Aleteia

Medjugorje : « Les sept premières apparitions pourraient être reconnues », selon Mgr Hoser

© CLEMENT/CIRIC
Monseigneur Henryk Hoser
Partager
Commenter

L’envoyé spécial du pape François au sanctuaire de Medjugorje (Bosnie-Herzégovine), Mgr Henry Hoser, a déclaré qu’il était "possible que les sept premières apparitions de Medjugorje soient reconnues", selon des propos rapportés par le site Total Croatia News, le 19 août 2017. Les apparitions de Medjugorje auraient débuté en 1981 et se poursuivraient depuis.

« Tout suggère que les apparitions seront reconnues, peut-être dès cette année », a ainsi affirmé Mgr Hoser. « Il est difficile de prendre une autre décision, car il est impossible pour les six visionnaires de mentir pendant 36 ans », a-t-il ajouté. Le dossier a été transmis à la Secrétairerie d’État pour étude, a indiqué l’envoyé du Pape.

Cette reconnaissance, a modéré l’évêque polonais, pourrait cependant porter seulement sur les sept premières apparitions, « comme suggéré par la commission Ruini ». Cette dernière avait été instituée par Benoît XVI (2005-2013) en 2010.

Les apparitions de la Vierge, la « Gospa », à six enfants de Medjugorje auraient débuté en 1981 et certains voyants recevraient encore des visions. Si les différents évêques locaux n’ont pas reconnu la surnaturalité de ces événements, le Saint-Siège ne s’est jamais prononcé officiellement.

Le 11 février dernier, le pape François avait nommé Mgr Hoser comme envoyé spécial dans la petite ville de Bosnie-Herzégovine. Celui-ci était chargé d’étudier la situation pastorale du sanctuaire. Le Bureau de presse du Saint-Siège avait alors expliqué que la mission de Mgr Hoser n’avait pas pour but de se prononcer sur le caractère surnaturel ou non des apparitions.

Newsletter
Recevez Aleteia chaque jour. Abonnez-vous
Aleteia vous offre cet espace pour commenter ses articles. Cet espace doit toujours demeurer en cohérence avec les valeurs d’Aleteia. Notre témoignage de chrétiens portera d’autant mieux que notre expression sera empreinte de bienveillance et de charité.
[Voir la Charte des commentaires]