Recevez la newsletter d'Aleteia chaque jour!
Démarrez la journée avec la newsletter d'Aleteia
Je m'abonne gratuitement !

Vous ne souhaitez pas faire de don ?

Voici cinq façons d'aider Aleteia:

  1. Prier pour notre équipe et le succès de notre mission
  2. Parler d'Aleteia dans votre paroisse
  3. Partager les articles d'Aleteia avec vos amis et votre famille
  4. Désactiver votre bloqueur de pub quand vous êtes sur Aleteia
  5. S'abonner à notre newsletter gratuite et la lire tous les jours

Je vous remercie!
L'équipe d'Aleteia

 

Souscrire

Aleteia

La visite du Pape en Inde repoussée à 2018

Pope Francis
GABRIEL BOUYS / AFP
Partager

Annoncée en fin d’année dernière, la venue du souverain pontife sur le sous-continent pourrait être retardée à l’année prochaine pour des raisons d’agenda.

Annoncé comme « presque certain » pour 2017 par le pape François dans l’avion de retour de Suède le 1er novembre 2016, le voyage du souverain pontife en Inde et au Bangladesh ne devrait avoir lieu qu’en 2018. C’est ce qu’a affirmé un haut responsable du clergé indien, qui souhaite garder l’anonymat, à l’AFP. Ce report serait dû à des raisons d’agenda, notamment électoral, du Premier ministre indien, le nationaliste hindou Narendra Modi, qui rendrait « peu probable » la visite. « Cela prend une année pour préparer la visite du Pape et il ne reste pas assez de temps. Il n’y a eu aucune clarté sur le calendrier », a expliqué la source à l’agence.

Ce report n’est pas tout à fait une surprise, comme le rappelle le site suisse cath.ch. Le 18 février dernier, Mgr Theodore Mascarenhas, secrétaire général de la Conférence des évêques indiens, s’inquiétait que le gouvernement de son pays n’ait pas encore fait parvenir d’invitation officielle au Pape. Le 13 juin dernier, le cardinal de Bombay Oswald Gracias déclarait à l’hebdomadaire National Catholic Reporter : « Nous devons trouver le bon moment pour pouvoir donner au Saint-Père le respect et l’importance qui lui sont dus ». Le cardinal évoquait alors la « situation assez difficile » en raison du planning chargé de Narendra Modi. Le 13 juillet, le site Matters India, relayant des propos de Mgr Mascarenhas, évoquait un éventuel report un voyage du souverain pontife. Ce déplacement est très attendu par les 28 millions de chrétiens indiens, qui représentent 2,3% de la population, soit la troisième communauté religieuse après les hindouistes et les musulmans. Le dernier pape a s’y être rendu est Jean Paul II, en 1986, puis en 1999. Les Indiens attendent donc depuis 18 ans la visite d’un évêque de Rome. Une éternité pour certains.

Newsletter
Recevez Aleteia chaque jour. Abonnez-vous gratuitement
Aleteia vous offre cet espace pour commenter ses articles. Cet espace doit toujours demeurer en cohérence avec les valeurs d’Aleteia. Notre témoignage de chrétiens portera d’autant mieux que notre expression sera empreinte de bienveillance et de charité.
[Voir la Charte des commentaires]