Recevez la newsletter d'Aleteia chaque jour!
Démarrez la journée avec la newsletter d'Aleteia
Je m'abonne gratuitement !

Vous ne souhaitez pas faire de don ?

Voici cinq façons d'aider Aleteia:

  1. Prier pour notre équipe et le succès de notre mission
  2. Parler d'Aleteia dans votre paroisse
  3. Partager les articles d'Aleteia avec vos amis et votre famille
  4. Désactiver votre bloqueur de pub quand vous êtes sur Aleteia
  5. S'abonner à notre newsletter gratuite et la lire tous les jours

Je vous remercie!
L'équipe d'Aleteia

 

Souscrire

Aleteia

Le carbone 14 confirme la légende du « sac de pain » de saint François d’Assise

San Francesco Folloni
Partager

Une équipe de scientifiques a mené des analyses sur un modeste sac de pain qui, selon la légende, aurait été miraculeusement envoyé par saint François d’Assise à un couvent italien il y a presque 800 ans.

L’hiver 1224 fut rigoureux en Italie. Et selon une tradition vivace, saint François d’Assise, alors en France, aurait sollicité un ange pour qu’il porte un sac contenant plusieurs pains aux moines du couvent de Folloni, près de Montella, en Italie. Les religieux, bloqués par la neige, tenaillés par la faim et menacés par les loups, accueillirent avec soulagement ce sac retrouvé au seuil de leur porte. Et depuis cette nuit d’hiver, l’objet a été conservé par le couvent. Il en reste aujourd’hui quelques fragments qui font l’objet d’une discrète vénération.

Le site phys.org nous apprend qu’une équipe de chercheurs internationaux dirigée par le professeur danois Kaare Lund Rasmussen, un chimiste spécialisé dans les analyses archéochimiques, a récemment mené des études scientifiques sur ces fragments. Et les résultats, publiés dans la revue Radiocarbon, pourraient confirmer la légende. En effet, la datation au carbone 14 a révélé que le textile du sac était probablement du XIIIe siècle. Les chercheurs avancent même une fourchette comprise entre 1220 et 1295. « L’âge est conforme à la légende » souligne Kaare Lund Rasmussen.

L’âge du sac et présence du pain attestés

Mais ce n’est pas tout. Les chercheurs ont également mené des analyses pour retrouver d’éventuelles traces de pain. Ils se sont mis en quête d’ergostérol, un stérol rencontré dans plusieurs types de moisissures, considéré comme un biomarqueur potentiel pour la brasserie, la cuisson ou l’agriculture. « Nos études montrent qu’il y avait probablement du pain dans le sac » assure le chimiste. Mais à la question de savoir si ce pain date de 1224, la réponse du scientifique est moins assurée. « C’est possible ». Une prudence qui s’explique par l’usage du sac de pain à travers les siècles. En effet il a longtemps servi comme toile d’autel avant d’être dispersé en 1732 en plusieurs fragments. Selon Kaare Lund Rasmussen « il est probable que le pain a été au contact de ce textile au moins 300 ans avant 1732″, sans dire formellement si ce contact remonte au XIIIe siècle précisément. 

« Les mesures scientifiques ne peuvent pas prouver une légende ou une croyance, avertissent les chercheurs dans leurs conclusions. Ce qu’elles peuvent faire, c’est soit de dés-authentifier l’objet, soit de se conformer aux preuves physiques ou chimiques et à la légende. »

Aleteia vous offre cet espace pour commenter ses articles. Cet espace doit toujours demeurer en cohérence avec les valeurs d’Aleteia. Notre témoignage de chrétiens portera d’autant mieux que notre expression sera empreinte de bienveillance et de charité.
[Voir la Charte des commentaires]