Recevez la newsletter d'Aleteia chaque jour!
Chaque jour, du beau, du bon et du vrai avec la newsletter d'Aleteia!
Je m'abonne gratuitement!

Vous ne souhaitez pas faire de don ?

Voici cinq façons d'aider Aleteia:

  1. Prier pour notre équipe et le succès de notre mission
  2. Parler d'Aleteia dans votre paroisse
  3. Partager les articles d'Aleteia avec vos amis et votre famille
  4. Désactiver votre bloqueur de pub quand vous êtes sur Aleteia
  5. S'abonner à notre newsletter gratuite et la lire tous les jours

Je vous remercie!
L'équipe d'Aleteia

 

Souscrire

Aleteia

Les remèdes naturels pour soigner les petits maux de l’été

© Shutterstock
Partager

Comment soigner de manière naturelle et efficace coups de soleil, jambes gonflées ou piqûres d'insectes ? Le docteur Jacques Labescat, phytothérapeute, présente les plantes qui guérissent les petits bobos de l'été.

Les beaux jours sont de retour, et avec eux la promesse de baignade, pique-nique, barbecue… mais aussi de coups de soleil, piqûres de moustiques et problèmes de circulation ! Pour soigner naturellement ces petits désagréments estivaux, le docteur Jacques Labescat, phytothérapeute et auteur de l’ouvrage « Mes ordonnances de plantes », propose 5 remèdes efficaces à base de plantes.

Contre les piqûres d’insectes

Pour prévenir les piqûres d’insectes, lors d’un voyage dans un pays tropical, par exemple, avalez matin et soir une goutte d’huile essentielle de sarriette, mélangée à une base neutre comme une cuillerée de miel ou d’huile. Ce remède éloigne très bien les moustiques, mais en raison de la présence d’huile essentielle, ne doit pas être donné aux jeunes enfants ni aux femmes enceintes.

Si la piqûre est déjà là, appliquez dessus un peu d’huile essentielle de lavande, calmante et antibactérienne.

Contre les coups de soleil et brûlures

Pour soulager les coups de soleil, préparez une huile curative, en faisant macérer au soleil une poignée de fleurs de millepertuis officinal dans un litre d’huile d’olive. Ce remède est également efficace contre les douleurs inflammatoires, les brûlures et même les douleurs rhumatismales. Attention, prévient le docteur Labescat, l’huile ne protégeant pas des coups de soleil, l’utilisation d’une protection solaire reste indispensable en cas d’exposition.

Contre les problèmes de circulation sanguine

Pour prévenir les problèmes de jambes lourdes et gonflées dus à une mauvaise circulation, les cures de vigne rouge, de ginkgo biloba et de petit houx, en tisane, sont très efficaces. Pour cela, faites infuser une poignée de ces plantes 10 minutes dans de l’eau chaude, comme pour un thé. Prenez 2 à 3 tasses par jour de ce mélange.

En application locale sur les jambes, un mélange d’huile essentielle de cyprès, de camphre et de menthe poivrée, diluées dans une huile végétale de support, permet de rafraîchir et soulager les œdèmes qui apparaissent avec la chaleur.

Contre le mal des transports

« Oubliez le bouquet de persil autour du cou ! », affirme le docteur Labescat. Le gingembre, sous forme d’huile essentielle ou de décoction, fonctionne beaucoup mieux. Par exemple, un mélange d’huile essentielle de gingembre mélangé à 20 % dans une huile d’amande, appliqué par massages au niveau du bulbe carotidien, sera très efficace contre le mal des transports.

Pour les jeunes enfants, chez lesquels l’utilisation d’huiles essentielles est déconseillée, préparez une tisane de menthe poivrée, de fleurs d’oranger et de feuilles de sauge. Faites infuser une cuillère à café de ce mélange dans une tasse d’eau pour les enfants, et une cuillère à soupe pour les adultes. Vous pouvez aussi préparer un thermos de ce mélange, sur un litre, et le boire tout au long du voyage.

Contre les petites plaies et blessures

Pour soigner les petites blessures qui surviennent souvent lorsque les enfants s’amusent dehors, passez une fleur de pâquerette ou de camomille sur la plaie. Cela soulagera la douleur et évitera que la blessure ne s’infecte. Pour calmer les bleus et coups, il y a bien sûr l’arnica, un grand classique, plus efficace en granules homéopathiques ou en gel.

Contre les saignements de nez, enduisez un morceau de coton de suc d’ortie coupée, et tamponnez la narine. Utilisez des gants ou des ciseaux pour couper l’ortie, sous peine de vous retrouver avec de l’urticaire en prime !

Newsletter
Recevez Aleteia chaque jour. Abonnez-vous gratuitement
Aleteia vous offre cet espace pour commenter ses articles. Cet espace doit toujours demeurer en cohérence avec les valeurs d’Aleteia. Notre témoignage de chrétiens portera d’autant mieux que notre expression sera empreinte de bienveillance et de charité.
[Voir la Charte des commentaires]