Vous ne souhaitez pas faire de don ?

Voici cinq façons d'aider Aleteia:

  1. Prier pour notre équipe et le succès de notre mission
  2. Parler d'Aleteia dans votre paroisse
  3. Partager les articles d'Aleteia avec vos amis et votre famille
  4. Désactiver votre bloqueur de pub quand vous êtes sur Aleteia
  5. S'abonner à notre newsletter gratuite et la lire tous les jours

Je vous remercie!
L'équipe d'Aleteia

 

Abonnez-vous à notre newsletter

Aleteia

Le Renouveau charismatique fête son jubilé d’or avec le Pape

Partager

Cinq jours de rencontres et célébrations œcuméniques, voulues expressément par le Saint-Père, marquent ce 50e anniversaire.

Le Renouveau charismatique catholique fête cette année ses 50 ans, événement dans lequel le pape François a voulu s’impliquer personnellement en organisant un grand rassemblement œcuménique à Rome, les 3 et 4 juin, à l’occasion de la Pentecôte. Ce rassemblement, organisé par l’ICCRS (International Catholic Charismatic Renewal Services) et la « Catholic Fraternity », drainera des catholiques charismatiques venus du monde entier ainsi que des représentants du monde évangélique et pentecôtiste, à la demande expresse du Saint-Père.

Le Renouveau charismatique, ou Renouveau dans l’esprit, est né de l’expérience d’un groupe d’étudiants catholiques parti faire « l’expérience de l’effusion de l’Esprit » à l’université Duquesne de Pittsburg, aux États-Unis, en février 1967. Ces étudiants reviendront de leur retraite transformés « dans leur cœur » par la « puissance de Dieu ». Leur expérience se répandra dans les paroisses et dans les communautés du monde. Le Renouveau est aujourd’hui présent dans 200 pays et rassemble plus de 120 millions de catholiques.

50 ans de changement dans l’Église

Le jubilé d’or du Renouveau s’ouvre ce mercredi 31 mai par l’audience générale avec le Pape place Saint-Pierre. Puis suivra un long programme de rencontres, conférences, ateliers et célébrations, organisées dans différentes églises de Rome, au cours desquels, pendant trois jours, interviendront des personnes qui ont connu le mouvement à ses débuts et témoigneront, ainsi que des représentants de divers mouvements internationaux qui lui sont liés. L’événement se conclura samedi soir, 3 juin, par une grande veillée avec le Pape au grand Cirque Maximus, et le lendemain par la célébration de la messe de Pentecôte, place Saint-Pierre.

« C’est du pape François qu’est partie en 2014 l’invitation à cette grande fête et nous avons hâte de célébrer notre jubilé », explique Gilberto Gomes Barbosa, président de la « Catholic Fraternity », dans des propos rapportés sur le site de la communauté de l’Emmanuel. « Nous sommes un don pour l’Église, mais nous avons aussi affronté de nombreuses difficultés pour être ce que nous sommes devenus. Le Pape a dit qu’en ces 50 ans beaucoup de choses ont changé dans l’Église. Et cela aussi grâce à la contribution du Renouveau charismatique ».

« Au début je n’aimais pas… »

Pour comprendre l’initiative « inédite » du pape François, il faut revenir à l’époque où celui-ci était archevêque de Buenos Aires, en Argentine. Alors cardinal, Jorge Mario Bergoglio avait personnellement fait l’expérience de l’effusion de l’Esprit au cours d’un grand rassemblement œcuménique. Rassemblement auquel il avait convié divers responsables de différentes Églises. Cette expérience, vécue dans un contexte de communion avec les Églises évangéliques, restera ancré en lui. Pour lui, le Renouveau n’est pas un mouvement comme les autres. C’est « un courant de grâce », comme le courant de « grâce providentielle » décrit par les membres du mouvement à ses débuts. Et cette expérience du Pape est d’autant plus significative qu’au début de sa création, « il n’aimait pas beaucoup » le mouvement qui lui faisait penser à « une école de samba », a-t-il avoué en 2014, en recevant plus de 50 000 membres du Renouveau, précisant « je ne partageais pas leur façon de prier mais après j’ai commencé à les connaître et j’ai compris le bien que le Renouveau charismatique fait à l’Église ».

Unité dans la diversité

« Le Pape nous a demandé de penser à un jubilé qui soit le plus inclusif possible », a souligné Michelle Moran, présidente de l’ICCRS en présentant l’initiative devant la presse, « il attache une grande importance au thème de l’unité ». Ainsi, en dehors des rencontres avec le Pape, le programme prévoit de mettre en relief cet aspect unitaire « dans la diversité » qui fait la particularité du Renouveau, comme souligné par le Saint-Père, lors d’une rencontre avec les membres de la branche italienne du mouvement, en juillet 2015. « Unité dans la diversité des expressions de la réalité, autant que l’Esprit saint a voulu en susciter », avait-il souligné, « et vous, les charismatiques, vous avez une grâce spéciale pour prier et travailler pour l’unité des chrétiens, parce que le courant de grâce traverse toutes les Églises chrétiennes ».

« Une chance pour l’Église »

Ce jubilé d’or, en 2017, a souligné le Pape, est « une chance pour l’Église ». Elle est l’occasion de « rendre grâce à l’Esprit saint qui a fait don de ce courant de grâce pour l’Église et pour le monde », et de « célébrer toutes les merveilles qu’Il a produites, transformant la vie de millions de chrétiens ». L’événement promet une couverture exceptionnelle. Durant les cinq jours du jubilé, toutes les interventions et homélies seront enregistrées dans différentes langues et ensuite publiées sur le site TV de l’ICCRS. Les principales célébrations pourront être visionnées en direct sur ce site.

Newsletter
Recevez Aleteia chaque jour. Abonnez-vous
Aleteia vous offre cet espace pour commenter ses articles. Cet espace doit toujours demeurer en cohérence avec les valeurs d’Aleteia. Notre témoignage de chrétiens portera d’autant mieux que notre expression sera empreinte de bienveillance et de charité.
[Voir la Charte des commentaires]