Vous ne souhaitez pas faire de don ?

Voici cinq façons d'aider Aleteia:

  1. Prier pour notre équipe et le succès de notre mission
  2. Parler d'Aleteia dans votre paroisse
  3. Partager les articles d'Aleteia avec vos amis et votre famille
  4. Désactiver votre bloqueur de pub quand vous êtes sur Aleteia
  5. S'abonner à notre newsletter gratuite et la lire tous les jours

Je vous remercie!
L'équipe d'Aleteia

 

Souscrire

Aleteia

Le Secours Catholique lance un fonds de soutien aux victimes d’Irma

GUADELOUPE HURRICANE
© HECTOR RETAMAL / AFP
Partager

Le diocèse de Basse-Terre, dont relève la partie française de l'île de Saint-Martin, et le Secours Catholique s'associent pour abonder un fonds d'aide aux victimes de l'ouragan Irma.

« Nous ouvrons un fond de soutien pour aider en première urgence et pour la reconstruction. Les quêtes de ce dimanche lors des messes seront faites à cette intention », a confié jeudi à La Croix Mgr Jean-Yves Riocreux, évêque de Basse-Terre, en Guadeloupe, diocèse dont relève la partie française de l’île de Saint-Martin.

Ce fonds a été créé quelques heures seulement après le passage de l’ouragan par le Secours Catholique qui, en tant qu’association agréée sécurité civile, participe aux opérations de secours à la demande des autorités. « Nos équipes se tiennent prêtes à intervenir sur place dès que la situation le permettra, indique Philippe Biron, membre de l’équipe Urgences nationale au Secours Catholique. Nous sommes à la disposition de la délégation de Guadeloupe pour soutenir les équipes sur place. »

Des prêtres auprès des sinistrés

Le Secours Catholique compte sur la mobilisation des métropolitains qui peuvent effectuer un versement en ligne. L’ouragan Irma qui recouvrait une surface équivalente à celle de la France a déjà fait douze morts dans les Caraïbes, dont huit à Saint-Martin, île détruite à 95%. Comme l’explique Mgr Riocreux, les églises « n’ont pas été épargnées », puisque les trois présentes sur la partie françaises ont été détruites, tout comme les trois de la partie hollandaise.

Pour l’heure, les secours ne peuvent rejoindre l’île située à 250 kilomètres au nord de la Guadeloupe par avion. « La Marine nationale affrète un bateau emportant hommes et produits de première nécessité depuis la Martinique. L’aumônier militaire dans les Antilles, le père Arnaud Spriet a pris place dans ce bateau. Il sera le signe de la présence d’Église auprès des militaires et des prêtres dans les deux îles ainsi que auprès des populations sinistrées », nous apprend l’évêque de Basse-Terre dans un communiqué.

Newsletter
Recevez Aleteia chaque jour. Abonnez-vous
Aleteia vous offre cet espace pour commenter ses articles. Cet espace doit toujours demeurer en cohérence avec les valeurs d’Aleteia. Notre témoignage de chrétiens portera d’autant mieux que notre expression sera empreinte de bienveillance et de charité.
[Voir la Charte des commentaires]
Pour que la lumière continue à briller dans l'obscurité

Depuis notre création en 2012, le nombre de lecteurs de Aleteia a augmenté rapidement dans le monde entier. Notre équipe est déterminée à fournir des articles qui enrichissent, inspirent et informent votre vie catholique. C'est la raison pour laquelle nous voulons que nos articles soient librement accessibles à tout le monde, mais pour ce faire, nous avons besoin de votre aide. Un journalisme de qualité a un coût (que la publicité sur Aleteia ne peut couvrir entièrement). C'est pourquoi des lecteurs comme VOUS font une différence majeure en faisant un don d'à peine 3 euros par mois.