Aleteia

Pape François : revenir des vacances « les yeux et le cœur transfigurés »

Vincenzo PINTO | AFP
Partager
Commenter

La fête de la Transfiguration du Seigneur, célébrée ce dimanche 6 août, a été l'occasion pour le Saint-Père de rappeler aux baptisés l’importance de profiter de leurs congés pour reprendre des forces non seulement physiques mais aussi spirituelles.

En ce mois d’août, où les étudiants « sont libres de leurs engagements scolaires et tant de familles sont en vacances », le pape François a rappelé aux baptisés l’importance de la période de repos pour reprendre des forces, non seulement physiques mais spirituelles, et en revenir « les yeux et le cœur transfigurés « comme les apôtres Pierre, Jacques et Jean, dans le récit de la Transfiguration du Seigneur, fêtée ce dimanche 6 août dans toutes les paroisses. Sur la place Saint-Pierre, à Rome, une foule de fidèles et pèlerins était rassemblée sous ses fenêtres, pour la prière de l’Angélus, à midi, sous un soleil cuisant. L’occasion également pour le souverain pontife de rappeler que d’autres ne peuvent pas prendre de vacances, « empêchés par l’âge, de mauvaises conditions de santé, une gêne économique ou autre raison », et souhaiter que cette période constitue malgré tout, pour eux, « un temps de détente » égayé par « des présences amies et de joyeux moments ».

Comme Pierre, Jacques et Jean…

L’épisode de la Transfiguration du Seigneur suggère « une manière de vivre les vacances », a souligné le Saint-Père qui « invite à réfléchir à l’importance de se détacher des choses du monde, pour accomplir un chemin vers le haut et contempler Jésus ». Il s’agit pour le baptisé, a-t-il poursuivi, de se mettre en situation « d’écoute attentive et de prière » face au « Fils bien-aimé du Père », en recherchant « des moments intimes de prière qui permettent d’accueillir docilement et joyeusement la Parole de Dieu ». Dans cette redécouverte « toujours plus vivante de Jésus » qui « n’est pas une fin en soi », a précisé le Pape, que le croyant voit une nouvelle occasion de se ressourcer, de « gravir la montagne » et d’en « redescendre » comme Pierre, Jacques et Jean, « revigorés par la force de l’Esprit de Dieu », et d’avancer sur le chemin de « la conversion authentique », en témoignant de la charité comme « une loi » qui guide sa vie de tous les jours.

Et d’assurer : « Transformés par la présence du Christ et l’ardeur de sa parole, nous serons les signes concrets de l’amour vivifiant de Dieu pour tous nos frères, surtout ceux qui souffrent, les personnes seules ou abandonnés, les malades, et la multitude d’hommes et de femmes humiliés par l’injustice, les abus de pouvoir et la violence dans différentes régions du monde ».

 

Partager
Commenter
Newsletter
Recevez Aleteia chaque jour. Abonnez-vous
Aleteia vous offre cet espace pour commenter ses articles. Cet espace doit toujours demeurer en cohérence avec les valeurs d’Aleteia. Notre témoignage de chrétiens portera d’autant mieux que notre expression sera empreinte de bienveillance et de charité.
[Voir la Charte des commentaires]