Aleteia logoAleteia logoAleteia
Mardi 23 avril |
Saint Georges
Aleteia logo
Art & Voyages
separateurCreated with Sketch.

Cette oasis égyptienne qui vit passer Joseph, Marie et Jésus lorsqu’ils fuyaient Hérode

Article réservé aux membres Aleteia Premium
WEB3 MONASTERY SYRIANS WADI EL NATRUN CC WikimediaDeir_as_Suriani

Wikimedia

Daniel Esparza - publié le 15/08/17 - mis à jour le 12/05/22

En Égypte, Wadi El Natrun est un ancien haut lieu spirituel chrétien. Ses monastères sont toujours en activité.

Wadi El Natrun se situe à 90 kilomètres du Caire sur la route d’Alexandrie. Il fait aujourd’hui figure de poste de résistance chrétienne héroïque. Saint Macaire d’Égypte est le premier ermite à y parvenir, en l’an 330, recherchant la solitude de cette oasis par laquelle, selon la tradition, la Sainte Famille passa lors de sa fuite pour échapper aux persécutions d’Hérode. D’autres ermites et anachorètes (parmi lesquels certains des Pères du désert les plus importants) ne tardent pas à suivre son exemple, fondant un grand nombre de monastères dont certains sont toujours en activité à ce jour.

Du IVe au VIIe siècle, la vallée de Natrun — c’est la signification de “Wadi El Natrun” — devient d’ailleurs l’un des hauts lieux spirituels d’Afrique du Nord et du Proche-Orient, et ce même durant la conquête de l’Égypte par les musulmans. À ses plus belles heures, la vallée compte jusqu’à 50.000 moines, et ses bibliothèques abritent encore aujourd’hui plus de 3.000 manuscrits à la valeur inestimable.

Comme l’a écrit en 2017 Francisco Carrión dans une chronique publiée dans le journal espagnol El Mundo, “ce bout de désert inhospitalier résonne d’échos bibliques”. D’après la tradition, c’est par là que passèrent Joseph et Marie en voulant protéger Jésus de la persécution d’Hérode. Tout comme les carmélites à Haifa, les premiers ermites qui s’établissent en ce lieu y sont attirés par ces récits de la tradition biblique.

La naissance de ces communautés est l’une des plus grandes contributions des coptes au monde chrétien. Au départ, explique Francisco Carrión, c’est semble-t-il un mariage arrangé qui est à l’origine de tout cela. En l’an 313, dans un petit village du delta du Nil, un jeune homme du nom de Amoun (le futur saint Amoun) est forcé au mariage par son oncle à l’âge de 20 ans. Lors de la nuit de noces, il convainc sa femme de vivre communément une vie de frère et de sœur en se donnant à Dieu, ce qu’ils font durant environ 18 ans, respectant strictement le célibat.

Finalement, Amoun quitte le foyer et se retire dans le désert. Sa femme fonde un petit couvent dans sa maison. Une fois parvenu dans le désert de Nitrie, Amoun creuse sa cellule d’ermite de ses mains. Il y passe les 22 dernières années de sa vie, en inspirant d’autres à faire de même. C’est ainsi que sont nées les premières communautés de Wadi El Natrun.

La suite est réservée aux membres Aleteia Premium

Vous êtes déjà membre ?

Gratuit et sans aucun engagement :
vous pouvez résilier à tout moment

et je bénéficie des avantages suivants

Aucun engagement : vous pouvez résilier à tout moment

1.

Accès illimité à tous les contenus « Premium »

2.

Accès exclusif à la publication de commentaires

3.

Publicité limitée aux partenaires de Aleteia

4.

Réception exclusive de la newsletter “La lettre du Vatican”

Et vous soutenez le média qui porte vos valeurs chrétiennes
Et vous soutenez le média qui porte vos valeurs chrétiennes

Tags:
ÉgypteNoëlSainte Famille
Vous aimez le contenu de Aleteia ?

Aidez-nous à couvrir les frais de production des articles que vous lisez, et soutenez la mission d’Aleteia !

Grâce à la déduction fiscale, vous pouvez soutenir le premier site internet catholique au monde tout en réduisant vos impôts. Profitez-en !

(avec déduction fiscale)
Pave-Aleteia-Ictus-V2.png
Le coin prière
La fête du jour





Top 10
Afficher La Suite
Newsletter
Recevez Aleteia chaque jour. Abonnez-vous gratuitement