Aleteia logoAleteia logo
Aleteia
Jeudi 06 mai |
Saint François de Laval
home iconFor Her
line break icon

Catholique et amoureuse : 9 points de réflexion avant le grand OUI

© Unsplash

Zyta Rudzka - Publié le 22/06/17

Vous avez enfin rencontré l'âme soeur et êtes persuadée que vous serez prochainement unis par les liens sacrés du mariage. Pas de précipitation ! Même le meilleur des maris ne pourra pas résoudre vos problèmes, réflexions et solutions doivent venir de vous !

Comment et où chercher un bon mari ? D’ailleurs, comment être certaine que c’est le bon ? Et puis, prier pour trouver la perle rare, c’est possible, mais il faut quand même parfois donner un petit coup de pouce au bon Dieu en cherchant soi-même de façon active. Ainsi, il existe des réunions, des aumôneries et même des sites de rencontres pour célibataires qui souhaitent fonder une famille catholique. Le problème de certains sera justement de bien appréhender cette recherche de candidat idéal. Pour d’autres, il s’agira plutôt de faire face à la surprise de trouver l’amour…

1. Le Prince Charmant est là ! Comme tombé du ciel…

Plus personne d’autre que lui n’existe. Vous devenez distraite, envoûtée par ses mots, ses gestes, sa voix. Vous perdez le sommeil et l’appétit mais, paradoxalement, vous carburez à fond, pleine d’énergie. Votre cœur bat la chamade. Vous rêvez de votre mariage. Et là, seulement, vous vous rappelez ces paroles : « Ce que Dieu a uni, que l’homme ne le sépare pas ». Alors parfois, mais pas chez tous, la raison reprend le dessus, les émotions sont rangées au placard et vient la question suivante…

2. Est-ce qu’il faut faire confiance aux papillons dans le ventre pour s’engager dans le sacrement du mariage ?

N’ayez pas peur de l’amour romantique !  D’ailleurs, il semble impossible de se distancer de lui, il faut donc l’apprivoiser, avec, c’est sûr, le risque de manquer de sens critique. Mais d’un autre côté, vous pourriez vivre quelque chose d’unique, de magnifique et intense qui pourra se transformer (avec le temps !) en quelque chose de constant. De la même manière d’ailleurs, un mariage de raison peut tout à fait se transformer en une énorme déception…

3. L’amour romantique n’exclut certainement pas la stabilité du ménage…

Mais il y a une condition, celle de rester consciente de la fugacité, de la fragilité de cet instant magique où l’on tombe amoureux. C’est inévitable, naturel et normal. Par conséquent, prenez votre temps : ne vous précipitez pas de manière inconsidérée. Un jour, vos regards se croiseront et vous vous rendrez compte que vous êtes entrés dans une nouvelle phase de l’amour, plus prosaïque, indulgente. Les paillettes auront peut-être disparu, mais si vous parvenez à vous regarder l’un l’autre avec tendresse, à vous voir vraiment et en pleine conscience, alors vous serez dans une relation d’amour qui accepte, qui reçoit et qui soutient. Vous vous dirigerez vers une intimité plus stable, moins agitée par les émotions, et donc moins spectaculaire que les premiers sentiments, sans leur être inférieure.

4. Ce qui est laid, semble beau : c’est le piège de l’amour romantique

L’amour rend aveugle : c’est une phrase connue, mais qu’on comprend souvent mieux pour les autres que pour soi-même.

« Non, ce n’est pas possible. Parce que le mien, mon homme à moi, il est unique, beau, c’est vraiment l’homme idéal. C’est le meilleur. Il explique tellement bien le fonctionnement du moteur à deux temps. Il est patient. Il est capable de pêcher à la ligne pendant 8 heures d’affilées et je ne me suis pas ennuyée une seule seconde. Bon, il n’a pêché qu’un poisson…Quoi, vous pensez qu’il est têtu ? Non, pas du tout. Il est sûr de lui, très masculin. Il ne m’offrira pas de fleurs parce qu’il préfère simplement faire des économies. Il est probablement déjà en train de se préoccuper de l’endroit ou nous pourrons vivre ensemble après le mariage. Ce n’est pas de la radinerie, c’est de la prévoyance et de la débrouillardise. »

Voilà comment on insuffle une vision biaisée de la réalité. Cette manière d’idéaliser est une des beautés de l’amour nouveau, mais elle peut aussi vous entraîner sur une mauvaise pente. Mettre son amoureux sur un piédestal, c’est merveilleux, mais ne perdez jamais contact avec la réalité. Ces belles histoires que vous vous racontez sur lui peuvent fort bien être des créations inspirées par votre amour plus qu’elles ne sont des faits…

5. Le grand amour exige des réponses

Vous pensez avoir rencontré l’âme sœur et chaque nouvelle ressemblance vous enthousiasme un peu plus ? Cela vous donne l’impression merveilleuse d’être chacun la moitié manquante de l’autre ? Il est utile de chercher aussi les points sur lesquels vous divergez. Par exemple, comment aime-t-il résoudre les conflits ? Comment négocie-t-il ses décisions et ses envies ? Impose-t-il son opinion ou cherche-t-il a créer le dialogue ? Comment vit-il les altercations ? Est-ce qu’il reste calme ? Prend-il la fuite ? Ou bien est-il curieux d’entendre et de comprendre vos arguments ?

