Aleteia

Foi et Lumière : « Nous sommes de ceux qui ne partent pas en pèlerinage »

Partager
Commenter

Découvrez le clip original réalisé dans le cadre de la promotion du pèlerinage "Regarder et Aimer", qui aura lieu du 7 au 11 avril 2018 à Lourdes.

Les communautés Foi et Lumière ont été créées afin de permettre aux personnes ayant un handicap mental, leur famille et amis de se rencontrer. Le but est de créer des liens amicaux et fraternels forts pour porter cette épreuve ensemble et apprendre à voir la richesse de celle-ci.

Les communautés Foi et Lumière de Rhône-Loire-Auvergne organisent un pèlerinage en avril prochain à Lourdes autour du thème « Regarder et Aimer ». Plus de 400 personnes participeront à ce pèlerinage, en présence de Mgr Gobilliard (évêque auxiliaire de Lyon), Tim Guénard, Philippe de la Chapelle (directeur de l’OCH), et Marie-Hélène Mathieu (fondatrice de Foi et Lumière).
Les communautés ont proposé, à ceux qui le souhaitent, de faire un don sur la plateforme credofunding pour faciliter leur déplacement et minimiser les frais de ce pèlerinage.

Un clip a été réalisé à l’occasion du lancement de cette campagne de financement participatif (ou crowdfunding), invitant à changer son regard sur le handicap, à l’aimer et à en découvrir la beauté. Le thème du pèlerinage « Regarder et Aimer » a en effet été choisi en référence à la phrase de sainte Bernadette disant de la Sainte Vierge : « Elle me regardait comme une personne qui parle à une autre personne ».

La mélodie et les paroles du clip, qui ne sont pas sans rappeler le titre « De Ceux » du groupe français Fauve, ont créé un véritable buzz sur Youtube et Facebook, et la vidéo a été visionnée plus de 8000 fois dans les premières 48h.

Newsletter
Recevez Aleteia chaque jour. Abonnez-vous
Aleteia vous offre cet espace pour commenter ses articles. Cet espace doit toujours demeurer en cohérence avec les valeurs d’Aleteia. Notre témoignage de chrétiens portera d’autant mieux que notre expression sera empreinte de bienveillance et de charité.
[Voir la Charte des commentaires]