Aleteia

Soigner avec de l’eau froide : la surprenante méthode de l’abbé Kneipp

© Shutterstock
Partager
Commenter

Et si l’eau froide pouvait vous guérir ? Surnommé le « docteur de l’eau », l’abbé Kneipp a montré la force salutaire de l’eau sur la santé. Elle constitue le pilier le plus important de la philosophie de santé qu’il a développée à la fin du XIXe siècle et qui reste encore aujourd’hui un exemple en médecine naturelle.

« L’eau est ma meilleure amie et le restera jusqu’à ma mort », déclarait Sebastian Kneipp (1821–1897). Il faut reconnaître que ce bavarois, prêtre catholique, naturopathe et phytothérapeute, lui devait beaucoup ! A 25 ans, il contracte la tuberculose et est diagnostiqué incurable. Alors que son état de santé empire, il découvre un jour les travaux du docteur J.H. Hahn, premier hydropathe allemand (1696–1773), qui l’impressionne fortement. N’ayant plus rien à perdre, il décide de tenter l’expérience et va se plonger dans les eaux froides du Danube avant de partir pour un sprint. Il répète ces bains de courte durée dans les jours qui suivent et les complète par des bains partiels et des affusions, un moyen thérapeutique qui consiste à verser en nappe une certaine quantité d’eau sur une partie du corps. Il se réchauffe ensuite en faisant de la course à pied. S’il est pressé d’aller prendre ses bains, il l’est encore plus pour rentrer et se retrouver dans une chambre chaude !

La méthode de l’abbé Kneipp est rude mais les résultats se révèlent surprenants sur son corps. Très vite, il se sent renforcé et son état de santé s’améliore constamment jusqu’à son complet rétablissement.

Prévenir et guérir grâce à l’eau froide

L’abbé Kneipp approfondit alors ses connaissances sur les bienfaits de l’eau. Son objectif est de rétablir l’ordre dans le corps et de l’endurcir pour contrer la maladie. Le principe d’action est simple : la contraction temporaire des vaisseaux sanguins au contact de l’eau froide suivie de leur dilatation stimule l’irrigation sanguine dans l’ensemble du corps. Ce mécanisme renforce les défenses naturelles, stimule le système nerveux ainsi que le métabolisme et revitalise l’organisme. Réalisée régulièrement, l’hydrothérapie soutient le système immunitaire à long terme et aide le corps à activer ses facultés d’auto guérison.

Expérimentant tout sur lui-même, il perfectionne sa méthode de guérison et commence à l’appliquer sur des patients. Car si le prêtre s’intéresse avant tout au salut des âmes, le naturopathe se préoccupe des corps (« l’organisme humain est l’une des œuvres les plus belles de la main du Créateur »). Les bons résultats obtenus le rendent célèbre mais lui attirent aussi l’animosité des médecins et pharmaciens qui voient d’un mauvais œil le fait qu’il traite rapidement et gratuitement ses patients. Certains jours, jusqu’à 150 personnes viennent le consulter, il soignera même le pape Léon XIII.

Les 5 piliers de la méthode Kneipp

Convaincu qu’une hygiène de vie harmonieuse et en équilibre avec la nature est indispensable à un bien-être durable (« la nature est la meilleure pharmacie »), l’abbé Kneipp poursuit ses recherches et développe une véritable philosophie holistique de la santé. Sa méthode repose sur 5 préceptes de vie indissociables les uns des autres : l’eau, pilier le plus important, les plantes, l’alimentation, « simple et saine », l’activité physique, régulière et sans excès (« pour rester en bonne santé, une personne doit se bouger »), et l’équilibre intérieur : « ce n’est qu’après avoir pris l’âme en compte que j’ai obtenu des résultats positifs », reconnaissait-il.

Trouver le bon équilibre entre ces 5 piliers est la clé pour un mode de vie sain. Des conseils formulés il y a plus de 100 ans mais pleins de bon sens et toujours d’actualité !

L’eau froide, une méthode simple, naturelle et économique

Aujourd’hui, la méthode Kneipp est très prisée en Allemagne et en Suisse où il existe de nombreux centres de cure. Si l’abbé Kneipp a recensé 130 utilisations de l’eau selon les maladies à soigner dans son traité « Ma Cure d’Eau », les affusions (visage, cuisses et genoux), les bains et bains de pieds permettent de traiter simplement chez soi certains problèmes du corps en préventif ou en curatif et de rester en bonne santé. Nul besoin d’investir dans des équipements onéreux, un lavabo, une douche, une baignoire ou une bassine suffisent. Sans oublier un minimum de constance car « tout le monde souhaite rester en bonne santé et vivre longtemps mais très peu sont prêts à faire quelque chose pour y arriver » !

Sebastian Kneipp recommandait d’appliquer de l’eau froide (entre 0 et 18°C) sur les zones du corps à traiter, 2 à 3 fois par semaine jusqu’à ce que le mal disparaisse. Attention toutefois à respecter certaines précautions, notamment localiser les applications en fonction du problème (l’eau froide décongestionne la zone traitée mais agit également à d’autres endroits par un effet dérivatif), maintenir le corps et la pièce au chaud avant toute application d’eau froide (le but n’est pas d’attraper un rhume !), ne pas rester trop longtemps au contact de l’eau froide (plus l’eau est froide, plus l’application doit être courte) et se réchauffer rapidement après l’application. Au lieu de se sécher avec une serviette, l’abbé conseille de se frotter avec les mains ou d’agiter les bras ou les pieds. Ces mouvements induisent une chaleur naturelle et prolongent la réaction de l’organisme.

Muni(e)s de ces recommandations, vous pourrez ainsi tester les affusions des jambes en cas de jambes lourdes, de stress ou de lendemains de fête trop arrosés (!), ou celles du visage pour faire passer la migraine et les maux de tête (l’affusion du visage raffermit également la peau et rend le teint lumineux). Les bains de pied avec alternance eau chaude/eau froide facilitent l’endormissement tandis que le bain de bras froid est parfait pour booster l’organisme et résister à la fatigue, c’est un peu l’équivalent d’un expresso décaféiné qui stimule sans énerver !

> Pour en savoir plus : Ma cure d’eau pour la guérison des maladies et la conservation de la santé (Ed. populaire) (Éd.1897), disponible sur fr.calameo.com ou sur gallica.bnf.fr

Newsletter
Recevez Aleteia chaque jour. Abonnez-vous
Aleteia vous offre cet espace pour commenter ses articles. Cet espace doit toujours demeurer en cohérence avec les valeurs d’Aleteia. Notre témoignage de chrétiens portera d’autant mieux que notre expression sera empreinte de bienveillance et de charité.
[Voir la Charte des commentaires]