Parfois, l’amour et les valeurs catholiques sont les seules choses qui rapprochent quand tout le reste sépare. Ne craignez donc pas de poser des questions sincères, surtout celles dont vous risquez de ne pas aimer la réponse. Mieux vaut pour vous d’être consciente du bien comme du mal avant de choisir d’unir vos vies devant Dieu.

6. Le grand amour romantique est un miracle mais ce n’est pas une raison pour en attendre encore plus de prodiges

Un mari n’est pas une solution toute faite pour rattraper tout ce que la vie ne vous a pas donné. Il n’est pas non plus une compensation pour une enfance malheureuse ou un père absent. Même le meilleur des maris ne sera pas un patch pour calfeutrer les déficits émotionnels. Il ne va pas chasser vos complexes. Et si, pendant les débuts, votre estime de soi remonte, sachez que cela ne durera qu’un temps.

7. Utilisez la force de l’engouement réciproque

Le monde change autour d’une femme amoureuse, peut-être parce que notre regard change, obnubilé que nous sommes par notre bien aimé. Tout ce qui importe, c’est cette personne pour laquelle nous comptons. Une nouvelle force s’insuffle alors en nous, et nous sommes capables d’affronter la vie et ses changements, le regard fixé sur les perspectives d’avenir que l’on voit s’épanouir devant nous. Pour cette même raison, grâce à cette nouvelle vigueur, il s’agira pour vous du moment parfait pour travailler sur votre passé : sans poids inutile, prenez contact avec vos propres émotions avant d’entrer librement dans le rôle de femme, d’épouse et de mère. L’amour romantique est un excellent dopant !

8. Ces nouveaux verres de lunettes teintés de rose seront très utiles après le mariage

Il nous appartient de bien conserver et chérir cette nouvelle vision du monde, comme une force en nous. Mettez l’accent sur les forces et les vertus de votre époux, même exagérément, et vous produirez une sensation de plénitude vis-à- vis de votre mariage. Pardonnez librement, sentez-vous en sécurité, ressentez comme il vous aime. Le souvenir de cette vision rose de la vie vous aidera ensuite à traverser les moments plus difficiles lors desquels vous vous demanderez peut-être ce que vous avez bien pu lui trouver…

9. Le don de l’amour romantique

De nombreux psychothérapeutes s’accordent sur le fait que les personnes ayant toute leur vie privilégié la raison finissent par s’enfermer dans une forme de souffrance silencieuse de l’amour, un amour qui n’a pas survécu. Bien que ces personnes considèrent leur ménage comme une réussite, bien qu’ils apprécient l’amitié sincère de leur conjoint, qui permet d’ailleurs une forme d’harmonie du couple, leur besoin d’amour n’est pas satisfait. Cette soif peut être une bombe à retardement contre les vœux du mariage.

Ainsi, au lieu de tourner autour du pot et de vous soucier de savoir s’il est raisonnable de faire confiance à la sensation de papillons dans le ventre, reconnaissez-y un signe, un bon signe ; un sentiment précieux et merveilleux qui est en train de naître et qu’il ne tient qu’à vous de cultiver pour le faire évoluer.

Tags:
Couple
Soutenez Aleteia !
A travers le monde, vous êtes des millions à lire Aleteia, pour y trouver quelque chose d'unique : une vision du monde et de votre vie inspirée par l’Évangile. On prétend qu'il est de plus en plus difficile de transmettre les valeurs chrétiennes aux jeunes d'aujourd'hui.
Et pourtant, savez-vous que plus de la moitié des lecteurs d'Aleteia sont des jeunes de 18 à 35 ans ? C'est pourquoi il est si important que Aleteia demeure un service quotidien, gratuit et accessible à tous. Cependant, un journalisme de qualité a un coût que la publicité est loin de couvrir. Alors, pour qu'Aleteia puisse continuer à transmettre les valeurs chrétiennes au cœur de l'univers digital, votre soutien financier demeure indispensable.
*avec déduction fiscale
Le coin prière
La fête du jour






Top 10
1
POPE FRANCIS
Agnès Pinard Legry
Voici comment participer au « marathon de prière » du pape Franço...
2
WHATSAPP
Edifa
Joies et limites des groupes WhatsApp familiaux
3
POPE FRANCIS AUDIENCE
I.Media
Des sanctuaires du monde entier mobilisés pour le marathon de pri...
4
I.Media
Pourquoi la date de canonisation de Charles de Foucauld n’a...
5
CHANTEURS ORTHODOXES
J-P Mauro
[Vidéo] : prolongez la joie de Pâques avec ce sublime chant ortho...
6
Jeanne Larghero
Être mère « selon l’esprit », les trois conseils de vie de Madele...
7
La rédaction d'Aleteia
Padre Pio : sa vie, ses miracles, ses souffrances, son héritage
Afficher La Suite
Newsletter
Recevez Aleteia chaque jour. Abonnez-vous gratuitement