Aleteia logoAleteia logoAleteia
Vendredi 09 décembre |
Sainte Léocadie
Aleteia logo
Spiritualité
separateurCreated with Sketch.

ThéoDom : la théologie estivale pour les (jeunes) nuls

Clementine

© Sabine de Rozières

Sabine de Rozières - publié le 04/06/17

Les sessions ThéoDom, ce sont cinq jours pour approfondir la théologie et l’intelligence des Écritures pour les 20-35 ans. À Chalais dans les Alpes en juillet ou en août à Belle-Île-en-Mer, de jeunes frères et sœurs de l’ordre prêcheur apportent aux vacances une juste dose d’enseignement théologique et biblique.

Clémentine a participé à la session de l’été dernier à Kergallic dans le Morbihan. Elle nous explique pourquoi ThéoDom offre un bon équilibre entre vacances et réflexion.

Aleteia : Pourquoi avoir choisi des vacances ThéoDom ?
Clémentine : Je termine un master en archéologie et j’avais besoin de passer de vraies vacances mais aussi qu’elles soient constructives, ou autrement dit « intelligentes », mais sans que ce soit non plus en silence ou la colo ! Sur les conseils d’un frère dominicain je suis allée à Belle-Île-en-Mer l’an dernier. J’ai trouvé là-bas exactement ce que je voulais : la formule parfaite à mi-chemin entre vacances au bord de la mer et formation théologique. Je suis rentrée revigorée intellectuellement et physiquement.

Faut-il maîtriser un certain niveau de connaissances théologiques ?
Ce n’est pas du catéchisme, c’est vrai, je dirais que c’est le niveau du dessus. Mais les dominicains ont vraiment un charisme spécifique d’enseignement et ils font en sorte que les cours soient compris par tout le monde. « Qu’est-ce que la théologie ? Comment l’enseigne-t-on ? Quelles sont les disciplines ? Est-ce une science ? » sont quelques unes des questions qui seront abordées l’été prochain. Puis nous travaillerons l’acclamation de la Parole de Dieu, de l’oral à l’écriture et de l’écriture à la Parole. Viendra ensuite une esquisse de la théologie dogmatique en travaillant sur le Christ et enfin nous recevrons des enseignements sur la doctrine sociale de l’Église.

À quoi ressemble une journée type de ThéoDom ?
Pendant les cinq jours nous participons aux laudes à 8 heures suivies de la messe, comme ça on débute la journée du bon pied ! Après le petit-déjeuner nous commençons le premier atelier à 9 heures pour 1h30 d’enseignement théologique. Ensuite déjeuner puis balade, sport, plage, jeux, chacun fait ce qui lui plaît ! En fin d’après-midi, nous suivons 1h30 de travaux dirigés en petits groupes où est repris le cours du matin appliqué à différents supports. Le point culminant de la journée étant bien entendu l’apéro avec bière et rosé !

Qu’est-ce qui vous plaît dans ces sessions ?
Les frères et les sœurs qui nous accompagnent sont dynamiques et pleins d’humour. Ils vivent avec nous les mêmes choses que nous et c’est ce que j’apprécie chez eux : ils sont ancrés dans le monde. Le meilleur souvenir en tête fut la veillée d’adoration en fin de séjour qui est ouverte à tous les vacanciers de Belle-Île. Nous l’avons préparée chaque soir de la semaine en choisissant les textes et les chants. Ces moments-là ont permis une véritable cohésion dans notre groupe et les vacanciers qui ont pu venir étaient très heureux. D’ailleurs ils nous attendent de pied ferme cet été encore !

Quelle est la différence entre la session de Chalais et celle de Belle-Île-en-Mer ?
Entre mer et montagne ce n’est pas tout à fait la même ambiance puisqu’à Belle-Île on est dans un petit hameau au cœur de l’île tandis qu’à Chalais la session se déroule dans un monastère de dominicaines. À Chalais l’enseignement sera axé autour d’une présentation générale de la théologie  mais en revanche à Kergallic les enseignements se concentreront sur la figure du Christ.

Dates et lieu des sessions ThéoDom : du 24 au 30 juillet 2017 au monastère de Chalais en Isère et du 13 au 19 août 2017 au hameau de Kergallic, à Belle-Île-en-Mer dans le Morbihan.

Plus d’infos par ici.

Propos recueillis par Sabine de Rozières.

Soutenez l’aventure missionnaire qu’est Aleteia !

Vous n’avez jamais fait un don à Aleteia ?  De grâce, faites-le, maintenant.

Aleteia se doit d’être gratuit : les missionnaires ne font pas payer l’évangélisation qu’ils apportent. Grâce à cette gratuité, chaque mois 10 à 20 millions d’hommes et de femmes - majoritairement des jeunes -, visitent la cathédrale virtuelle qu’est Aleteia. Mais vous le savez, si l’entrée de nos églises n’est pas payante, c’est parce que les fidèles y donnent à la quête.

L’évangélisation de l’univers Internet est le défi crucial de l’annonce de l’Évangile en notre temps. Et voici que Aleteia - de loin le premier site Internet catholique au monde -, voici que, Dieu aidant, Aleteia excelle à remplir cette mission. Mais, problème, seuls 2% de ses lecteurs fidèles donnent au moment de la quête…

Vous aimez Aleteia ? Vous voulez être de l’aventure missionnaire qu’est Aleteia ?

Alors, sans attendre, aujourd’hui même, donnez !

*avec déduction fiscale
FR_Donation_banner.gif
Le coin prière
La fête du jour








Confiez vos intentions de prière à notre communauté de plus de 550 monastères


Top 10
Afficher La Suite
Newsletter
Recevez Aleteia chaque jour. Abonnez-vous gratuitement