Recevez la newsletter d'Aleteia chaque jour!

Vous ne souhaitez pas faire de don ?

Voici cinq façons d'aider Aleteia:

  1. Prier pour notre équipe et le succès de notre mission
  2. Parler d'Aleteia dans votre paroisse
  3. Partager les articles d'Aleteia avec vos amis et votre famille
  4. Désactiver votre bloqueur de pub quand vous êtes sur Aleteia
  5. S'abonner à notre newsletter gratuite et la lire tous les jours

Je vous remercie!
L'équipe d'Aleteia

 

Souscrire

Aleteia

Pape François : « L’Église doit commencer par s’évangéliser elle-même »

MASSIMILIANO MIGLIORATO/CPP
Partager

Pour redonner de la vigueur à la mission aujourd’hui, le Saint-Père annonce un mois missionnaire extraordinaire en 2019 et centre la prochaine journée mondiale des missions sur Jésus, le premier et le plus grand des évangélisateurs.

Le pape François a approuvé la proposition des Œuvres pontificales missionnaires (OPM) d’instaurer un mois missionnaire extraordinaire en 2019, à l’occasion du centenaire de la promulgation de l’encyclique Maximum illud de Benoît XV sur la propagation de la foi dans le monde entier. Ce « temps extraordinaire de prière et de réflexion sur la mission Ad gentes » aura lieu tout le mois d’octobre. Il se révèle « plus que jamais essentiel pour la mission, aujourd’hui » qui a besoin de retrouver « sa fraîcheur » et « son ardeur » pour évangéliser le monde « avec crédibilité et efficacité évangélique », a souligné le Saint-Père en recevant les supérieurs, les directeurs nationaux et les secrétaires généraux des OPM de tous les continents (140 pays), à l’issue de leur assemblée générale, le 3 juin dernier, au Vatican.

« Pour renouveler l’ardeur et la passion, moteur spirituel de l’activité apostolique d’innombrables saints et martyrs missionnaires, j’ai accueilli avec beaucoup de faveur votre proposition, a déclaré le Pape dans son discours, et demanderai donc à toute l’Église de dédier le mois d’octobre de l’année 2019 à cette finalité ». En toile de fond, les 100 ans de l’encyclique de Maximum Illud, « très important sur la mission, dans lequel le pape Benoît XVI rappelle « combien une vie sainte est nécessaire pour l’efficacité de l’apostolat », et recommande par conséquent à l’Église « une union avec le Christ toujours plus forte et une implication plus convaincue et joyeuse dans sa divine passion d’annoncer l’Évangile à tous, en aimant et usant de miséricorde à l’égard de tous ».

Prêcher Dieu en homme de Dieu

À un moment où les Œuvres pontificales missionnaires sont appelées à faire preuve « d’audace et de créativité dans le discernement et la réflexion », en révisant leurs « style et méthodes » pour servir « les vrais » besoins de la mission, le Pape invite toute l’Église à entrer dans « ce processus de réforme » pour « prêcher Dieu » en « hommes de Dieu », comme y exhortait Benoît XVI dans son document (1919), et plus de cinquante ans plus tard, Paul VI dans son exhortation apostolique Evangelii nuntiandi (1975), grande charte de l’engagement missionnaire post-conciliaire : « Évangélisatrice, l’Église commence par s’évangéliser elle-même (…) elle a besoin d’écouter sans cesse ce qu’elle doit croire, ses raisons d’espérer (…) Peuple de Dieu immergé dans le monde, et souvent tenté par les idoles, elle a toujours besoin d’entendre proclamer les grandes œuvres de Dieu qui l’ont convertie au Seigneur, d’être à nouveau convoquée par lui et réunie ».

Autrement dit, l’Église a toujours besoin d’être évangélisée, si elle veut garder « fraîcheur, élan et force pour annoncer l’Évangile », a réaffirmé le Pape qui espère, en lui offrant ce « temps extraordinaire de prière et de réflexion », la voir effectivement retrouver la « fraîcheur » et les « ardeurs » de « son premier amour pour le Seigneur crucifié et ressuscité ». Un temps de réflexion biblique et théologique, de catéchèse et de charité missionnaire, mais également de prière et témoignage, pour « raviver l’ardeur et la passion des saints et martyrs », comme a déclaré le cardinal Fernando Filoni, préfet de la Congrégation pour l’évangélisation des peuples, le 29 mai, en exhortant les membres des OPM à ne pas avoir peur d’avoir une vision « franche et ouverte » sur l’avenir de leurs institutions, et ainsi ne  pas risquer de se réduire à une simple « ONG de collecte et distribution d’aide matérielle et économique ».

Journée mondiale des missions 2017

« Que l’Esprit saint soutienne la mission de l’Église dans le monde entier et qu’Il donne force à tous les missionnaires de l’Évangile », a prié le pape François au terme de la messe de Pentecôte, célébrée place Saint-Pierre le 4 juin dernier, en annonçant le thème de la prochaine journée mondiale des missions 2017 : « La mission au cœur de la foi chrétienne », qui tourne autour de la figure de Jésus, « le premier et le plus grand évangélisateur ». L’Église est missionnaire par nature. « Si ce n’était pas le cas, elle ne serait plus l’Église du Christ mais une association parmi tant d’autres qui, bien vite, finirait par épuiser son but et disparaître », affirme le Pape dans son message. Quel est le fondement de la mission ? Quel est le cœur de la mission ? Quelles sont les attitudes vitales de la mission ? Cette année, plus que jamais, le croyant est invité à une profonde réflexion sur « son identité et ses responsabilités » de croyant, dans un monde « confus par tant d’illusions, blessé par de grandes frustrations et lacéré par de nombreuses guerres fratricides qui frappent injustement les innocents en particulier », souligne le Pape dans son message. Il rappelle que la mission de l’Église n’est pas « la diffusion d’une idéologie religieuse » ni même « la proposition d’une éthique sublime », mais « Jésus Christ qui continue à évangéliser et à agir ».

> Prenez part à la mission d’évangélisation ! Faites un geste de partage : donnez, maintenant !

Newsletter
Recevez Aleteia chaque jour. Abonnez-vous
Aleteia vous offre cet espace pour commenter ses articles. Cet espace doit toujours demeurer en cohérence avec les valeurs d’Aleteia. Notre témoignage de chrétiens portera d’autant mieux que notre expression sera empreinte de bienveillance et de charité.
[Voir la Charte des commentaires]