Aleteia

Qui sont les prêtres de demain ?

© ADM communication
David-Francesco DINTZNER, futur ordinand du diocèse de Meaux . Il sera envoyé comme missionnaire au Cambodge.
Partager
Commenter

26 nouveaux prêtres seront bientôt ordonnés en Île-de-France.

Ils s’appellent Christophe, Adalbert, Baptiste, Francisco, Julien ou encore Timothée. Ils ont entre 29 et 51 ans, et ont tous des parcours très différents. « À l’époque de ma conversion, j’ai été bouleversé par la figure du Bienheureux Charles de Foucauld, à la fois par sa prière (« Père, fais de moi ce que tu voudras ») et par sa quête de l’humilité. Normalien, agrégé, bientôt docteur, je rêvais de fonder une famille et d’enseigner l’histoire, tout en ayant un engagement chrétien. Pourtant, deux mois après mon baptême, je prenais acte du fait que j’étais peut-être appelé à devenir prêtre » raconte Philippe-Emmanuel, futur ordinand.  « J’entends un appel, celui de donner ma vie en tant que prêtre missionnaire, pour aller au loin porter le nom du Christ là où personne ne l’a encore entendu. Quelle joie ! » témoigne David-Francesco.

L’Île-de-France, un terreau propice aux vocations sacerdotales

Depuis janvier 2017, l’Œuvre des vocations est désormais au service des huit diocèses de l’Église catholique en Île-de-France : Paris, Nanterre, Versailles Meaux, Créteil, Saint-Denis, Pontoise et Évry.

L’Œuvre des vocations finance la formation de plus de 200 séminaristes en  assure le soutien de la pastorale des vocations masculines et féminines et publie le magazine Vocations afin de sensibiliser les jeunes à la question de la vocation. Bertrand  confie : « Pourquoi moi ? Cette question m’a souvent habité. Si je suis ordonné prêtre ce 25 juin, c’est que Dieu, par son Église, m’appelle. Un appel porté dans le temps, discerné, éprouvé. Principalement grâce aux huit ans passés au séminaire de Versailles, en apostolat ou à Notre-Dame de Vie. En réponse à l’appel gratuit du Seigneur, je proclame « Me voici » ! Et quand l’avenir me questionne ou que mes limites m’effraient je L’entends me redire comme à saint Paul : « Ma grâce te suffit : car la puissance se déploie dans la faiblesse » (2 Co 12, 9). Priez pour moi afin que, dans cette faiblesse, l’Esprit saint m’entraîne toujours dans l’amitié avec le Christ et la joie d’accomplir la volonté du Père. »

Sept ans de prière, d’étude et de vie communautaire

Sept années sont nécessaires à former le cœur d’un prêtre : la première est propédeutique ;c’est une année d’étude et de réflexion, de formation spirituelle qui peut être faite  à la Maison St Augustin à Paris, à la Maison Madeleine Delbrel à Neuilly ou à la Maison St Jean Baptiste à Versailles. La vie en communauté au sein de ces maisons prépare l’entrée au séminaire. Là se succéderont des années d’enseignements philosophiques, théologiques et pastorales qui seront jalonnées par des apostolats. Sur le terrain, ces services permettent de découvrir les missions paroissiales dans leur diversité, de manière progressive. De l’animation de groupes biblique au catéchisme, en passant par la préparation aux sacrements, la rencontre des personnes de la rue ou l’envoi en humanitaire, les apostolats viennent enrichir le chemin qui mène vers le Christ.

La journée type d’un futur prêtre :

7h30 Laudes puis petit-déjeuner
8h30 Cours ou travail personnel
12h15 Messe
13h Déjeuner
14h15 Cours ou travail personnel
18h30 Vêpres
19h45 Dîner
20h Réunion de communauté, travail personnel ou sport

Aidons-les !

La formation des prêtres diocésains est financée par la générosité des donateurs sollicités à l’occasion plusieurs fois par an par l’Œuvre des vocations. Il faut savoir qu’une année d’étude revient à  25 000 euros par an, soit 476 euros par semaine ou 68 euros par jour. Ce coût comprend l’hébergement, la nourriture, les frais d’études, une indemnité pour les dépenses personnelles, la protection sociale, les frais de pèlerinage et de retraite, etc.

Comment aider l’Œuvre des vocations ? En faisant un don, un legs, une prière.

Prière pour obtenir des vocations sacerdotales à Notre-Dame du Sacerdoce :

Vierge Marie, mère du Christ-Prêtre,
mère des prêtres du monde entier,
vous aimez tout particulièrement les prêtres,
parce qu’ils sont les images vivantes de votre Fils Unique.

Vierge Marie, mère du Christ-Prêtre,
nous vous le demandons, priez pour les prêtres !
« Priez le Père des Cieux
pour qu’il envoie des ouvriers à sa moisson ».

Priez pour que nous ayons toujours des prêtres
qui nous donnent les Sacrements,
nous expliquent l’Évangile du Christ,
et nous enseignent à devenir
de vrais enfants de Dieu !

Vierge Marie, demandez vous-même à Dieu le Père
les prêtres dont nous avons tant besoin ;
et puisque votre cœur a tout pouvoir sur lui,
obtenez-nous, ô Marie,
des prêtres qui soient des saints !

Amen !

Pour assister aux ordinations en Île-de-France et rendre grâce :

Évry – 1 ordinand – Dimanche 18 juin, 15h cathédrale d’Évry

Paris – 15 ordinands – Samedi 24 juin, 9h30 Notre-Dame de Paris

Nanterre – 4 ordinands – Samedi 24 juin à 10h cathédrale de Nanterre

Meaux – 1 ordinand – Dimanche 25 juin à 15h30 cathédrale de Meaux

Versailles – 2 ordinands – Dimanche 25 juin, 15h30 cathédrale de Versailles

Pontoise – 1 ordinand – Dimanche 25 juin, 15h30 cathédrale de Pontoise

Créteil – 2 ordinands – Dimanche 25 juin, 16h cathédrale de Créteil

Partager
Commenter
Newsletter
Recevez Aleteia chaque jour. Abonnez-vous
Aleteia vous offre cet espace pour commenter ses articles. Cet espace doit toujours demeurer en cohérence avec les valeurs d’Aleteia. Notre témoignage de chrétiens portera d’autant mieux que notre expression sera empreinte de bienveillance et de charité.
[Voir la Charte des commentaires]