Recevez la newsletter d'Aleteia chaque jour!
Démarrez la journée avec la newsletter d'Aleteia
Je m'abonne gratuitement !

Vous ne souhaitez pas faire de don ?

Voici cinq façons d'aider Aleteia:

  1. Prier pour notre équipe et le succès de notre mission
  2. Parler d'Aleteia dans votre paroisse
  3. Partager les articles d'Aleteia avec vos amis et votre famille
  4. Désactiver votre bloqueur de pub quand vous êtes sur Aleteia
  5. S'abonner à notre newsletter gratuite et la lire tous les jours

Je vous remercie!
L'équipe d'Aleteia

 

Souscrire

Aleteia

Kenya : deux policiers tués alors qu’ils montaient la garde devant une église

KENYA CHURCH
STR / AFP
Partager

Des hommes armés non identifiés ont tué dimanche 3 septembre deux policiers qui montaient la garde à l’entrée d’une église anglicane de la ville côtière d’Ukunda, dans le sud du Kenya.

Selon les forces de sécurités, l’attaque qui a eu lieu ce dimanche 3 septembre, non revendiquée jusqu’ici, porte la marque du groupe Al Chabaab, un groupe jihadiste somalien lié à Al Qaïda. « Une enquête a été ouverte et nous n’excluons pas l’hypothèse terroriste, car il ne s’agit pas ici d’un simple braquage », a déclaré aux journalistes le chef de la police Larry Lieng. Un des deux agents serait mort sur le coup tandis que l’autre a succombé à ses blessures à l’hôpital. Les assaillants, à bord d’une moto, « leur ont tiré dessus et se sont emparés de leurs armes », a-t-il ajouté.

Située au sud de Mombasa, principal port d’Afrique de l’Est, Ukunda abrite un aéroport utilisé par de nombreux touristes visitant la partie sud de la côte kényane, avec notamment les plages de Diani et Tiwi. Cette partie de la côte kenyane qui donne sur l’océan Indien était jusqu’à présent épargnée par les attaques islamistes, contrairement au nord-est du pays où le groupe terroriste multiplie les attaques. Depuis le mois de mai dernier, il a tué au moins vingt policiers et une vingtaine de civils lors d’attaques à l’aide d’engins explosifs artisanaux placés au bord des routes.

Le groupe Al Chabaab a juré la perte du gouvernement central somalien, soutenu par la communauté internationale et par les 22 000 hommes de la force de l’Union africaine en Somalie (Amisom). Depuis son intervention militaire dans le sud de la Somalie en 2011 pour lutter contre eux, le Kenya est la cible répétée d’attentats meurtriers. Comme en 2013 au centre commercial Westgate à Nairobi (67 morts) et en 2015, à l’université de Garissa (148 morts).

Aleteia vous offre cet espace pour commenter ses articles. Cet espace doit toujours demeurer en cohérence avec les valeurs d’Aleteia. Notre témoignage de chrétiens portera d’autant mieux que notre expression sera empreinte de bienveillance et de charité.
[Voir la Charte des commentaires]