Aleteia

Quel cadeau offrir à un prêtre ?

© Shutterstock
Partager
Commenter

Individuel ou groupé avec d’autres paroissiens, le cadeau que l'on fait à un prêtre est souvent un vrai casse-tête. Voici quelques pistes qui devraient vous aider...

Outre les icônes, canons d’autel et statuettes, que le curé de votre paroisse accumule depuis le jour de son ordination, voici des idées de cadeaux qui devraient lui faire plaisir !

Des vêtements liturgiques… ou du quotidien

Etoles, chapes, chasubles, sobres ou brodées, gothiques, monastiques ou romaines, de couleur blanche, rouge, verte, violette ou rose, le choix est grand parmi les vêtements liturgiques. Vous pensez, sans doute, que le curé de votre paroisse en est déjà pourvu. Mais peut-être sera-t-il heureux d’en changer ? De la même manière qu’un homme aime à varier ses costumes et une femme ses robes. Et puis il n’est pas dit que sa garde-robe soit complète. De nombreux prêtres n’ont pas de chasuble rose, par exemple, car elle représente un coût non négligeable, pour n’être revêtue que deux fois par an : le dimanche de gaudete (3ème dimanche de l’Avent) et le dimanche de laetare (4ème dimanche de Carême), lorsque le violet s’éclaircit à l’approche du blanc…

Une bonne adresse de chasublière ? Jeanne Regnier, 31 ans, réalise sur commande, dans son atelier de Blois, des chasubles alliant simplicité, dignité et modernité. Fidèle à la devise platonicienne : « Le Beau est la splendeur du Vrai », elle propose aux prêtres et aux paroisses la confection d’ornements liturgiques dans le respect de la tradition de l’Eglise.

Parce que les prêtres ont une vie « civile » en dehors de la messe, et parce qu’ils n’ont pas de femme qui, éventuellement, leur ferait remarquer que leur veste est usée, leur pull troué, leur chemise élimée ou leurs chaussures à ressemeler, il peut être judicieux d’offrir à un prêtre un vêtement à son goût, ou une nouvelle paire de chaussures… Reste à être discret lorsque vous lui demanderez sa taille ou sa pointure !

Des outils indispensables à leur mission

Aujourd’hui, les prêtres, comme n’importe quel « chef de projet », ont besoin d’outils modernes pour gérer leur paroisse. Pourquoi ne pas leur offrir un ordinateur, un IPad, ou un smartphone, qui les aideraient dans leurs tâches quotidiennes ? Gérer le budget, organiser le planning du mois, motiver l’équipe baptême, préparer la réunion diocésaine… autant de missions qui seraient facilitées par les nouveaux moyens de communication !

Si votre curé n’est pas un adepte des nouvelles technologies, un étui en cuir pour son bréviaire ou une valise-chapelle (valise comprenant tout le nécessaire pour célébrer la messe en déplacement) restent des cadeaux utiles et sympathiques.

De beaux ornements liturgiques

Sans nul doute, les prêtres aiment le beau car « Rien n’est trop beau pour Dieu », pour reprendre le titre du documentaire de Jean-Louis Saporito sur les chrétiens d’Ethiopie. Une belle liturgie servie par de beaux ornements, voilà de quoi ravir un prêtre. La fête des prêtres est l’occasion de leur offrir de beaux objets d’orfèvrerie : un calice, un ciboire, une patène, des chandeliers, un ostensoir, une ampoule pour le Saint-Chrême, une croix de procession… Objets disponibles sur Mobilier Liturgique.

L’occasion de créer du lien

Offrir un cadeau, oui, c’est très bien et très gentil, mais ne laissons pas de côté le relationnel et la convivialité. Invitez votre curé à dîner ou à déjeuner chez vous  (en plus du cadeau !) ou, à l’instar des paroissiens d’une église de Colombes l’année dernière, organisez-lui une petite fête surprise pour son anniversaire ou… pour la fête des prêtres, le 29 juin, qui approche à grands pas ! L’attention amicale fait parfois plus plaisir que le cadeau en lui-même !

Tags:
pretre
Newsletter
Recevez Aleteia chaque jour. Abonnez-vous
Aleteia vous offre cet espace pour commenter ses articles. Cet espace doit toujours demeurer en cohérence avec les valeurs d’Aleteia. Notre témoignage de chrétiens portera d’autant mieux que notre expression sera empreinte de bienveillance et de charité.
[Voir la Charte des commentaires]