Aleteia logoAleteia logoAleteia
Vendredi 12 avril |
Saint Jules Ier
Aleteia logo
Décryptage
separateurCreated with Sketch.

Qu’est-ce qu’une primatiale ?

SAINT JOHN LYON

Ross Helen/Shutterstock

Valentin Fontan-Moret - publié le 24/08/17 - mis à jour le 16/01/23

C’est une subtilité peu connue, mais de nombreuses cathédrales de France ont été et sont encore parfois des « primatiales ». D’où vient ce titre particulier ?

On peut entendre les visiteurs de Lyon, Rouen ou encore de Nancy s’interroger sur l’appellation de “primatiale”. Un mot par lequel on désigne parfois les églises-cathédrales de ces villes. En réalité, il n’existe aucune différence visible entre une cathédrale et une primatiale.Et si toutes les cathédrales ne sont pas des primatiales, une primatiale est en revanche toujours une cathédrale. Si elle ne présente aucune particularité architecturale et n’est pas affectée à une fonction liturgique spécifique, autre que celle de toute cathédrale, elle n’en demeure pas moins le centre de gravité d’une primatie.

En effet, la cathédrale est le lieu du siège de l’évêque d’un diocèse. L’appellation de primatiale n’est donc donnée qu’aux cathédrales où siègent des évêques qui ont aussi le titre de Primat. Ce titre, tombé en désuétude, ne confère en principe plus aujourd’hui de pouvoir de gouvernement particulier aux évêques qui en bénéficient, mais uniquement des prérogatives honorifiques. Il désignait tout simplement la primauté d’un hiérarque sur les évêques d’une zone géographique particulière. Il en existe, néanmoins, toujours et cela témoigne généralement de l’ancienneté d’un siège ou de son importance historique. Ainsi par exemple, l’archevêque de Lyon conserve la dignité de Primat des Gaules — accordée en 1079 — en raison de l’établissement de l’Église en cet endroit qui remonte au ministère de saint Pothin, premier évêque de Lyon et de Gaule, mort en l’an 177.

En France, seuls les évêques de Lyon et Rouen conservent effectivement les prérogatives honorifiques attachées respectivement aux primaties des Gaules et de Normandie. L’évêque du diocèse de Nancy-Toul mentionne son titre de Primat de Lorraine également. Si la plupart des titres ne sont plus guère usités, les cathédrales des primaties demeurent des primatiales. Il en existe d’autres en Amérique, en Afrique ou encore en Australie.

Douze édifices religieux à avoir vus dans sa vie :

Tags:
DiocèsesÉglise
Vous aimez le contenu de Aleteia ?

Aidez-nous à couvrir les frais de production des articles que vous lisez, et soutenez la mission d’Aleteia !

Grâce à la déduction fiscale, vous pouvez soutenir le premier site internet catholique au monde tout en réduisant vos impôts. Profitez-en !

(avec déduction fiscale)
Pave-Aleteia-Ictus-V2.png
Top 10
Afficher La Suite
Newsletter
Recevez Aleteia chaque jour. Abonnez-vous gratuitement