Aleteia logoAleteia logoAleteia
Dimanche 04 décembre |
Sainte Barbe
Aleteia logo
Actualités
separateurCreated with Sketch.

Le Saint-Siège parmi les premiers États à ratifier le Traité d’interdiction des armes nucléaires

PAUL RICHARD GALLAGHER

RICCARDO DE LUCA I ANADOLU AGENCY

Mgr Richard Gallagher, secrétaire du Saint-Siège pour les relations avec les États.

Xavier Le Normand - I.Media - publié le 21/09/17

"Il faut s’engager pour un monde sans armes nucléaires" : telles étaient les paroles du Pape le 25 septembre 2015 à l'Onu. Le 20 septembre 2017 à New York, le secrétaire du Saint-Siège pour les relations avec les États, Mgr Paul Richard Gallagher, a signé et ratifié le Traité sur l'interdiction des armes nucléaires qui sera établit une fois que 50 États l'auront ratifié.

Adopté par l’assemblée générale des Nations unies en juillet dernier, le Traité sur l’interdiction des armes nucléaires a été ouvert à signature et ratification le 20 septembre. Le Saint-Siège fait partie des trois premiers États à l’avoir ratifié avec le Guyana et la Thaïlande. Il s’agit du premier traité international interdisant aux parties toute activité en lien avec des armes nucléaires. Il a été boycotté par de nombreux États, notamment ceux de l’Otan. Il doit entrer en vigueur dès lors que 50 pays l’auront ratifié.

Mgr Gallagher a par ailleurs participé à l’Onu le même jour à une conférence visant à faciliter l’entrée en vigueur d’un autre traité portant sur les essais nucléaires, le Traité d’interdiction complète des essais nucléaires (Ticen). Il a regretté « deux décennies perdues pour le but commun vers un monde sans armes nucléaires » : adopté en 1996, ce traité n’est toujours pas entré en vigueur. Il doit encore être ratifié par huit États, notamment les États-Unis et la Corée du Nord.




Lire aussi :
Abolition des armes nucléaires : le Pape s’invite dans les débats à l’ONU


hydrogen bomb

Lire aussi :
Arme nucléaire : ce que l’Église enseigne

Tags:
nucleaireVatican
Soutenez l’aventure missionnaire qu’est Aleteia !

Vous n’avez jamais fait un don à Aleteia ?  De grâce, faites-le, maintenant.

Aleteia se doit d’être gratuit : les missionnaires ne font pas payer l’évangélisation qu’ils apportent. Grâce à cette gratuité, chaque mois 10 à 20 millions d’hommes et de femmes - majoritairement des jeunes -, visitent la cathédrale virtuelle qu’est Aleteia. Mais vous le savez, si l’entrée de nos églises n’est pas payante, c’est parce que les fidèles y donnent à la quête.

L’évangélisation de l’univers Internet est le défi crucial de l’annonce de l’Évangile en notre temps. Et voici que Aleteia - de loin le premier site Internet catholique au monde -, voici que, Dieu aidant, Aleteia excelle à remplir cette mission. Mais, problème, seuls 2% de ses lecteurs fidèles donnent au moment de la quête…

Vous aimez Aleteia ? Vous voulez être de l’aventure missionnaire qu’est Aleteia ?

Alors, sans attendre, aujourd’hui même, donnez !

*avec déduction fiscale
FR_Donation_banner.gif
Le coin prière
La fête du jour








Confiez vos intentions de prière à notre communauté de plus de 550 monastères


Top 10
Afficher La Suite
Newsletter
Recevez Aleteia chaque jour. Abonnez-vous gratuitement