Recevez la newsletter d'Aleteia chaque jour!
Aleteia

Les anges ont-ils vraiment des ailes ?

Partager
Commenter

Ces créatures spirituelles, qu'elles soient peintes, sculptées ou dessinées, sont souvent représentées ailées. Mais quelle en est la raison ?

Afin de comprendre la représentation artistique des anges, il nous faut tout d’abord comprendre leur nature dans la tradition chrétienne. Le mot « ange » vient du latin angelus, qui signifie « messager de Dieu ». 

Le Catéchisme de l’Église catholique (CEC) le décrit ainsi :

Saint Augustin dit à leur sujet : « “Ange” désigne la fonction, non pas la nature. Tu demandes comment s’appelle cette nature ? – Esprit. Tu demandes la fonction ? – Ange ; d’après ce qu’il est, c’est un esprit, d’après ce qu’il fait, c’est un ange » (Psal 103, 1, 15). De tout leur être, les anges sont serviteurs et messagers de Dieu. Parce qu’ils contemplent “constamment la face de mon Père qui est aux cieux” (Mt 18, 10), ils sont “les ouvriers de Sa parole, attentifs au son de Sa parole” » (Ps 103, 20).

En tant que créatures purement spirituelles, ils ont intelligence et volonté : ils sont des créatures personnelles et immortelles. Ils dépassent en perfection toutes les créatures visibles. L’éclat de leur gloire en témoigne (CEC 329).

Les anges sont des esprits purs : ils ne possèdent pas de corps physique, bien qu’ils puissent parfois prendre apparence humaine. Leur forme visible, souvent décrite dans les Écritures, n’est qu’une façade, un masque porté pour que nous puissions témoigner de leur présence. Mais en réalité, les anges sont des créatures invisibles.

Durant les premiers siècles de l’Église, les anges étaient représentés semblables aux hommes dans l’art religieux, les artistes adaptant leurs œuvres en fonction du peu de descriptions bibliques existantes.

La symbolique des oiseaux

Cependant, dès le IVe siècle, les artistes ont commencé à différencier ces créatures spirituelles des hommes. La première représentation connue d’un ange ailé se trouve sur le sarcophage d’un prince, découvert à Sarigüzel, près d’Istanbul, daté de 379 à 395.

Depuis, les artistes ont souvent utilisé le symbole des ailes, le reliant à la mission de messager dont sont pourvus les anges.

Ce changement dans l’art religieux est en partie lié au symbolisme spirituel des oiseaux. En effet, ces derniers sont considérés (et utilisés) comme des messagers. Cette tradition remonte à l’époque de Noah, et a continué durant toute la mythologie grecque. Le dieu Hermès, par exemple, est le messager des dieux grecs et se trouve souvent représenté portant un casque ailé. Cette tradition s’est naturellement étendue à la représentation des anges, les vrais messagers de Dieu.

C’est pourquoi, même si les anges n’ont pas d’ailes, l’expression artistique est devenue une excellente manière de visualiser la mission que le Christ leur a confiée.

Tags:
anges
Newsletter
Recevez Aleteia chaque jour. Abonnez-vous
Aleteia vous offre cet espace pour commenter ses articles. Cet espace doit toujours demeurer en cohérence avec les valeurs d’Aleteia. Notre témoignage de chrétiens portera d’autant mieux que notre expression sera empreinte de bienveillance et de charité.
[Voir la Charte des commentaires]