Aleteia logoAleteia logo
Aleteia
Jeudi 29 octobre |
Saint Narcisse
home iconSpiritualité
line break icon

Dix pensées de Saint Jean-Marie Vianney pour la vie de tous les jours

VIANNEY

Lawrence OP CC

Maëlys Létondot - Kévin Boucaud-Victoire - Publié le 04/08/17

Découvrez notre sélection des plus belles paroles du Curé d'Ars pour la Saint-Jean-Marie Vianney, fêtée le 4 août.

Alors qu’il semblait être infatigable, Jean-Marie Baptiste Vianney, plus connu comme le Curé d’Ars, nommé en 1929 patron de tous les curés de l’Univers par le pape Pie XI, est mort d’épuisement le 4 août 1859. Il faut dire que celui qui, dès jeune, rêvait de « faire gagner des âmes au Bon Dieu », comme il l’explique à sa mère Marie Béluze, travaillait vraiment très dur.

Le célèbre curé était selon les dires tellement charismatique et excellent confesseur que plus de cent mille personnes affluaient chaque année dans sa petite bourgade d’Ars-sur-Formans, qui s’appelait alors Ars-en-Dombes. Le saint était également reconnu pour ses paroles très inspirantes pour les chrétiens dans la vie quotidienne.

« Allez de monde en monde, de richesse en richesse, vous ne trouverez pas votre bonheur. La terre entière ne peut pas plus contenter une âme immortelle qu’une pincée de farine, dans la bouche d’un affamé, ne peut le rassasier. »
« La prière est une rosée embaumée ; mais il faut prier avec un coeur pur pour sentir cette rosée. » « La Miséricorde de Dieu est comme un torrent débordé : elle entraîne les cœurs sur son passage. » « Nos fautes sont des grains de sable à côté de la grande montagne des miséricordes de Dieu. » « On n’entre pas dans une maison sans parler au portier ! Eh bien, la sainte Vierge est la portière du Ciel ! » « Celui qui a conservé l’innocence de son baptême est comme un enfant qui n’a jamais désobéi à son père. » « Le Bon Dieu aura plus tôt pardonné à un pécheur repentant qu’une mère n’aura retiré son enfant du feu. » « Notre langue ne devrait être employée qu’à prier, notre cœur qu’à aimer, nos yeux qu’à pleurer. » « Pour notre corps, la mort n’est qu’une lessive. » « Plus on connaît les hommes, moins on les aime. C’est le contraire pour Dieu : plus on le connaît plus on l’aime. »
A voir aussi : sur les pas de saint Jean-Marie Vianney

Soutenez Aleteia !
A travers le monde, vous êtes des millions à lire Aleteia, pour y trouver quelque chose d'unique : une vision du monde et de votre vie inspirée par l’Évangile. On prétend qu'il est de plus en plus difficile de transmettre les valeurs chrétiennes aux jeunes d'aujourd'hui.
Et pourtant, savez-vous que plus de la moitié des lecteurs d'Aleteia sont des jeunes de 18 à 35 ans ? C'est pourquoi il est si important que Aleteia demeure un service quotidien, gratuit et accessible à tous. Cependant, un journalisme de qualité a un coût que la publicité est loin de couvrir. Alors, pour qu'Aleteia puisse continuer à transmettre les valeurs chrétiennes au cœur de l'univers digital, votre soutien financier demeure indispensable.
*avec déduction fiscale
Tags:
saint jean marie vianney
Le coin prière
La fête du jour






Top 10
Domitille Farret d'Astiès
Elles ont appris à les aimer : ces ...
statue de femme les yeux bandés
Mgr Benoist de Sinety
Dans nos aveuglements, le diable montre son v...
Mathilde de Robien
Franz et Franziska Jägerstätter, un couple un...
NIEMOWLĘ
Mathilde de Robien
Ces prénoms féminins qui portent en eux le sc...
Timothée Dhellemmes
En Europe, les lieux de culte se reconfinent ...
belle mère et belle fille
Jeanne Larghero
S’embrouiller avec sa belle-mère en trois leç...
KOMUNIA ŚWIĘTA
Mathilde de Robien
A.R.D.O.R., un bel acrostiche pour savoir com...
Afficher La Suite
Newsletter
Recevez Aleteia chaque jour. Abonnez-vous gratuitement