Aleteia

Connaissez-vous ces 8 techniques pour combattre l’anxiété ?

© Shutterstock
Partager
Commenter

Vous êtes souvent anxieux ? Voici 8 techniques à mettre en application pour canaliser votre anxiété. Vous pouvez appliquer la numéro 1 tout de suite et la 6 dès que vous avez fini de lire cet article !

L’anxiété est un mécanisme de survie face à des situations que notre cerveau considère comme dangereuses. C’est pourquoi, en tant que réaction physiologique, l’anxiété est bonne en soi.

Mais alors où est le problème ?

Il réside dans le fait que ce mécanisme, qui prépare le corps à affronter des situations extraordinaires, provoque une usure physiologique importante et ne devrait pas durer trop longtemps. Quand l’anxiété dure dans le temps et n’est pas contrôlée, elle provoque des dommages au niveau physique et psychologique chez la personne, et devient ainsi un trouble.

Certains symptômes sont des manifestations évidentes d’anxiété non contrôlée : l’incapacité à contrôler les sentiments de peur et d’incertitude ; les sensations constantes de mal-être, d’angoisse et de fatigue excessive ; les symptômes physiologiques :  transpiration excessive, vertiges, tension, douleurs musculaires, palpitations cardiaques, insomnie, respiration rapide, tremblements, bouche sèche, maux de tête, migraines.

Vous ressentez au moins l’un de ces symptômes ? Essayer ces techniques concrètes pour contrôler votre anxiété :

1. Décider de se détendre

Il s’agit d’une décision personnelle qui naît d’un moment de prise de conscience, et qui a pour fondement une estime de soi saine. Il faut parfois arrêter de courrir pour penser à soi. Chaque personne compte. Nous aussi !

2. Déterminer la cause de l’anxiété

Les causes peuvent être subjectives  : désir excessif de perfection, volonté de tout contrôler dans la vie. Elles peuvent aussi être objectives : l’entourage exerce trop de pression ou est trop exigeant. C’est typique du monde du travail.

3. Cultiver les pensées positives

Il faut penser positif et communiquer le plus possible avec les autres, sans avoir peur d’exprimer nos propres idées.

4. Avoir des moments d’analyse et de réflexion

Il est important de s’ancrer surtout dans le présent et de savoir oublier les choses du passé. Il est fondamental de savoir rire et d’ironiser ce qui ne mérite pas une grande attention. Les techniques cognitives aident à surmonter le stress, tout comme les techniques visant à stimuler le contrôle de la respiration. Respirer lentement et profondément prédispose le cerveau à raisonner correctement.

5. Savoir se déconnecter et se reposer

Il est fondamental de bien dormir pour apporter un repos sain à l’esprit et au corps. Voilà un bon moyen de parvenir à un meilleur équilibre émotionnel et d’éviter de somatiser les tensions.

6. Faire des activités qui  nous détendent

Surtout de l’exercice physique, pour dépenser notre énergie et nous défaire des tensions.

7. Se nourir sainement

Il est évident que l’alcool doit être sous-contrôle. La consommation de fruits, de légumes et d’aliments riches en minéraux, comme le magnésium et le potassium, nous aident à maintenir un meilleur équilibre.

8. Vivre l’affection de manière consciente

Le monde affectif est très lié au niveau d’anxiété. Une vie affective saine et complète provoque un état émotionnel où prédomine la sécurité affective, fondement solide de la vie. Prendre conscience des relations affectives qui enrichissent notre vie est un moyen efficace pour garder sous contrôle les moments d’anxiété les plus intenses, comme le confirme la neuroscience.

 

Article actualisé en collaboration avec Javier Fiz Pérez, psychologue, professeur de psychologie à l’Université européenne de Rome, délégué au développement scientifique international et responsable du département de développement scientifique de l’Institut européen de psychologie positive (IEPP).

Partager
Commenter
Tags:
anxiété
Newsletter
Recevez Aleteia chaque jour. Abonnez-vous
Aleteia vous offre cet espace pour commenter ses articles. Cet espace doit toujours demeurer en cohérence avec les valeurs d’Aleteia. Notre témoignage de chrétiens portera d’autant mieux que notre expression sera empreinte de bienveillance et de charité.
[Voir la Charte des commentaires]