Recevez la newsletter d'Aleteia chaque jour!
Démarrez la journée avec la newsletter d'Aleteia
Je m'abonne gratuitement !

Vous ne souhaitez pas faire de don ?

Voici cinq façons d'aider Aleteia:

  1. Prier pour notre équipe et le succès de notre mission
  2. Parler d'Aleteia dans votre paroisse
  3. Partager les articles d'Aleteia avec vos amis et votre famille
  4. Désactiver votre bloqueur de pub quand vous êtes sur Aleteia
  5. S'abonner à notre newsletter gratuite et la lire tous les jours

Je vous remercie!
L'équipe d'Aleteia

 

Souscrire

Aleteia

Rebecca Roubion rend hommage à tous les pères dans son dernier clip

Partager

Son clip est un hommage à la relation père-fille.

L’artiste émergente Rebecca Roubion a sorti son tout premier album en 2016. Le clip officiel de sa dernière chanson « Anywhere I Go », a, quant à lui, été diffusé il y a quelques semaines.

Rebecca a commencé très tôt à écrire des chansons, alors qu’elle n’était encore qu’à l’école. Ses premiers déboires sentimentaux ont été une source d’inspiration pour sa première chanson. Après ses études, elle a continué à chanter, en collaborant à l’album d’un ami ce qui finit par attirer l’attention des maisons de disques de Los Angeles.

Cependant, elle décida de rejeter leur offre qui l’aurait conduite à devenir une étoile de la scène musicale pop rock (en d’autres mots de devenir la nouvelle Sheryl Crow). Finalement, elle choisit d’emprunté un chemin plus ardu afin de devenir une artiste indie-folk.

Aujourd’hui elle produit une musique folk très originale, inspirée du jazz. Sa chanson « Anywhere I Go » parle de la relation au père, et son clip montre des moments magiques entre des pères et leurs filles.

Titre: Anywhere I Go | Artiste: Rebecca Roubion

Rebecca Roubion

Nom : Rebecca Roubion

Ville d'origine : Mobile, AL

Ville actuelle : Nashville, TN

Dernier album : Forests EP

Citation : "Tu m'as enfin trouvé. Tu peux maintenant me dire que tu m'aimes."

Anecdote : Bien qu’elle souffre de vertiges, Rebecca s'est initiée au parachutisme, parce que le garçon qui en faisait avec elle lui plaisait. "Si nous l'acceptons, l'amour, qu'il soit romantique, platonique ou spirituel, nous permet de vaincre nos peurs, nos faiblesses et nos limites. Et nous vivons des choses que nous n'aurions jamais imaginées. Le saut en vaut la peine ! La preuve, le "garçon qui lui plaisait" est à présent son fiancé. Heureusement qu'elle a sauté le pas, n'est-ce pas ?

 
Newsletter
Recevez Aleteia chaque jour. Abonnez-vous
Aleteia vous offre cet espace pour commenter ses articles. Cet espace doit toujours demeurer en cohérence avec les valeurs d’Aleteia. Notre témoignage de chrétiens portera d’autant mieux que notre expression sera empreinte de bienveillance et de charité.
[Voir la Charte des commentaires]