Recevez la newsletter d'Aleteia chaque jour!
Démarrez la journée avec la newsletter d'Aleteia
Je m'abonne gratuitement !

Vous ne souhaitez pas faire de don ?

Voici cinq façons d'aider Aleteia:

  1. Prier pour notre équipe et le succès de notre mission
  2. Parler d'Aleteia dans votre paroisse
  3. Partager les articles d'Aleteia avec vos amis et votre famille
  4. Désactiver votre bloqueur de pub quand vous êtes sur Aleteia
  5. S'abonner à notre newsletter gratuite et la lire tous les jours

Je vous remercie!
L'équipe d'Aleteia

 

Souscrire

Aleteia

Perdre 3 kilos avant l’été ? N’essayez pas !

FEMME SE PESANT SUR UNE BALANCE
© Shutterstock
Partager

Comme tous les ans à l'approche de l'été, les nouveaux régimes à la mode nous promettent de nous délester en quelques semaines de nos 3 ou 4 kilos superflus. Pourquoi ne faut-il pas céder à leurs sirènes ?

« Perdez 5 kilos en un mois », « Comment maigrir rapidement avant la plage »… Chaque année, lorsque les beaux jours reviennent, les nouveaux régimes miracles font les gros titres des magazines féminins. Or, selon Nina Cohen-Koubi, médecin nutritionniste, ces diètes accélérées peuvent avoir l’effet inverse de celui recherché, et même être nocives pour la santé.

Ne pas croire aux régimes miraculeux

« Les personnes qui souhaitent perdre 3 à 5 kilos avant l’été sont attirées par ces formules ‘miracles’, elles recherchent quelque chose de facile, mais en même temps qui fasse effet rapidement », souligne-t-elle. Cependant, pour obtenir cette perte de poids rapide, les régimes proposés sont souvent très restrictifs, et interdisent certains aliments que notre corps a l’habitude de consommer. « Au bout d’un certain temps, cela créé un manque, et donc des compulsions alimentaires. Nous allons alors, pour compenser ce manque, craquer sur des aliments interdits, plus vite et en plus grande quantité », prévient Nina Cohen-Koubi.

Pire encore, avec les monodiètes, ou les cures détox à base de jus de fruits, au bout de 3 jours, notre corps va détruire sa propre masse musculaire, en recherchant le glucose dont il a besoin dans nos muscles. Et comme le niveau de métabolisme dépend de la masse musculaire, nous allons, au bout d’un moment, brûler moins de graisses, et donc reprendre du poids plus facilement, au moindre écart.

Comment perdre 3 kilos sans régime restrictif… à son rythme

« Quand on n’a que 3 kilos à perdre, on n’a pas beaucoup d’erreurs à corriger, rassure la nutritionniste. Il faut commencer par restructurer nos habitudes, par exemple en recréant le petit déjeuner, que l’on a souvent l’habitude de sauter ou d’expédier ». Ensuite, il faut se créer un schéma alimentaire qui évolue, pour ne surtout pas se lasser.

Bien sûr, il faut faire attention à ce qu’on mange, sous peine de ne pas voir de résultats, mais ne surtout pas créer de manque pour éviter les réactions de compulsions alimentaires. « Si on a l’habitude de manger du sucré, on peut intégrer dans le schéma hebdomadaire, de temps en temps, un aliment pour se faire plaisir. Si cela reste occasionnel, cela n’aura aucune conséquence », affirme la nutritionniste.

Deux exercices pour mieux maigrir

De petits exercices peuvent faciliter la reprise de bonnes habitudes. Buvez un ou deux verres d’eau, 20 minutes avant le repas, et essayez de ne pas boire pendant. Cela va permettre d’améliorer la digestion. « Quand on digère mieux, on maigrit mieux », affirme Nina Cohen-Koubi.

Posez également votre fourchette entre chaque bouchée. Cela va permettre, au niveau physiologique, d’enclencher le système enzymatique dès la mastication. « En posant la fourchette, on va prendre le temps de bien broyer ses aliments et d’apporter à l’estomac une bouillie qui va être mieux digérée, assimilée, et ainsi augmenter la satiété ».

Enfin, souligne Nina Cohen-Koubi, le stress augmente notre attirance pour les saveurs grasses ou sucrées. Les exercices de sophrologie sont donc aussi des alliés de votre régime amaigrissant !

 

Newsletter
Recevez Aleteia chaque jour. Abonnez-vous
Aleteia vous offre cet espace pour commenter ses articles. Cet espace doit toujours demeurer en cohérence avec les valeurs d’Aleteia. Notre témoignage de chrétiens portera d’autant mieux que notre expression sera empreinte de bienveillance et de charité.
[Voir la Charte des commentaires]