Recevez la newsletter d'Aleteia chaque jour!
Chaque jour, du beau, du bon et du vrai avec la newsletter d'Aleteia!
Je m'abonne gratuitement!

Vous ne souhaitez pas faire de don ?

Voici cinq façons d'aider Aleteia:

  1. Prier pour notre équipe et le succès de notre mission
  2. Parler d'Aleteia dans votre paroisse
  3. Partager les articles d'Aleteia avec vos amis et votre famille
  4. Désactiver votre bloqueur de pub quand vous êtes sur Aleteia
  5. S'abonner à notre newsletter gratuite et la lire tous les jours

Je vous remercie!
L'équipe d'Aleteia

 

Souscrire

Aleteia

Quelle sainte porte ses seins sur un plateau ?

SAINTE AGATHE
© Wikipedia
Sainte Agathe, de Francisco Zurbaran.
Partager

Comment identifier un saint que l’on rencontre au détour d’une rue, d’un musée, d’une église, sous la forme d’une statue ou d’une peinture ? Aleteia vous donne les clés pour reconnaître les symboles de chaque personnage et devenir ainsi incollable. Aujourd’hui : sainte Agathe.

Représentation :

Sainte Agathe est très souvent représentée comme une jeune fille noble, portant sur un plat ses deux seins arrachés et tenant, parfois, une tenaille. Beaucoup d’artistes ont également représenté l’instant de son martyre, au moment où elle se fait arracher les seins. Elle est, parfois, représentée comme sainte protectrice contre le feu, avec une torche ou un voile avec lequel elle cherche à éteindre le feu.

Le martyre de sainte Agathe par Vaccaro.

Vie et légende :

Originaire de Catane (Italie), Agathe souhaite consacrer sa vie au Christ et restée vierge. Le préfet romain de Sicile, attiré par elle, cherche cependant à la séduire. Elle résiste mais pour se venger, le préfet l’envoie dans un lupanar. Par chance, elle réussit à rester vierge. Elle finit par être torturée : attachée sur une colonne, la tête en bas, on lui arrache les deux seins avec une tenaille. La nuit qui suit, saint Pierre lui rend visite dans sa prison et la guérit. Elle finit par être trainée sur des charbons ardents jusqu’à ce que mort s’ensuive.

Patronne :

Protectrice de la Sicile, elle est implorée contre les éruptions volcaniques, la foudre et les incendies. Dans de nombreux pays d’Europe, on la vénère comme sainte ignifuge. C’est également la patronne des nourrices et des fondeurs de cloches.


La Bible et les saints, par Gaston Duchet-Suchaux et Michel Pastoureau, éditions Flammarion, septembre 2014, 19 euros.

Newsletter
Recevez Aleteia chaque jour. Abonnez-vous gratuitement
Aleteia vous offre cet espace pour commenter ses articles. Cet espace doit toujours demeurer en cohérence avec les valeurs d’Aleteia. Notre témoignage de chrétiens portera d’autant mieux que notre expression sera empreinte de bienveillance et de charité.
[Voir la Charte des commentaires]