Aleteia

Quand le pape François s’adressait aux femmes enceintes

AFP PHOTO / Vincenzo PINTO
Partager
Commenter

Le Saint-Père, en quelques lignes, résume la joie, la beauté et la grandeur de la maternité.

Les études de l’Institut national démographique (INED) le montrent : c’est régulièrement au mois de septembre que la France compte le plus de naissances. Pour beaucoup de futures mamans, les mois de juillet et août correspondent ainsi à la fin de leur grossesse. Un temps de joie, d’espérance et parfois d’une légère appréhension. C’est donc l’occasion de méditer à nouveau ce beau texte du pape François, extrait de son exhortation apostolique sur l’amour dans la famille, Amoris Lætitia. Au point 171, le Saint-Père livre sa méditation sur ce temps unique dans la vie d’une femme.

« À toute femme enceinte, je voudrais demander affectueusement : protège ta joie, que rien ne t’enlève la joie intérieure de la maternité. Cet enfant mérite ta joie.

Ne permets pas que les peurs, les préoccupations, les commentaires d’autrui ou les problèmes éteignent cette joie d’être un instrument de Dieu pour apporter une nouvelle vie au monde.

Occupe-toi de ce qu’il y a à faire ou à préparer, mais sans obsession, et loue comme Marie : “Mon âme exalte le Seigneur, et mon esprit tressaille de joie en Dieu mon Sauveur, parce qu’il a jeté les yeux sur l’abaissement de sa servante” (Lc 1, 46-48).

Vis cet enthousiasme serein au milieu de tes soucis, et demande au Seigneur de protéger ta joie pour que tu puisses la transmettre à ton enfant. »

Newsletter
Recevez Aleteia chaque jour. Abonnez-vous
Aleteia vous offre cet espace pour commenter ses articles. Cet espace doit toujours demeurer en cohérence avec les valeurs d’Aleteia. Notre témoignage de chrétiens portera d’autant mieux que notre expression sera empreinte de bienveillance et de charité.
[Voir la Charte des commentaires]