Recevez la newsletter d'Aleteia chaque jour!
Et si vous receviez de bonnes nouvelles chaque matin ? Inscrivez-vous à la newsletter d'Aleteia !
Je m'inscris!

Vous ne souhaitez pas faire de don ?

Voici cinq façons d'aider Aleteia:

  1. Prier pour notre équipe et le succès de notre mission
  2. Parler d'Aleteia dans votre paroisse
  3. Partager les articles d'Aleteia avec vos amis et votre famille
  4. Désactiver votre bloqueur de pub quand vous êtes sur Aleteia
  5. S'abonner à notre newsletter gratuite et la lire tous les jours

Je vous remercie!
L'équipe d'Aleteia

 

Souscrire

Aleteia

Avant l’hoverboard, Sœur Fabienne pratiquait aussi… le side-car

Partager

On en apprend tous les jours sur Sœur Fabienne, cette religieuse énergique qui s’essayait à l’hoverboard lors du premier tour des élections législatives. On découvre maintenant qu’elle s’était aussi essayée au side-car.

Décidément, ça gaze pour Sœur Fabienne, à l’aise sur tous les moyens de locomotion, y compris — surtout — les plus improbables. Avant le gyropode, utilisé avec dextérité dans son bureau de vote ce dimanche 11 mai — comme l’atteste une vidéo qui connaît un succès fou sur les réseaux sociaux — cette religieuse avait eu également l’occasion d’embarquer à bord d’un side-car à l’invitation d’un groupe de jeunes de passage.

Les jeunes gens, qui l’ont filmée à cette occasion, composent en effet l’équipe d’Étoile Au Grand Large , une association fondée en 2014, inspirée par Guy de Larigaudie, dont l’objet est l’organisation de voyages d’aventure et de service. Le projet de ces quatre garçons est de partir en septembre prochain pour un voyage d’un an en side-car URAL de Paris à Saïgon (Hô-Chi-Minh Ville), soit 20 000 kilomètres sur la route de la soie. Et c’est précisément en revenant de Redon, où ils étaient allés chercher un des engins, qu’ils ont fait escale à Baugé où est implanté le couvent de Sœur Fabienne.

Au cours de leur itinéraire, Baptiste, Augustin, Grégoire et Niels, amis de longue date qui partagent le même goût pour l’aventure, ont prévu de rencontrer sept communautés de chrétiens oubliés, pour leur apporter une aide physique et financière. L’objectif de leur projet, qui leur a valu le Prix du Public et celui des Grands Mécènes, est d’apporter à chacune d’entre elles une somme de 5 000 euros, grâce aux dons et aux deux campagnes de crowdfunding qu’ils ont organisées au cours de cette année.

Pour plus d’informations et suivre l’évolution de leur aventure, rendez-vous sur leur site, ou sur leur page Facebook.

Aleteia vous offre cet espace pour commenter ses articles. Cet espace doit toujours demeurer en cohérence avec les valeurs d’Aleteia. Notre témoignage de chrétiens portera d’autant mieux que notre expression sera empreinte de bienveillance et de charité.
[Voir la Charte des commentaires]