Aleteia
Dimanche 25 octobre |
Saints Crépin et Crépinien
Au quotidien

La Toussaint n'est pas le jour des défunts

CROIX ET PAYSAGE AUTOMNAL

© Shutterstock

Marie Le Goaziou - Publié le 29/07/17

Fêter tous les saints, connus ou inconnus, est une tradition qui remonte aux premiers temps de l’Eglise où l’on honorait tous les martyrs... C'est un jour férié, mais savez-vous quel jour il tombe ?

Dès le IVè siècle, les églises orientales faisaient mémoire des martyrs le dimanche suivant la Pentecôte. Les églises orthodoxes ont d’ailleurs conservé cette date pour le dimanche de tous les saints. Dans l’église catholique, cette fête a tout d’abord été fixée au 13 mai, date de la transformation du panthéon en sanctuaire, sous la dédicace de Sainte Marie, et des martyrs par le pape Boniface IV. Puis au VIIè siècle, elle fut fixée au 1er novembre et Louis le Pieux l’imposa, en 835, à tout le territoire carolingien. Cette année 2018, le 1er Novembre tombe un jeudi.

Une journée pour honorer les bienheureux

Mais qui sont tous ces saints ? Les canonisés bien-sûr, mais aussi tous ceux qui se sont sanctifiés par l’exercice de la charité, l’accueil de la miséricorde et le don de la grâce divine. Ainsi l’Église rappelle qu’on est tous appelés à la sainteté. L’évangile qui est lu le jour de la Toussaint est le texte des Béatitudes qui dit si bien que tous ceux qui choisissent de mettre leurs pas dans ceux du Christ sont Bienheureux. La fête de la Toussaint est donc une fête joyeuse, celle de la communion des saints, c’est-à-dire de tous ceux, vivants ou morts, qui sont déjà réunis en Dieu par la foi.

Jour des morts

On associe souvent la Toussaint, qui est une solennité de l’Église, et le jour des morts alors que celui-ci se fête le 2 novembre. Mais comme le 1er Novembre est férié, on profite de ce congé pour aller fleurir les tombes de nos familles.

La « fête de toutes les âmes » est d’origine monastique. Odilon, abbé de Cluny, institua en 998 cette commémoration de tous les frères défunts le 2 novembre. Cette pratique se généralisa aux paroisses et Rome, au XIIIè siècle, inscrivit ce jour sur le calendrier de l’église universelle. C’est à la fois une journée de commémoration et une journée d’intercession ; on fait mémoire des défunts et on prie pour eux, afin d’assurer le salut de leur âme.

Soutenez Aleteia !
A travers le monde, vous êtes des millions à lire Aleteia, pour y trouver quelque chose d'unique : une vision du monde et de votre vie inspirée par l’Évangile. On prétend qu'il est de plus en plus difficile de transmettre les valeurs chrétiennes aux jeunes d'aujourd'hui.
Et pourtant, savez-vous que plus de la moitié des lecteurs d'Aleteia sont des jeunes de 18 à 35 ans ? C'est pourquoi il est si important que Aleteia demeure un service quotidien, gratuit et accessible à tous. Cependant, un journalisme de qualité a un coût que la publicité est loin de couvrir. Alors, pour qu'Aleteia puisse continuer à transmettre les valeurs chrétiennes au cœur de l'univers digital, votre soutien financier demeure indispensable.
*avec déduction fiscale
Tags:
agenda
Le coin prière
La fête du jour






Top 10
pope francis with a mask
I.Media
Ce que le pape François a vraiment dit sur l'...
Domitille Farret d'Astiès
Elles ont appris à les aimer : ces ...
Domitille Farret d'Astiès
"La France a un incroyable talent" : une fami...
Camille Dalmas
Derrière la phrase du Pape sur les homosexuel...
Freira renova votos religiosos de manhã e morre à noite
La rédaction d'Aleteia
Kenya : sœur Caroline renouvelle ses vœux le ...
Edifa
Sexualité : comment raviver le désir quand il...
Marzena Devoud
Le rituel matinal du pape François avant de s...
Afficher La Suite
Newsletter
Recevez Aleteia chaque jour. Abonnez-vous gratuitement