Aleteia

À Notre-Dame, Melania Trump et Brigitte Macron vénèrent la Couronne d’Épines

MARTIN BUREAU / POOL / AFP
Brigitte Macron et Melania Trump guidées par Mgr Patrick Chauvet à Notre-Dame de Paris.
Partager
Commenter

Les premières dames des États-Unis et de la France visitaient ensemble la cathédrale de Paris dans le cadre de la visite officielle du locataire de la Maison Blanche.

Après avoir accompagné ce jeudi Donald Trump et Emmanuel Macron visiter les Invalides et observer les tombeaux de Napoléon Ier et du maréchal Foch, leurs épouses ont orienté leurs pas vers l’île de la Cité et la voûte gothique de Notre-Dame. Mais au-delà de sa dimension strictement protocolaire, la démarche de Melania Trump — élevée dans la foi catholique — et de Brigitte Macron a été l’occasion d’assister à une scène inattendue.

Guidées par Mgr Patrick Chauvet, recteur de la cathédrale, les deux femmes ont en effet été conduites devant la Sainte Couronne, la précieuse relique rapportée de Terre Sainte par sainte Hélène, mère de l’empereur Constantin, et conservée à Notre-Dame depuis le XIXe siècle après avoir été longtemps vénérée à la Sainte-Chapelle. Ce cercle de joncs, d’un diamètre de 21 centimètres, dont les épines ont été réparties dans de nombreux sanctuaires, aurait été porté par le Christ tout au long de Sa Passion.

Dans une ambiance recueillie, après avoir contemplé la Couronne d’Épines, les deux femmes ont en effet posé leurs mains sur le reliquaire et l’ont embrassé. Poursuivant sa visite, Melania Trump a fait une offrande à la cathédrale, allumé des veilleuses et signé le livre d’or de la cathédrale. « À la fin de la visite, Madame Trump a voulu déposer deux bougies. Je ne connais évidemment pas le contenu de sa prière. Mais elle a voulu confier tout ça à Notre-Dame de Paris » a confié Mgr Chauvet à Famille Chrétienne.

Newsletter
Recevez Aleteia chaque jour. Abonnez-vous
Aleteia vous offre cet espace pour commenter ses articles. Cet espace doit toujours demeurer en cohérence avec les valeurs d’Aleteia. Notre témoignage de chrétiens portera d’autant mieux que notre expression sera empreinte de bienveillance et de charité.
[Voir la Charte des commentaires]