Recevez la newsletter d'Aleteia chaque jour!
Démarrez la journée avec la newsletter d'Aleteia
Je m'abonne gratuitement !

Vous ne souhaitez pas faire de don ?

Voici cinq façons d'aider Aleteia:

  1. Prier pour notre équipe et le succès de notre mission
  2. Parler d'Aleteia dans votre paroisse
  3. Partager les articles d'Aleteia avec vos amis et votre famille
  4. Désactiver votre bloqueur de pub quand vous êtes sur Aleteia
  5. S'abonner à notre newsletter gratuite et la lire tous les jours

Je vous remercie!
L'équipe d'Aleteia

 

Souscrire

Aleteia

Le Saint-Siège parmi les premiers États à ratifier le Traité d’interdiction des armes nucléaires

PAUL RICHARD GALLAGHER
RICCARDO DE LUCA I ANADOLU AGENCY
Mgr Richard Gallagher, secrétaire du Saint-Siège pour les relations avec les États.
Partager

"Il faut s’engager pour un monde sans armes nucléaires" : telles étaient les paroles du Pape le 25 septembre 2015 à l'Onu. Le 20 septembre 2017 à New York, le secrétaire du Saint-Siège pour les relations avec les États, Mgr Paul Richard Gallagher, a signé et ratifié le Traité sur l'interdiction des armes nucléaires qui sera établit une fois que 50 États l'auront ratifié.

Adopté par l’assemblée générale des Nations unies en juillet dernier, le Traité sur l’interdiction des armes nucléaires a été ouvert à signature et ratification le 20 septembre. Le Saint-Siège fait partie des trois premiers États à l’avoir ratifié avec le Guyana et la Thaïlande. Il s’agit du premier traité international interdisant aux parties toute activité en lien avec des armes nucléaires. Il a été boycotté par de nombreux États, notamment ceux de l’Otan. Il doit entrer en vigueur dès lors que 50 pays l’auront ratifié.

Mgr Gallagher a par ailleurs participé à l’Onu le même jour à une conférence visant à faciliter l’entrée en vigueur d’un autre traité portant sur les essais nucléaires, le Traité d’interdiction complète des essais nucléaires (Ticen). Il a regretté « deux décennies perdues pour le but commun vers un monde sans armes nucléaires » : adopté en 1996, ce traité n’est toujours pas entré en vigueur. Il doit encore être ratifié par huit États, notamment les États-Unis et la Corée du Nord.

Newsletter
Recevez Aleteia chaque jour. Abonnez-vous
Aleteia vous offre cet espace pour commenter ses articles. Cet espace doit toujours demeurer en cohérence avec les valeurs d’Aleteia. Notre témoignage de chrétiens portera d’autant mieux que notre expression sera empreinte de bienveillance et de charité.
[Voir la Charte des commentaires]