Aleteia

Savez-vous quel est le conseil le plus répété dans la Bible ?

© Shutterstock
Partager
Commenter

Ce précieux conseil est répété 365 fois dans la Bible. Dieu veut vraiment que nous soyons en paix !

Il ne serait pas ridicule de penser que la phrase la plus courante de la Bible soit une sorte d’interdiction comme « tu ne feras pas », ou encore quelque chose qui invite à aimer son prochain. Que nenni ! En réalité, le conseil le plus répété dans l’Ancien comme le Nouveau Testament, c’est « Ne crains pas« .

Il se peut que vous soyez déjà familiers de certains versets. Par exemple, quand l’ange Gabriel est apparu à Marie pour lui annoncer qu’elle sera la mère de notre Sauveur. Ou quand Joseph a entendu ces mots en sachant qu’il sera le père terrestre de Jésus : « Joseph, fils de David, ne crains pas de prendre chez toi Marie, ton épouse, puisque l’enfant qui est engendré en elle vient de l’Esprit Saint ». (Matthieu 1 : 20).

Quand Jésus est né à Bethléem, un autre ange est apparu aux trois rois mages avec les mêmes paroles. On peut aussi évoquer le moment où Zacharie a su que sa femme, pourtant assez âgée, était tombée enceinte. Zacharie était bouleversé et la crainte l’a saisi. L’ange lui a dit : « Sois sans crainte, Zacharie, car ta supplication a été exaucée : ta femme Élisabeth mettra au monde pour toi un fils, et tu lui donneras le nom de Jean. » (Luc 1 : 12- 13)

Et il existe de nombreux versets, autres que ceux de la Nativité, qui nous encouragent à ne pas avoir peur. Ainsi, lors de la Transfiguration de Jésus, les disciples tombèrent face contre terre et furent saisis d’une grande crainte. Jésus s’approcha, les toucha et leur dit :  » Relevez-vous et soyez sans crainte !  » (Matthieu 17 : 6 -7)

« Ne crains pas« , « N’aie pas peur » et d’autres formulations équivalentes sont répétées 365 fois dans les Écritures.

Beaucoup de nos soucis quotidiens, grands ou petits, tournent autour de la peur de ce qu’il peut arriver. L’anxiété consomme beaucoup de notre énergie : est-ce que que le voyage se passera bien ? Est-ce qu’il aura un accident de voiture ? Est-ce que je pourrai pardonner à mon frère ? Est-ce que je suis en train de faire ce que Dieu voudrait que je fasse dans une telle situation ? Quel sera le résultat de mon analyse médicale ? Est-ce que son addiction va s’aggraver ? Suis-je en train de prendre la bonne décision ? Est-ce que je reverrai vraiment mes biens-aimés au paradis ? Des questions qui ne finissent pas de circuler dans notre tête. Mais pour chacune de ces questions, Dieu nous rappelle qu’il faudra que nous tournions vers lui, en priant et en ayant confiance en lui.

Nous trouvons dans l’Apocalypse : « Sois sans aucune crainte pour ce que tu vas souffrir. Voici que le diable va jeter en prison certains des vôtres pour vous mettre à l’épreuve, et vous serez dans la détresse pendant dix jours. Sois fidèle jusqu’à la mort, et je te donnerai la couronne de la vie. » (Apocalypse 2 : 10)

Dans le Deutéronome : « Soyez forts et courageux, ne craignez pas, n’ayez pas peur devant eux : le Seigneur votre Dieu marche lui-même avec vous ; il ne vous lâchera pas, il ne vous abandonnera pas. » (Deutéronome : 31 : 6)

Nous savons dans les psaumes qu’aucune force sur Terre ne pourra nous détruire : « Le Seigneur est ma lumière et mon salut ; de qui aurais-je crainte ? * Le Seigneur est le rempart de ma vie ; devant qui tremblerais-je ? » (Psaume 26 : 1)

Dans le livre de Jérémie, on peut lire : « Ne les crains pas, car je suis avec toi pour te délivrer – oracle du Seigneur » (Jérémy 1 : 8)

Et dans l’Évangile selon Saint Matthieu : « Ne craignez pas ceux qui tuent le corps sans pouvoir tuer l’âme ; craignez plutôt celui qui peut faire périr dans la géhenne l’âme aussi bien que le corps. » (Matthieu 10 : 28)

Dans l’Évangile selon Saint Luc, il est écrit : « À plus forte raison les cheveux de votre tête sont tous comptés. Soyez sans crainte : vous valez plus qu’une multitude de moineaux. » (Luc 12 : 7)

Nous trouvons dans l’Évangile selon Saint Jean, quand les disciples voient que Jésus marche sur l’eau vers eux :  » Mais il leur dit : « C’est moi. N’ayez plus peur. » » (Jean 6 : 20)

Enfin, évoquons Saint Jean Paul II, qui a commencé sa papauté avec un souvenir crucial : « N’ayez pas peur !« . Ce saint de notre temps nous demandait d’accepter constamment la Paix que le Christ nous offre, et d’avoir toujours confiance en son Amour et sa Miséricorde.

Tags:
bible
Newsletter
Recevez Aleteia chaque jour. Abonnez-vous
Aleteia vous offre cet espace pour commenter ses articles. Cet espace doit toujours demeurer en cohérence avec les valeurs d’Aleteia. Notre témoignage de chrétiens portera d’autant mieux que notre expression sera empreinte de bienveillance et de charité.
[Voir la Charte des commentaires]