Aleteia logoAleteia logo
Aleteia
Dimanche 16 mai |
Saint Honoré
home iconActualités
line break icon

Qui est Mgr Yeung Ming-cheung, le nouvel évêque de Hong Kong ?

BISHOP MICHAEL YEUNG MING

Courtesy of UCAN | Gong Bao Bao | Fair Use

Isabelle Cousturié - Publié le 02/08/17

Connu pour ses talents d’administrateur et sa maîtrise de la parole publique, Mgr Yeung remplace le cardinal John Tong Hong, à la tête du diocèse depuis 18 ans.

C’est officiel, le chef de l’Église catholique à Hong Kong, en poste depuis 2009, passera les rênes du diocèse à son coadjuteur, Mgr Michael Yeung Ming-Cheung dont l’entrée en fonction est prévue le 5 août, selon le bureau de presse du Saint-Siège et le diocèse de Hongkong qui ont annoncé, le 1er août, la démission du cardinal John Tong Hon, 78 ans, après une demande faite au pape en 2014 pour raison d’âge, mais repoussée de trois ans, jusqu’au 31 juillet de cette année.

Parfaite connaissance du diocèse

Mgr Yeung, ordonné évêque auxiliaire le 30 août 2014 — lors des premières ordinations épiscopales à être célébrées depuis la rétrocession à la Chine de l’ancienne colonie britannique en 1997 — avait été nommé évêque coadjuteur du diocèse le 13 novembre 2016. Avec la fin du mandat du cardinal Tong, son entrée en fonction devient automatique, précise Églises d’Asie. Il sera installé lors d’une messe samedi prochain, en la cathédrale de l’Immaculée-Conception.

Le nouvel évêque est né à Shanghai, mais il a grandi et a été ordonné dans le diocèse de Hong Kong en 1978, où il a exercé l’essentiel de son ministère dans le cadre de la Caritas locale, dont il est devenu responsable général en 2003. C’est à ce titre, souligne l’agence d’informations des missions étrangères de Paris, qu’il a été nommé, cette même année, membre du conseil pontifical Cor Unum — qui supervise les œuvres caritatives du Saint-Siège. Nommé vicaire général en 2009, il lui est reconnue « une parfaite connaissance du diocèse », et une réputation de « grand administrateur » qui devrait l’aider à mener à bien les réformes dont la région a besoin. Responsable de l’information et de la communication du diocèse, il a également la réputation de bien maîtriser la parole publique.

Relations Pékin-Saint-Siège ?

Ses prédécesseurs, le cardinal Tong et le cardinal Zen Ze-kiun, avaient placé la liberté religieuse de la région administrative spéciale au cœur de leur ministère. En revanche, les avis des deux évêques émérites divergent sur la question de la normalisation des relations diplomatiques entre Pékin et le Saint-Siège. Quelle position adoptera le nouvel évêque de Hong Kong, celle du cardinal Tong, favorable à la conclusion d’un accord, ou celle du cardinal Zen qui s’y oppose résolument ? Bien qu’il ne soit pas considéré comme un expert en ce domaine, il devra manier avec diplomatie ces relations. Grande est son estime pour les deux hommes qu’il assimile « comme deux grands arbres, sous lesquels il peut bénéficier d’un peu d’ombre », comme déclaré lors de son ordination épiscopale, durant la messe de clôture de l’année de la Miséricorde, après s’être agenouillé d’abord devant le cardinal Tong puis devant le cardinal Zen, rapporte de son côté l’agence Asianews.

Dans une conférence de presse, à cette occasion, il avait expliqué que la Chine est « un pays immense, avec tant de facettes et problèmes à résoudre qui ne permettent pas d’obtenir des résultats immédiats. Pour construire des relations il faut avancer pas à pas, en tenant compte des droits de l’homme, qui sont une question fondamentale de préoccupation ».




Lire aussi :
Rome-Pékin : le casse-tête chinois des relations diplomatiques

Dans un bref entretien au South China Morning Post, après l’annonce de son remplacement par Mgr Yeung, le cardinal Tong a déclaré avoir « toute confiance » en son successeur, estimant : « Il est meilleur que moi à tous les points de vue… Je suis certain qu’il fera de mieux en mieux ». Mgr Yeung est aussi un grand défenseur de la famille fondée sur les relations entre un homme et une femme, ce qui lui valut parfois de violentes critiques de la part des lobby gay à Hong Kong. Il avait partagé en juin dernier son désir de consacrer ses prochaines années d’épiscopat aux jeunes, aux familles et aux personnes âgées de son diocèse ainsi qu’à l’approfondissement de la foi.

Pour en savoir plus, rendez-vous sur les sites Églises d’Asie et Asianews.

Tags:
chine
Soutenez Aleteia !
A travers le monde, vous êtes des millions à lire Aleteia, pour y trouver quelque chose d'unique : une vision du monde et de votre vie inspirée par l’Évangile. On prétend qu'il est de plus en plus difficile de transmettre les valeurs chrétiennes aux jeunes d'aujourd'hui.
Et pourtant, savez-vous que plus de la moitié des lecteurs d'Aleteia sont des jeunes de 18 à 35 ans ? C'est pourquoi il est si important que Aleteia demeure un service quotidien, gratuit et accessible à tous. Cependant, un journalisme de qualité a un coût que la publicité est loin de couvrir. Alors, pour qu'Aleteia puisse continuer à transmettre les valeurs chrétiennes au cœur de l'univers digital, votre soutien financier demeure indispensable.
*avec déduction fiscale
Le coin prière
La fête du jour






Top 10
1
Soutane de Jean Paul II/attentat
Marzena Devoud
Qu’est devenue la soutane tachée de sang de Jean Paul II ?
2
FIRST COMMUNION
Edifa
Les écueils à éviter avant et après la première communion de son ...
3
Mgr André Joseph Léonard
Que penser des expériences de mort imminente ?
4
Hugues Lefèvre
13 mai 1981, 17h17 : « On a tiré sur Jean Paul II »
5
Camille Dalmas
Cinq choses à savoir sur le nouveau ministère laïc de Catéchiste
6
Thérèse Puppinck
Velankanni, le Lourdes de l’Orient
7
JOHN PAUL II FATIMA
Agnès Pinard Legry
La Vierge de Fatima a-t-elle sauvé la vie de Jean Paul II ?
Afficher La Suite
Newsletter
Recevez Aleteia chaque jour. Abonnez-vous gratuitement