Aleteia

Diapo – Les plus belles représentations du martyre de saint Jean-Baptiste

© Domaine public
Andrea Solari, "Salomé recevant la tête de Saint-Jean Baptiste", 1ere moitié de XVIe siècle, Kunsthistorisches Muséum, Vienne.
Partager
Commenter

Le 29 août, l'Église catholique fait mémoire du martyre de saint Jean-Baptiste. Retour en images sur cet épisode, à travers 10 œuvres majeures.

Saint Jean Baptiste, cousin et précurseur du Christ, fut emprisonné par le gouverneur Hérode Antipas, car le prophète avait condamné son mariage avec Hérodiade, femme de son demi-frère Philippe. Le jour de l’anniversaire d’Hérode, Salomé, fille d’Hérodiade, danse pour lui et ses invités. Charmé, il lui promet de lui donner tout ce qu’elle désire. Ne sachant quoi réclamer, Salomé s’adresse à sa mère qui lui ordonne de demander la tête de Jean-Baptiste. Ne voulant pas revenir sur son serment, Hérode accepte à contre cœur et ordonne d’exécuter le prophète.

Cliquez sur la 1ère image pour visualiser le diaporama :

Évangile de Jésus-Christ selon saint Marc (6, 17 – 28) :

17 Car c’était lui, Hérode, qui avait donné l’ordre d’arrêter Jean et de l’enchaîner dans la prison, à cause d’Hérodiade, la femme de son frère Philippe, que lui-même avait prise pour épouse.
18 En effet, Jean lui disait : « Tu n’as pas le droit de prendre la femme de ton frère. »
19 Hérodiade en voulait donc à Jean, et elle cherchait à le faire mourir. Mais elle n’y arrivait pas
20 parce que Hérode avait peur de Jean : il savait que c’était un homme juste et saint, et il le protégeait ; quand il l’avait entendu, il était très embarrassé ; cependant il l’écoutait avec plaisir.
21 Or, une occasion favorable se présenta quand, le jour de son anniversaire, Hérode fit un dîner pour ses dignitaires, pour les chefs de l’armée et pour les notables de la Galilée.
22 La fille d’Hérodiade fit son entrée et dansa. Elle plut à Hérode et à ses convives. Le roi dit à la jeune fille : « Demande-moi ce que tu veux, et je te le donnerai. »
23 Et il lui fit ce serment : « Tout ce que tu me demanderas, je te le donnerai, même si c’est la moitié de mon royaume. »
24 Elle sortit alors pour dire à sa mère : « Qu’est-ce que je vais demander ? » Hérodiade répondit : « La tête de Jean, celui qui baptise. »
25 Aussitôt la jeune fille s’empressa de retourner auprès du roi, et lui fit cette demande : « Je veux que, tout de suite, tu me donnes sur un plat la tête de Jean le Baptiste. »
26 Le roi fut vivement contrarié ; mais à cause du serment et des convives, il ne voulut pas lui opposer un refus.
27 Aussitôt il envoya un garde avec l’ordre d’apporter la tête de Jean. Le garde s’en alla décapiter Jean dans la prison.
28 Il apporta la tête sur un plat, la donna à la jeune fille, et la jeune fille la donna à sa mère.

Newsletter
Recevez Aleteia chaque jour. Abonnez-vous
Aleteia vous offre cet espace pour commenter ses articles. Cet espace doit toujours demeurer en cohérence avec les valeurs d’Aleteia. Notre témoignage de chrétiens portera d’autant mieux que notre expression sera empreinte de bienveillance et de charité.
[Voir la Charte des commentaires]