Recevez la newsletter d'Aleteia chaque jour!
Chaque jour, du beau, du bon et du vrai avec la newsletter d'Aleteia!
Je m'abonne gratuitement!
Aleteia

Et si la Parole de Dieu avait un goût de chocolat ?

Partager

« Porter l’étendard de Jésus sur les scènes musicales » : c’est la devise de Vinz le Mariachi, chanteur-compositeur versaillais aux origines mexicaines, guitariste et percussionniste jouant avec de nombreux artistes de la scène chrétienne, et notamment batteur des Guetteurs. Rencontre.

V comme « Versailles », dont il est originaire, I comme « Indien du Chiapas », d’après ses origines mexicaines, N comme « N’ayez pas Peur ! » (inspirées des paroles de saint Jean Paul II), et Z pour « Zicos » (la musique). Le chanteur-compositeur Vinz joue aux côtés de son ami Arnaud Gazaignes, avec qui il a co-écrit certaines des chansons de son album. Au son de sa petite guitare mexicaine, une vihuela mariachi, il entraîne ses auditeurs vers divers univers musicaux aux tonalités enjouées et variées, joyeux mélanges de reggae, de pop, de nuances occidentales, d’Amérique Latine ou encore afro-mexicaines — une pluralité voulue dans son album, et qui en fait d’ailleurs la richesse.

Vinz s’inspire très largement des Saintes Écritures, et notamment des psaumes dans la composition de ses chansons, comme par exemple « Roca Mia » (mon rocher), qui renvoie aux psaumes 38 et 39, ou « Qui nous fera voir le Bonheur ? », au psaume 4. La Parole, qu’il médite le matin au moment de son petit-déjeuner, il la « savoure », et « elle a pour (lui) un goût de chocolat, d’où le nom de l’album, Dieu et le chocolat« .

Retrouvez ici l’album de Vinz sorti le 17 mai, et rendez-vous sur sa page Facebook pour plus d’informations sur ses prochains concerts.