Aleteia

Un million de Polonais vont prier ensemble simultanément

Partager
Commenter

Environ un million de Polonais sont attendus ce samedi 7 octobre 2017, le long des frontières polonaises, pour réciter le Rosaire.

L’initiative revient à deux laïcs. Sur Internet, deux cinéastes polonais ont lancé un appel pendant l’été pour inviter tous les polonais à réciter le rosaire le long des frontières polonaises. « Par cette prière exceptionnelle, nous voulons montrer notre fidélité et notre obéissance à Marie qui nous appelle sans relâche à réciter le chapelet, plaident-ils. Nous voulons également demander pardon et réparer pour tous les blasphèmes, les insultes contre le Cœur Immaculé de Marie », ajoutent-ils. Leur association avait déjà organisé en octobre 2016 une prière publique qui avait rassemblé près de 100.000 personnes.

Cette fois, ils voient encore plus grand : « Nous souhaitons implorer l’intercession de la Mère de Dieu pour sauver la Pologne et le monde. Nous croyons que si le Rosaire est récité par environ un million de Polonais le long des frontières du pays, cela peut non seulement changer le cours des événements, mais ouvrir aussi les cœurs de nos compatriotes à la grâce de Dieu.» Depuis, les évêques du pays ont décidé de soutenir l’initiative.

Une date particulière

La date du 7 octobre est loin d’être anodine puisqu’il s’agit de la fête de Notre-Dame de Rosaire, un temps appelée « Notre Dame de la Victoire ». Cette date commémore la victoire de Lépante, le 7 octobre 1571. Lors de cette bataille, la marine ottomane fut en grande partie détruite par une flotte chrétienne réunie à l’initiative du pape Pie V. Cette flotte était composés d’escadres vénitiennes et espagnoles soutenues par des navires génois, maltaises et pontificaux. Cette bataille donna un coup d’arrêt à l’expansion ottomane. Et le Pie V demanda alors aux chrétiens à prier le chapelet, et avait ordonné que les églises demeurent ouvertes jour et nuit.

En Pologne, cette date concorde également avec le 140e anniversaire des apparitions de Notre-Dame de Gietrzwalden où Marie a demandé la pénitence et la prière quotidienne du Rosaire. Elle correspond aussi au 100e anniversaire des Apparitions de Fatima. Sur le site officiel de cet évènement baptisé « Rosaire à la frontière », les organisateur donnent des détails pratiques et livre une impressionnante carte interactive des rassemblements organisés dans tous le pays. On peut y voir les nom de milliers d’églises où se tiendront ces chapelets. Y figurent, entre autres, le nombre de participants.

Des chapelets à l’étranger

Désormais, c’est tout un pays qui semble attendre cette date du 7 octobre. L’initiative s’est étendue aux ports et aéroports, frontières maritimes et aériennes, qui accueilleront eux aussi cette prière collective. Et ceux qui ne pourront pas se déplacer sont désormais invités à se joindre spirituellement à la date et à l’heure choisie (12:00 GMT). L’événement devrait, selon toute vraisemblance, dépasser le cadre polonais. Des rassemblements sont d’ores et déjà prévus aux quatre coins de l’Europe, et même au-delà, en Italie, au Royaume-Uni, en Allemagne, aux États-Unis ou encore en France. À Paris, sept personnes sont par exemple inscrites au rassemblement qui se déroulera dans le XVIIe arrondissement, trois le sont à Orléans et une à Lyon. A 72h de l’évènement et plusieurs centaines de milliers d’inscrits, le pari de rassembler plus d’un million de personnes semble être en passe de réussir.

Newsletter
Recevez Aleteia chaque jour. Abonnez-vous
Aleteia vous offre cet espace pour commenter ses articles. Cet espace doit toujours demeurer en cohérence avec les valeurs d’Aleteia. Notre témoignage de chrétiens portera d’autant mieux que notre expression sera empreinte de bienveillance et de charité.
[Voir la Charte des commentaires]