Aleteia

Fusillade à Las Vegas : le Vatican et l’épiscopat américain réagissent

David Becker I GETTY IMAGES NORTH AMERICA I AFP
Partager
Commenter

Lundi, quelques heures après la fusillade de Las Vegas, la plus meurtrière de toute l’histoire des États-Unis, le Vatican et la conférence épiscopale américaine ont réagi à ce drame « insensé » qui a fait au moins 50 morts.

Dans un télégramme adressé à l’évêque Joseph Anthony Pepe de Las Vegas, le souverain pontife s’est déclaré « profondément attristé » par le drame qui a fait au moins 50 morts et 200 blessés. Il a fait part de sa « proximité spirituelle avec tous ceux affectés par cette tragédie insensée ». L’évêque de Rome a également salué le travail des services de secours et assuré de ses prières les blessés et les personnes tragiquement disparues qu’il a confiés « à l’amour miséricordieux de Dieu tout-puissant ».

Le cardinal Daniel DiNardo, archevêque de Galveston-Houston et président de la Conférence des évêques catholiques des États-Unis, a publié pour sa part une déclaration dans laquelle il fait part de sa stupeur et de sa tristesse : « Mon cœur et mes prières, et celles de mes frères évêques et de tous les membres de l’Église, vont aux victimes de cette tragédie et à la ville de Las Vegas » dit-il. « Nous devons prier et prendre soin de ceux qui souffrent, souligne le prélat. À la fin, la seule réponse est de faire du bien — peu importe l’obscurité, elle ne dépassera jamais la lumière ».

Plus tôt dans la matinée, les communiqués de différents diocèses américains s’étaient succédés sur Facebook et Twitter. À l’instar de celui du cardinal Blase Cupich de Chicago, du cardinal Sean O’Malley de Boston. Stephen Paddock, l’homme de 64 ans qui a tiré dimanche soir sur une foule rassemblée pour assister à un concert de country, était juché au 32e étage d’un hôtel adjacent. Il avait avec lui une dizaine de fusils. Selon de premières informations, il s’était récemment converti à l’islam. L’État islamique a revendiqué l’attaque de Las Vegas dans l’après-midi. Mais Donald Trump n’a fait aucune allusion à l’organisation terroriste en présentant ses condoléances aux victimes et à leurs familles.

Partager
Commenter
Newsletter
Recevez Aleteia chaque jour. Abonnez-vous
Aleteia vous offre cet espace pour commenter ses articles. Cet espace doit toujours demeurer en cohérence avec les valeurs d’Aleteia. Notre témoignage de chrétiens portera d’autant mieux que notre expression sera empreinte de bienveillance et de charité.
[Voir la Charte des commentaires]