Aleteia logoAleteia logo
Aleteia
Jeudi 28 octobre |
Saint Jude
Aleteia logo
home iconÉglise
line break icon

Quand le pape François explique les mystères du « Notre Père »

Isabelle Cousturié - Publié le 07/06/17

À l’audience générale, le Saint-Père a invité à oser appeler Dieu "Père" et à participer à la "Minute de prière pour la paix", organisée ce jeudi 8 juin, à 13 heures.

La grande « révolution » du christianisme est d’avoir introduit dans la psychologie religieuse le mot « Père » pour désigner la transcendance divine. Appeler Dieu « Père » met le chrétien dans « une relation de confiance » qui le fait sentir « comme un enfant qui se sait aimé et soigné par son papa », a déclaré le pape François à l’audience générale de ce mercredi 7 juin. Poursuivant sa série de catéchèses sur l’espérance chrétienne, le Saint-Père est parti de la relation entre Jésus et son « Père » qui « fascinait » tant les apôtres, pour expliquer pourquoi le mystère de Dieu, « devant qui nous sommes si petits », « ne nous fait plus peur », Celui-ci se révélant sous les traits d’un « Père bon qui n’applique pas les critères de la justice humaine, mais a besoin de pardonner, capable seulement de décliner le mot “aimer” ».

Oser une relation filiale avec Dieu

Jésus a transmis aux apôtres ce qui deviendra « la prière chrétienne par excellence » : le « Notre Père ». Tout le mystère de cette prière, a développé le Pape, se résume en quelques mots : avoir le courage d’appeler Dieu notre « Père ». Un Père, non pas à la manière humaine, mais « bon, sans défense face au libre arbitre de l’homme », vers lequel Jésus demande de « nous tourner » quand on a besoin d’aide, pas de se résigner ou de se renfermer sur soi. « Que nous soyons loin, hostiles, ou que nous nous disions sans Dieu, a-t-il assuré, nous ne sommes jamais seuls (…) En toute circonstance, nous avons un Père qui nous regarde avec amour et ne nous abandonne pas », a garanti le Saint-Père, « c’est la source de notre espérance ». L’évangile nous le révèle : « Dieu ne peut rester sans nous : Il ne sera jamais un Dieu sans l’homme ».

Parmi les milliers de personnes présentes sur la place Saint-Pierre, des pèlerins venus de France, de Côte d’Ivoire et du Bénin que le Saint-Père, au terme de sa catéchèse, a salués, les encourageant à « oser » entrer dans « une véritable relation filiale, d’amour et de confiance avec Dieu Le Père », une relation, a-t-il assuré, qui exclut « toute crainte et toute angoisse », permet de « ne plus jamais se sentir seuls » et de voir sa  vie se « transformer ». Même dans la pire des situations, « Dieu nous attend et veut nous embrasser », a poursuivi ensuite le Pape en s’adressant aux pèlerins de langue arabe, « n’oublions pas que nous serons toujours des enfants de Dieu, enfants d’un Père qui nous aime et qui attend notre retour ». Et de réciter alors le « Notre Père » avec la foule, le Pape et les fidèles à l’unisson.

Une minute pour la paix

Puis le pape François a invité l’assemblée à participer à la « Minute de prière pour la paix », organisée ce jeudi 8 juin, à 13 heures, en souvenir de la rencontre de prière, dans les jardins du Vatican, il y a trois ans, avec les présidents israélien Shimon Peres et palestinien Mahmoud Abbas, et le patriarche œcuménique de Constantinople Bartholomée Ier. « On a tellement besoin à notre époque de prier – chrétiens, juifs et musulmans – pour la paix », s’est exclamé le Pape. La participation à cette initiative, lancée en Argentine, est également encouragée, dans d’autres pays du monde, avec le soutien du Forum international d’action catholique (FIAC) et de l’Union mondiale des organisations féminines catholiques (UMOFC).

Tags:
Audience généralePape François
Soutenez Aleteia !
A travers le monde, vous êtes des millions à lire Aleteia, pour y trouver quelque chose d'unique : une vision du monde et de votre vie inspirée par l’Évangile. On prétend qu'il est de plus en plus difficile de transmettre les valeurs chrétiennes aux jeunes d'aujourd'hui.
Et pourtant, savez-vous que plus de la moitié des lecteurs d'Aleteia sont des jeunes de 18 à 35 ans ? C'est pourquoi il est si important que Aleteia demeure un service quotidien, gratuit et accessible à tous. Cependant, un journalisme de qualité a un coût que la publicité est loin de couvrir. Alors, pour qu'Aleteia puisse continuer à transmettre les valeurs chrétiennes au cœur de l'univers digital, votre soutien financier demeure indispensable.
*avec déduction fiscale
Le coin prière
La fête du jour






Top 10
1
WEB2-PERE-BRUNO-RAFFARA.jpg
Marthe Taillée
Bruno Raffara, père, grand-père et prêtre
2
BENEDICT XVI
Marzena Devoud
« L’art de bien mourir » selon Benoît XVI
3
THE CHOSEN
Lauriane Vofo Kana
« The Chosen », la série sur Jésus qui cartonne dans le monde ent...
4
couple
Raphaëlle Coquebert
« La chasteté, ça n’est pas se priver de sexe ! »
5
SANDRA SABATTINI
Mathilde de Robien
Les magnifiques intuitions de la nouvelle bienheureuse Sandra Sab...
6
Cap Lihou, Granville
Anne Bernet
Granville : la pêche miraculeuse de Notre-Dame du Cap Lihou
7
FELIX AND ELISABETH LESEUR
Theresa Civantos Barber
Ce couple est la preuve qu’un mariage sans enfants peut être fruc...
Afficher La Suite
Newsletter
Recevez Aleteia chaque jour. Abonnez-vous gratuitement