Recevez la newsletter d'Aleteia chaque jour!
Commencez la journée de la meilleure des manières : recevez la newsletter d'Aleteia
Je m'inscris!

Vous ne souhaitez pas faire de don ?

Voici cinq façons d'aider Aleteia:

  1. Prier pour notre équipe et le succès de notre mission
  2. Parler d'Aleteia dans votre paroisse
  3. Partager les articles d'Aleteia avec vos amis et votre famille
  4. Désactiver votre bloqueur de pub quand vous êtes sur Aleteia
  5. S'abonner à notre newsletter gratuite et la lire tous les jours

Je vous remercie!
L'équipe d'Aleteia

 

Souscrire

Aleteia

Évangélisation : ne ratez pas la semaine missionnaire mondiale !

MISSION CAYENNE
Jean-Matthieu GAUTIER I CIRIC
Le 15 juillet 2013, les jeunes du diocèse de Lyon sont envoyés en mission par Mgr Lafont pour témoigner de leur foi dans le quartier populaire de Mirza, à Cayenne (Guyane).
Partager

Dans l’élan du Congrès Mission, les Œuvres pontificales missionnaires (OPM) continuent de faire parler de l’évangélisation à l’occasion d’une semaine mondiale qui aura lieu du 15 au 22 octobre.

« Nos racines historiques remontent à presque deux cents ans, le rôle et les fruits des OPM méritent d’être mieux connus » résume Damien Chalret du Rieu, directeur de la communication de l’organisation. Que de chemin parcouru depuis la création en 1822 de ce qui était alors l’œuvre de la Propagation de la Foi, sous l’influence de la Vénérable Pauline Jaricot. La reconnaissance pontificale — par le pape Pie XI en 1922 — va donner l’impulsion décisive à cette œuvre qui permet depuis des décennies de soutenir matériellement et spirituellement les initiatives missionnaires dans près de 140 pays.

Et aujourd’hui ?

Pour de nombreux projets dans ces pays défavorisés ou en développement, le soutien des OPM est indispensable. Les fonds collectés chaque année lors de la grande quête de la Journée missionnaire mondiale représentent pour ces chrétiens « du bout du monde » la possibilité de vivre leur foi et de la partager autour d’eux.

Des exemples de financement ? La construction d’une faculté de philosophie et d’une chapelle dans le diocèse montagneux de Tarahumara au Mexique ou encore l’agrandissement du séminaire Saint-Paul de Djimé, dans le diocèse d’Abomey au Bénin. Des soutiens peuvent aussi être apportés ponctuellement dans les domaines caritatif, social ou médical. Chaque année, la France contribue à hauteur d’environ huit millions d’euros à ce formidable élan missionnaire.

« Sortir de l’image d’Épinal »

« Si la nouvelle évangélisation a rénové l’annonce du Christ dans les pays occidentaux, il en est de même dans les autres pays du globe. Il faut sortir de l’image d’Épinal des “bons pères” missionnaires que nous conservons trop souvent » nous glisse en souriant Damien Chalret du Rieu. Aujourd’hui, les OPM souhaitent se moderniser et comptent notamment sur leur profondeur historique et leur réseau mondial qui leur offre un formidable vivier d’expériences. S’appuyer « sur ce qui marche », c’était aussi la volonté du Congrès Mission auquel les OPM ont apporté un intense soutien pour cette édition 2017.

Lire aussi : Mission : le Congrès qui booste la nouvelle évangélisation

Selon Damien Chalret du Rieu, la situation est désormais claire : « La distinction entre vieux pays chrétiens et pays à évangéliser n’a plus vraiment de sens. En réalité l’évangélisation est désormais transversale à toute église quelle que soit sa situation. Notre première périphérie, c’est la personne que nous côtoyons chaque jour, celle qui est à “une longueur de bras”. » C’est d’ailleurs ce que soulignait il y a quelques mois le cardinal Filoni, préfet de la Congrégation pour l’évangélisation des peuples, dans un texte d’orientation.

Soutenir les missions par la prière

Le nécessaire soutien matériel qu’apportent les OPM ne doit pas faire oublier le cœur du rôle de l’Église : l’annonce du Christ. C’est ce que rappelle le pape François lorsqu’il déclare : « L’Église est missionnaire par nature. Si ce n’était pas le cas, elle ne serait plus l’Église du Christ, mais une association parmi tant d’autres qui, bien vite, finirait par épuiser son but et disparaître ». Car le monde, à travers tous les pays, les conditions économiques et sociales, la paix comme les conflits, a soif de Dieu : « Le monde a essentiellement besoin de l’Évangile » nous dit le souverain pontife.

Dans son message pour la journée missionnaire mondiale, le Pape rappelle le cap des OPM : susciter une « profonde spiritualité missionnaire à vivre au quotidien » et « un engagement constant de formation et d’animation missionnaire ». Un engagement qui concerne tout chrétien : « Des adolescents, des jeunes, des adultes, des familles, des prêtres, des religieux et des religieuses, des évêques ». Du 15 au 22 octobre, les Œuvres pontificales missionnaires nous appellent à répondre présent autour du thème « Ensemble, osons la mission ».

Les paroisses catholiques sont toutes invitées le 22 octobre à célébrer le dimanche missionnaire mondial et à participer à la quête mondiale des OPM. Plus d’informations en paroisse et sur le site des OPM.

En partenariat avec 

Aleteia vous offre cet espace pour commenter ses articles. Cet espace doit toujours demeurer en cohérence avec les valeurs d’Aleteia. Notre témoignage de chrétiens portera d’autant mieux que notre expression sera empreinte de bienveillance et de charité.
[Voir la Charte des commentaires]