Aleteia logoAleteia logoAleteia
Dimanche 14 août |
Saint Hippolyte de Rome
Aleteia logo
Spiritualité
separateurCreated with Sketch.

Qui sont les sept femmes qui ont le droit de porter du blanc devant le pape ?

CHARLENE MONACO POPE

AFP PHOTO / FILIPPO MONTEFORTE

La princesse Charlene de Monaco lors d'une audience privée avec le pape François au Vatican le 18 janvier 2016

La rédaction d'Aleteia - publié le 30/05/17 - mis à jour le 20/07/22

Alors que les femmes qui rendent visite au pape doivent se vêtir de noir, une disposition protocolaire issue d'une tradition appelée "le privilège du blanc", en autorise seulement sept dans le monde à s'habiller de blanc. Qui sont elles ? 

Le Saint-Siège n’impose plus de code vestimentaire, mais suggère un protocole pour les visites d’État des grands dirigeants de la planète, comme pour les visites des ecclésiastiques, des journalistes et des simples fidèles reçus en audience par le souverain pontife. Dans le cas des femmes membres des délégations officielles, le protocole exige longue robe noire et col haut, manches longues et coiffe noire.

Cependant, pour des raisons historiques, certaines reines catholiques ou souveraines catholiques consorts ont la liberté d’employer le noir mais bénéficient d’un « privilège du blanc », une prérogative spéciale accordée et maintenue à la discrétion du pape.

Une tradition qui vise à honorer la fonction du pape

À l’heure actuelle, il n’y a que quatre reines et trois princesses catholiques, épouses de rois, de monarques émérites ou de princes, qui se voient accorder le « privilège du blanc » : la Reine Sofia d’Espagne, la Reine Paola de Belgique, la Grande-duchesse Maria Teresa de Luxembourg, la Reine Mathilde de Belgique, la Reine Letizia d’Espagne, la Princesse Marina de Naples et la Princesse Charlène. Il est à noter que selon la tradition, les reines d’Espagne portent la peineta sous la mantille blanche. Il s’agit d’un grand peigne d’écaille ou de nacre, glissé dans un chignon porté haut.

SPAIN ROYAL POPE
ANDREAS SOLARO / AFP
Le pape François salue le roi d'Espagne Juan Carlos Ier et la reine Sofia. Ils sont suivis par le roi des Belges Albert II et la reine Paola après la messe de canonisation des papes Jean-Paul II et Jean XXIII, Place Saint-Pierre, Vatican 27 avril 2014

La tradition qui consiste à porter des vêtements sombres devant le souverain pontife vise à honorer sa fonction plus que la personne qui l’incarne. Elle n’est plus absolue et plusieurs femmes chefs d’État ou épouses de chefs d’États et de gouvernement ont été reçues par les papes sans être vêtues de noir ces dernières années.

Libres de choisir de porter du noire

Ce fut le cas, par exemple, de Melania Trump en 2017 mais aussi des anciennes présidentes de la République d’Irlande Mary Robinson — vêtue de vert sombre pour rencontrer le pape Jean Paul II — ou Mary McAleese, reçue « en cheveux » par le pape Benoît XVI. L’ancienne première dame d’ex-Union soviétique, Raíssa Gorbachova, a participé en tailleur coloré à toutes ses audiences avec Jean Paul II. L’épouse du président du Cameroun déroge aussi fréquemment au protocole pour la plus grand joie des observateurs comme des Saints-Pères Benoît XVI ou François qui lui ont toujours réservé ainsi qu’à sont époux un accueil aussi chaleureux que ses tenues sont spectaculaires.

CAMEROON PRESIDENT POPE
Vincenzo PINTO/AFP
Le pape François en compagnie du président du Cameroun, Paul Biya, et de son épouse Chantal, à l'issue d'une audience privée au Vatican, le 23 mars 2017

À plusieurs reprises, les reines et les princesses éligibles au « privilège du blanc » choisirent de ne pas exercer ce droit en se vêtant de noir dans un geste de respect pour le Saint-Père. Ce fut le cas de la princesse Charlène, épouse du prince Albert II de Monaco, qui s’est présentée au pape François vêtue d’une robe noire le 20 juillet 2022.

Tags:
Pape FrançoisVatican
Soutenez Aleteia !
A travers le monde, vous êtes des millions à lire Aleteia, pour y trouver quelque chose d'unique : une vision du monde et de votre vie inspirée par l’Évangile. On prétend qu'il est de plus en plus difficile de transmettre les valeurs chrétiennes aux jeunes d'aujourd'hui.
Et pourtant, savez-vous que plus de la moitié des lecteurs d'Aleteia sont des jeunes de 18 à 35 ans ? C'est pourquoi il est si important que Aleteia demeure un service quotidien, gratuit et accessible à tous. Cependant, un journalisme de qualité a un coût que la publicité est loin de couvrir. Alors, pour qu'Aleteia puisse continuer à transmettre les valeurs chrétiennes au cœur de l'univers digital, votre soutien financier demeure indispensable.
*avec déduction fiscale
FR_2_NEW.gif
Le coin prière
La fête du jour





Confiez vos intentions de prière à notre communauté de plus de 550 monastères


Top 10
Afficher La Suite
Newsletter
Recevez Aleteia chaque jour. Abonnez-vous gratuitement