Aleteia

Les surprenants bienfaits physiques et spirituels de prendre un bain chaud

© Shutterstock
Partager
Commenter

Une récente étude a révélé que prendre un bain chaud peut brûler autant de calories qu'en faisant de l'exercice... Mais ce n'est pas tout !

Des chercheurs de l’Université de Loughborough, en Angleterre, ont récemment partagé d’excellentes nouvelles, surtout pour celles d’entre nous qui aiment se détendre pour être en bonne santé. Il s’avère que prendre un bain chaud brûle autant de colories que marcher pendant une demi-heure. D’accord, il faut passer une heure dans une eau à 40 degrés, et ce n’est pas une activité très écologique, mais cette heure vous offre des avantages supplémentaires. En effet, des recherches ont également montré que la « chaleur passive » peut réduire l’inflammation (et donc guérir des blessures) et même prévenir les maladies cardiovasculaires.

Toutefois, passer une heure entière dans un bain, pendant que le monde continue de tourner et que notre interminable liste des tâches s’allonge, est un luxe que la plupart d’entre nous ne parvient pas à justifier. Cela aidera donc peut-être de savoir que ces bains chauds sont non seulement bons pour nous physiquement, mais également émotionnellement et spirituellement.

Keri Wyatt Kent, auteure de l’ouvrage à paraître GodSpace : Embracing the Inconvenient Adventure of Intimacy with God (ouvrage non traduit en français, traitant de la manière de faire de l’espace et de prendre du temps pour Dieu dans nos vies), affirme que prendre du temps pour prendre un bain chaud est un excellent exemple de « soin de l’âme ». « Un bain chaud est un endroit particulièrement idéal pour être seule et tranquille », déclare Keri W. Kent.

Pendant que nous prenons un bain, « nous ne sommes pas tentées de nous lever pour « juste faire cette chose » comme nous le ferions si nous étions dans le canapé ou assises dehors sur une chaise longue. Nous ne pouvons pas prendre notre portable dans la baignoire (n’essayez pas, s’il vous plaît). Nos âmes épuisées ont besoin de temps pour être tranquilles, au repos. Lorsque nous prenons ces moments de tranquillité, que ce soit dans la baignoire ou ailleurs, nous pouvons entendre la voix qui nous dit que nous sommes aimées, que la grâce ne se mérite pas car c’est un cadeau du ciel ».

Keri W. Kent reconnaît qu’il n’est pas toujours si facile de recevoir ce « cadeau », surtout dans notre société si active qui associe faire quelque chose et valoir quelque chose. « Nous sommes si nombreux à avoir l’impression d’être à bout de souffle, et nous rêvons de pouvoir recharger nos batteries », affirme l’auteure. « Pensez que l’énergie est de l’eau dans un verre. Nous en versons à tout le monde, et nous n’arrêtons jamais. Nos âmes sont instables. L’eau est vidée, distribuée, le verre est presque vide. Pour le remplir, vous ne devez pas le bouger. Toutefois, nous ne restons pas tranquilles suffisamment longtemps (physiquement et émotionnellement) pour laisser Dieu verser la paix, la joie et l’énergie dans notre âme ».

Planifiez un bon bain chaud

« Un bain chaud peut nous donner cet espace, mais seulement si nous suivons ces conseils », affirme Keri W. Kent. Organisez-le, « pour que passer du temps seule devienne une habitude, que ce soit dans un bain chaud ou ailleurs, vous devez commencer par le programmer « , conseille l’auteure. « Si vous attendez d’avoir du temps pour ce genre de séance bien-être, d’autres choses viendront toujours s’interposer. Ajoutez-le dans votre agenda comme vous le feriez pour un rendez-vous avec votre patron ou votre meilleure amie. Même si vous n’arrivez à dégager du temps que pour un bain par semaine, c’est un bon début ».

Ne vous occupez pas des enfants pendant votre bain

« Si vous avez des enfants en bas âge, dit Keri W. Kent, faites-les garder par quelqu’un d’autre, afin de ne pas vous faire de souci pour eux. Cela peut être une baby-sitter, votre conjoint, votre mère, ou toute autre personne en qui vous avez confiance. Mieux encore, envoyez-les à l’extérieur avec cette personne afin qu’ils ne viennent pas vous déranger. Vous pouvez également garder les enfants d’une amie pour qu’elle garde les vôtres plus tard. Elle s’occupe de vos enfants pendant une heure (chez elle) pendant que vous prenez votre bain (chez vous), puis vous faites la même chose pour elle ».

Prenez un bain chaud dans un espace agréable

Votre salle de bains ne ressemble pas à une photo de magazine ? « Ne vous inquiétez pas, dit l’auteure. Mais rangez un petit peu, car vous méritez un espace agréable. Faites disparaître les jouets des enfants, même si c’est en les jetant dans le couloir, et fermez la porte. Utilisez vos jolies serviettes de bain. Versez une quantité généreuse de sels de bain ou de bain moussant dans la baignoire, et remplissez-la. Si vous n’avez pas de produits de bain de luxe, les sels d’Epsom sont très bien, bon marché et bons pour la santé, car ils reminéralisent votre corps. Prenez un savon neuf plutôt que d’utiliser les petits morceaux restants dans le porte savon. Allumez une bougie. Gardez à portée de main une bouteille d’eau ou une tasse de thé, et buvez doucement ». Ayez de belles pensées !

Pour vous aider à apaiser votre esprit et vous offrir une pause loin de votre vie frénétique, Keri W. Kent recommande d’éteindre votre téléphone et de le laisser dans une autre pièce (le monde ne s’arrêtera pas de tourner). Puis elle suggère de choisir « une prière simple ou une pensée sur laquelle méditer ». L’auteure aime quelque chose de simple, tel qu’un verset du Psaume 46 : « Arrêtez, et sachez que je suis Dieu ». Ou une phrase telle que « Je suis un enfant de Dieu profondément aimé » ou « Quel repos céleste ! » « Quand des pensées parasites vous viennent à l’esprit, dit Keri W. Kent, recentrez vos pensées sur votre verset ou votre prière ».

Newsletter
Recevez Aleteia chaque jour. Abonnez-vous
Aleteia vous offre cet espace pour commenter ses articles. Cet espace doit toujours demeurer en cohérence avec les valeurs d’Aleteia. Notre témoignage de chrétiens portera d’autant mieux que notre expression sera empreinte de bienveillance et de charité.
[Voir la Charte des commentaires]