Vous ne souhaitez pas faire de don ?

Voici cinq façons d'aider Aleteia:

  1. Prier pour notre équipe et le succès de notre mission
  2. Parler d'Aleteia dans votre paroisse
  3. Partager les articles d'Aleteia avec vos amis et votre famille
  4. Désactiver votre bloqueur de pub quand vous êtes sur Aleteia
  5. S'abonner à notre newsletter gratuite et la lire tous les jours

Je vous remercie!
L'équipe d'Aleteia

 

Abonnez-vous à notre newsletter

Recevez la newsletter d'Aleteia chaque jour!
Aleteia

Journée de prière pour la Création : le diagnostic sévère du pape François et du patriarche Bartholomée

PATRIARCH BARTHOLEMEW,POPE FRANCIS
Amos Ben Gershom-Israeli | Anadolu | AFP
Partager

Le pape François et le patriarche orthodoxe, Bartholomée, ont envoyé, le 1er septembre 2017, un message conjoint pour la troisième Journée de prière pour la sauvegarde de la Création.

Tous deux portent un diagnostic sévère sur la situation du monde à l’égard de la création humaine et naturelle, et appellent à un « sursaut courageux » des croyants et des responsables politiques. « La terre nous a été confiée comme un don et un héritage sublimes », écrivent François et Bartholomée. La responsabilité de chacun est ainsi engagée jusqu’à ce que « tout, au ciel et sur la terre, soit restauré dans le Christ (Ep 1, 10) ». Les deux auteurs font le lien entre la dignité humaine, le bien-être et le soin apportée à toute la Création.

Or le monde actuel, affirme ce message, est en situation de « délabrement moral où notre attitude et notre comportement envers la Création obscurcissent notre vocation de coopérateurs de Dieu ».

La nature n’est pas une « grande possession privée »

« Nous ne respectons plus la nature comme un don partagé, poursuivent le Pape et le patriarche, nous la regardons plutôt comme une grande possession privée ». Selon eux, les conséquences de cette nouvelle vision du monde sont « tragiques et durables » : les environnements humain et naturel sont « détériorés ensemble ». Et cela touche en premier lieu les plus vulnérables.

Au plan personnel, le pape François et le patriarche Bartholomée appellent ainsi à être « courageux », afin « d’embrasser une simplicité et une solidarité plus grandes dans nos vies ». 

Réponse concertée et collective

À l’échelle politique, les deux chefs religieux souhaitent également une réponse « concertée et collective » au défi de la crise écologique et du changement climatique. Le 1er juin dernier, le président des États-Unis avait annoncé le retrait de son pays de l’accord de Paris sur le climat, parce que désavantageux pour les emplois américains.

Il s’agit du premier message commun entre le Pape et le patriarche de Constantinople, depuis l’instauration de la Journée de prière pour la sauvegarde de la Création instaurée par le patriarcat de Constantinople, depuis 1989, et à laquelle le pape François a demandé, depuis 2015, que l’Église catholique y soit associée .

Newsletter
Recevez Aleteia chaque jour. Abonnez-vous
Aleteia vous offre cet espace pour commenter ses articles. Cet espace doit toujours demeurer en cohérence avec les valeurs d’Aleteia. Notre témoignage de chrétiens portera d’autant mieux que notre expression sera empreinte de bienveillance et de charité.
[Voir la Charte des commentaires]