Recevez la newsletter d'Aleteia chaque jour!

Vous ne souhaitez pas faire de don ?

Voici cinq façons d'aider Aleteia:

  1. Prier pour notre équipe et le succès de notre mission
  2. Parler d'Aleteia dans votre paroisse
  3. Partager les articles d'Aleteia avec vos amis et votre famille
  4. Désactiver votre bloqueur de pub quand vous êtes sur Aleteia
  5. S'abonner à notre newsletter gratuite et la lire tous les jours

Je vous remercie!
L'équipe d'Aleteia

 

Souscrire

Aleteia

Accro au café ? Réjouissez-vous !

TASSES DE CAFE
© cyril-saulnier-unsplash
Partager

Serré, allongé, au lait, au lit, dès le réveil, après le déjeuner... Vous pourriez réellement mourir sans votre café ? Vous ne croyez pas si bien dire !

Pendant des années, les médecins ont jeté des regards désapprobateurs aux buveurs de café, les mettant en garde contre les effets de la caféine sur le cœur, le cerveau et les intestins. Ils les ont suppliés d’arrêter ou du moins de limiter leur consommation à une tasse par jour. Leurs conseils ont-ils été écoutés ? Non. Et qu’ont les buveurs de café à dire pour leur défense ? Qu’ils sont vraiment en très bonne santé !

Le café augmenterait la longévité

Oyé oyé, buveurs de café. Aujourd’hui est le jour de votre revanche car il se trouve que vous aviez raison : vous pourriez vraiment mourir sans votre café.
Des études confirment que boire du café augmente la longévité… mais cela ne fonctionne pas si l’on se contente d’en boire modérément. En fait, des chercheurs à Harvard ont fait le lien entre une faible consommation de café et des décès causés par des maladies cardiaques. Pour tirer le meilleur du café, il ne faudrait pas le boire qu’à moitié.
Boire trois à cinq tasses de café quotidiennement allonge votre longévité, réduisant de 15 % vos chances de mourir prématurément, de 21 % votre probabilité de mourir d’une attaque cardiaque et écrasant de 12 % le risque que vous développiez un diabète de type 2.
Trois tasses d’expresso à l’italienne réduit de moitié vos chances d’avoir le cancer de la prostate. Et une étude du British Medical Journal a découvert que le café prévient l’encrassement de vos artères.
En ce qui concerne votre cerveau, le café fait bien plus que simplement le garder alerte. En effet, il a des effets neuroprotecteurs et en boire régulièrement peut réduire votre risque d’être touché par la maladie d’Alzheimer. Mais pour avoir une réduction de 20 %, il faut en boire au moins 3 tasses quotidiennement.
Boire deux à trois tasses de café par jour est particulièrement bénéfique pour nous les femmes, puisque cela fait chuter de 15 % notre risque de faire une dépression et de 22 % notre chance de développer un cancer de l’endomètre.

Deux tasses de café pour être heureux !

Mais le café n’a pas seulement un rôle protecteur et préventif à jouer. Une étude allemande datant de 2012 a trouvé que la consommation de café trois fois par jour accélérait le rétablissement suite à une opération des intestins. Et la prochaine fois que l’on vous dit que le café tâche les dents, n’y prêtez pas attention. Des chercheurs brésiliens ont découvert que le café s’attaque aux bactéries qui sont à l’origine de la plaque dentaire et prévient ainsi la dégradation de vos dents.
Enfin pour vous les mamans, une étude datant de ce matin dans ma cuisine a prouvé que deux tasses de café à la suite augmentaient de 100 % mon niveau de bonheur. Des petits chercheurs l’ont confirmé : le café « te rend tellement plus souriante maman. »
Donc prenez la plus grosse tasse que vous possédez et buvez, parce que le café vous garde probablement en vie.

Newsletter
Recevez Aleteia chaque jour. Abonnez-vous
Aleteia vous offre cet espace pour commenter ses articles. Cet espace doit toujours demeurer en cohérence avec les valeurs d’Aleteia. Notre témoignage de chrétiens portera d’autant mieux que notre expression sera empreinte de bienveillance et de charité.
[Voir la Charte des commentaires]