Aleteia

À l’EMD, les étudiants apprennent le management éthique

© EMD
Partager
Commenter

« Manager, c’est servir ». À elle seule, la devise de l’EMD — comme « Entreprendre, manager, développer » — résume l’intuition originale de cet établissement marseillais fondé par des chefs d’entreprise français soucieux d’insuffler des valeurs humaines fortes à un programme de formation de haut niveau. Il est encore possible de s’inscrire aux concours du 22 juillet et du 28 août pour pourvoir les dernières places disponibles en première année.

S’il est un mot qui revient sans cesse dans la bouche de l’équipe pédagogique de l’EMD – École de Management, c’est celui de « personne ». Dans cet établissement d’enseignement supérieur privé, qui forme au monde des affaires, du « business » et de l’entreprise, ce n’est pas neutre. Avant d’être un client, un fournisseur, un agent, un individu, un consommateur ou un producteur, l’homme est avant tout une personne. Une précision sémantique fondamentale qui résume à elle seule la spécificité de l’EMD dans un contexte de marchandisation généralisée.

Conscience, responsabilité, éthique, justice, service sont les valeurs qui découlent logiquement de ce parti pris et qui transparaissent explicitement dans la présentation de ce jeune établissement, mais aussi dans le programme de son enseignement. C’est ainsi par exemple que les étudiants sont invités à s’engager dans un service gratuit dans des associations caritatives. Non seulement car il s’agit là d’une expérience d’humanité forte, mais aussi parce que l’écoute, la rencontre et le sens de la différence sont autant de qualités nécessaires à l’exercice d’un management sain et efficace. Nul angélisme dans la démarche de l’EMD, presque du pragmatisme : « La réussite économique et humaine des institutions et de la société est intrinsèquement liée à la recherche et au développement de valeurs éthiques », rappelle Xavier Palou, le directeur. Signe de l’esprit particulier et inspirant qui règne à l’EMD, une chapelle a été aménagée dans les locaux ultra-modernes, situés à deux pas de la gare Saint-Charles.

Excellence et humanité

Ouverte aux titulaires d’un baccalauréat, toutes sections confondues, l’EMD – École de Management propose une formation en cinq ans, articulant les enseignements opérationnels, l’acquisition des valeurs et du savoir-être, le développement du leadership, ainsi que de nombreux stages (ouvriers, en entreprise, à l’international). À l’issue du cursus, les étudiants sont titulaires d’un diplôme de manager d’entreprise reconnu par l’État qui leur permet d’accéder aux métiers du management international, marketing digital, du commerce, de la distribution, des RH, ou encore de l’audit et du contrôle de gestion. À noter enfin que 5% des élèves diplômés de l’EMD se lancent dans un projet de création d’entreprise. Parallèlement à son cursus en cinq ans, l’établissement propose aussi des formations sur trois ans ou des formations en alternance. La qualité du corps professoral – issu du monde de l’entreprise, d’universités prestigieuses et de grandes écoles — contribue en large partie à la réputation de l’établissement.

Former d’excellents managers, mais aussi des hommes et des femmes au service de leurs prochains : l’ambition de l’EMD – École de Management est presque unique en son genre en France. Elle répond à la soif de sens — toujours présente, sinon croissante — d’une jeunesse saturée de consumérisme et de court-termisme. Pas de doute, l’EMD a de beaux jours devant elle comme en témoigne l’ouverture récente d’une deuxième classe en première année. Pour l’intégrer, deux concours sont organisés le 22 juillet et le 28 août : avis à tous ceux qui veulent donner du sens leur carrière.

 

Publi-rédactionnel

Tags:
ecole
Newsletter
Recevez Aleteia chaque jour. Abonnez-vous
Aleteia vous offre cet espace pour commenter ses articles. Cet espace doit toujours demeurer en cohérence avec les valeurs d’Aleteia. Notre témoignage de chrétiens portera d’autant mieux que notre expression sera empreinte de bienveillance et de charité.
[Voir la Charte des commentaires]