Aleteia logoAleteia logo
Aleteia
Mardi 26 octobre |
Saint Demetrius
Aleteia logo
home iconFor Her
line break icon

Allaitement maternel : vrai et faux

ALLAITEMENT MATERNEL D4UN BEBE

shutterstock

Katarzyna Wyszyńska - Publié le 10/06/17

Merveilleux pour les unes, impensable pour les autres, difficile mais obligatoire pour beaucoup, l'allaitement ne laisse pas les femmes indifférentes. A son sujet, on entend tout et son contraire. Et si on démêlait le vrai du faux ?

Douceur et volupté pour les unes, l’allaitement au sein est pour d’autres un mal nécessaire. Certaines mamans souhaitent de tout leur coeur allaiter mais ne le peuvent pas, d’autres ne le souhaitent à aucun prix mais se forcent. C’est un débat dont on ne voit jamais le bout, notamment avant la naissance du premier enfant lorsqu’on n’a pas d’avis précis sur la question et que l’on croule sous les arguments pour ou contre. Entre vision utopique du lait maternel idéal et vision apocalyptique de l’allaitement, si l’on mettait fin à quelques idées reçues ?

L’allaitement fait mal : vrai et faux

C’est vrai, la première semaine d’allaitement est souvent difficile : On ne sait pas comment tenir son nouveau né, les montées de lait peuvent être douloureuses , les maux de ventres, les fameuses « tranchées » sont accélérés etc  La bonne nouvelle c’est que cela s’arrange en quelques jours. Mais il faut persévérer.  C’est pourquoi je conseille vivement de faire appel à une conseillère, ou une infirmière expérimentée, afin que ces premiers jours se passent le mieux possible.

L’allaitement abîme les seins : faux

Les études scientifiques sur ce sujet ont prouvé que l’allaitement n’abîmait pas les seins.  C’est avant tout la grossesse qui est le facteur déterminant pour la qualité des seins, l’âge et le poids jouant aussi un rôle important. Deux autres facteurs interviennent : le volume des seins avant la grossesse et le fait de fumer.

L’allaitement exige un régime strict : faux

Que l’on allaite son enfant ou pas, mieux vaut bien se nourrir, de manière équilibrée et avec plaisir. Surtout au moment de la grossesse car dans le ventre de sa mère, l’enfant commence déjà à expérimenter le goût. Après la naissance, il est préférable de ne rien changer à ses habitudes alimentaires durant les trois premiers mois. Le système digestif du nouveau né est, certes, fonctionnel,  il n’est pas encore capable de reconnaître et de rejeter certains aliments qu’il ne pourrait pas digérer. Donc, à la question : peut-on manger des fraises lorsque l’on allaite ? Oui. L’idée est de ne pas abuser d’un aliment en particulier.

Donner le sein permet de perdre plus vite ses kilos  : vrai et faux

C’est en partie vrai car allaiter permet de brûler des calories. Mais retrouver son poids d’avant la grossesse dépendra avant tout du nombre de kilos pris pendant la grossesse. Il n’y a rien de magique. Si l’offre excède la demande, la balance ne bougera pas. D’autant plus que l’allaitement donne de l’appétit.

L’allaitement est plus pratique que le biberon : vrai et faux

Cela dépend de ce que nous entendons par « pratique ». D’un côté, on peut aller où l’on veut avec notre enfant sans avoir besoin d’emporter tout un attirail ! Mais de l’autre, bébé nous suit partout. Alors que le biberon peut être donné par le père ou une tierce personne ce qui permet à la maman de s’évader un peu. Allaiter au sein est plus rapide pendant la nuit : On peut le faire encore à moitié ensomeillée et pas besoin de préparer le biberon.

Au bout de six mois, le lait maternel n’est plus aussi nutritif : faux

Le lait maternel est constitué de trois couches que l’on peut comparer à un repas complet. Les premiers millilitres ressemblent à une « soupe » qui en effet relève plus d’une eau blanchâtre que du lait. Mais ce n’est que l’entrée ! Vient ensuite le plat de résistance, plus consistant, et enfin le dessert. Le lait maternel change de consistance au cours d’une même tétée. Il change aussi selon le jour ou la nuit, l’été ou l’hiver, et selon l’âge de l’enfant. Il s’adapte en fait aux besoins de l’enfant et ses facultés d’adaptation ne disparaissent pas par magie au-delà de six mois.

Petits seins, peu de lait : faux

La quantité de lait ne dépend pas du volume des seins durant la grossesse mais des besoins de l’enfant et de sa demande. On peut même arriver à satisfaire les besoins nutritifs d’un enfant en allaitant avec un seul sein. Mesurer à l’aide d’un tire-lait combien de millilitres nous produisons est une erreur et une source de frustration. Un tire-lait obtiendra toujours moins de lait que l’enfant. Car c’est l’enfant qui stimule nos hormones et permet la production puis la montée lait.

Allaiter empêche de tomber enceinte : faux

On peut tout à fait tomber enceinte quand on allaite. L’allaitement n’a jamais été une méthode de contraception ! On peut parler d’arrêt de l’ovulation durant les six premières semaines après l’accouchement, ensuite l’allaitement au sein ne suffit plus.

Pour faire monter le lait, il faut boire de la bière : faux

Aucune preuve scientifique !  La meilleure méthode, la plus simple, la moins chère et la plus efficace pour avoir du lait est de proposer régulièrement le sein à son enfant.

Tags:
allaitement
Soutenez Aleteia !
A travers le monde, vous êtes des millions à lire Aleteia, pour y trouver quelque chose d'unique : une vision du monde et de votre vie inspirée par l’Évangile. On prétend qu'il est de plus en plus difficile de transmettre les valeurs chrétiennes aux jeunes d'aujourd'hui.
Et pourtant, savez-vous que plus de la moitié des lecteurs d'Aleteia sont des jeunes de 18 à 35 ans ? C'est pourquoi il est si important que Aleteia demeure un service quotidien, gratuit et accessible à tous. Cependant, un journalisme de qualité a un coût que la publicité est loin de couvrir. Alors, pour qu'Aleteia puisse continuer à transmettre les valeurs chrétiennes au cœur de l'univers digital, votre soutien financier demeure indispensable.
*avec déduction fiscale
Le coin prière
La fête du jour






Top 10
1
JOHN PAUL II
Marzena Devoud
Le jour le plus heureux de la vie de Jean Paul II
2
WEB2-PERE-BRUNO-RAFFARA.jpg
Marthe Taillée
Bruno Raffara, père, grand-père et prêtre
3
Maria Paola Daud
Pourquoi Michel-Ange n’a-t-il jamais terminé cette Pietà ?
4
WEB2-MISSEL-FORMATION-ABBENICO.jpg
Agnès Pinard Legry
Les prêtres se préparent à un grand changement
5
I.Media
Le pape François révèle les pays qu’il visitera dans les prochain...
6
ZITA
Mathilde de Robien
Cette magnifique prière gravée dans les alliances de Charles et Z...
7
WEB2-POITIERS-shutterstock_1857434686.jpg
Bérengère Dommaigné
À Poitiers, un établissement catholique reçoit des menaces
Afficher La Suite
Newsletter
Recevez Aleteia chaque jour. Abonnez-vous gratuitement