Vous ne souhaitez pas faire de don ?

Voici cinq façons d'aider Aleteia:

  1. Prier pour notre équipe et le succès de notre mission
  2. Parler d'Aleteia dans votre paroisse
  3. Partager les articles d'Aleteia avec vos amis et votre famille
  4. Désactiver votre bloqueur de pub quand vous êtes sur Aleteia
  5. S'abonner à notre newsletter gratuite et la lire tous les jours

Je vous remercie!
L'équipe d'Aleteia

 

Souscrire

Aleteia

Quelle sainte porte ses yeux sur un livre ?

SAINT ODILE
© Patrice THEBAULT/CIRIC
Ste Odile (détail). Vêtue de sa robe de bénédictine, elle tient dans sa main gauche un livre sur lequel sont représentés ses yeux. Sculpture, Strasbourg, Alsace.
Partager

Comment identifier un saint que l'on rencontre au détour d'une rue, d'un musée, d'une église, sous la forme d'une statue ou d'une peinture ? Aleteia vous donne les clés pour reconnaître les symboles de chaque personnage et devenir ainsi incollable. Aujourd'hui : sainte Odile.

Représentation :

Apparaissant toujours en robe d’abbesse bénédictine, elle porte, parfois, des parements d’hermine. Elle tient toujours dans la main un livre — la Règle de saint Benoît — où sont disposés deux yeux ouverts. Il ne s’agit pas de sainte Lucie (représentée avec deux yeux sur un plateau), mais bien de sainte Odile. À partir du XIVe siècle, on la voit parfois accompagnée d’un coq, symbolisant le lever du jour et donc le triomphe de la lumière sur les ténèbres.

SAINT ODILE
© Patrice THEBAULT/CIRIC
Sainte Odile (détail). Vêtue de sa robe de bénédictine, elle tient dans sa main gauche un livre sur lequel sont représentés ses yeux. Sculpture, Strasbourg, Alsace.

Vie et légende :

Née à la fin du VIIe siècle, sainte Odile est d’ascendance royale, d’où la présence des parements d’hermine sur certaines représentations. Son père, un duc alsacien nommé Adalric, la rejette et l’envoie au monastère de Balma (Doubs) lorsqu’il découvre, à sa naissance, qu’elle est aveugle. Mais lors de son baptême, administrée par l’évêque de saint Erhard, survient un miracle : elle retrouve la vue ! Elle devient la première abbesse du monastère de Hohenbourg (Alsace), fondé par son père, qui prendra, par la suite, le nom de Sainte-Odile.

Elle est connue pour avoir réussi à arracher son père du purgatoire et pour être morte sans avoir reçu les derniers sacrements. Mais grâce aux prières des religieuses de son monastère, elle ressuscite et communie dans un calice.

Patronne :

Elle est, depuis 1807, la sainte patronne de l’Alsace et celle des aveugles et oculistes.


La Bible et les saints, par Gaston Duchet-Suchaux et Michel Pastoureau, éditions Flammarion, septembre 2014, 19 euros.

Newsletter
Recevez Aleteia chaque jour. Abonnez-vous
Aleteia vous offre cet espace pour commenter ses articles. Cet espace doit toujours demeurer en cohérence avec les valeurs d’Aleteia. Notre témoignage de chrétiens portera d’autant mieux que notre expression sera empreinte de bienveillance et de charité.
[Voir la Charte des commentaires]
Les lecteurs comme vous contribuent à la mission de Aleteia

Depuis notre création en 2012, le nombre de lecteurs de Aleteia a augmenté rapidement dans le monde entier. Notre équipe est déterminée à proposer des informations qui enrichissent et inspirent la vie de nos lecteurs avec une dimension catholique. C'est la raison pour laquelle nous voulons que nos articles soient gratuits et librement accessibles à tout le monde, mais pour ce faire, nous avons besoin de votre aide. Un journalisme de qualité a un coût (que la publicité sur Aleteia ne peut couvrir entièrement). C'est pourquoi des lecteurs comme VOUS font une différence majeure en faisant un don d'à peine 3 euros par mois.