Recevez la newsletter d'Aleteia chaque jour!
Commencez la journée de la meilleure des manières : recevez la newsletter d'Aleteia
Je m'inscris!

Vous ne souhaitez pas faire de don ?

Voici cinq façons d'aider Aleteia:

  1. Prier pour notre équipe et le succès de notre mission
  2. Parler d'Aleteia dans votre paroisse
  3. Partager les articles d'Aleteia avec vos amis et votre famille
  4. Désactiver votre bloqueur de pub quand vous êtes sur Aleteia
  5. S'abonner à notre newsletter gratuite et la lire tous les jours

Je vous remercie!
L'équipe d'Aleteia

 

Souscrire

Aleteia

Philippines : les islamistes diffusent une vidéo du prêtre pris en otage

DR
Le père "Chito" Soganub face à la caméra des terroristes
Partager

Le père Teresito Soganub, dit "Chito" a été capturé par des terroristes liés à l'État Islamique, au cours des combats qui ravagent la localité de "Malawi".

Une vidéo tournée par le « groupe combattant Maute », rallié à Daesh, a été rendue publique ce mardi 30 mai, a fait savoir l’agence Fides. Dans un cadre urbain ravagé par les combats, on peut y observe le père « Chito » Soganub, pris en otage  avec une quinzaine autres personnes, mercredi 24 mai, lors des violents combats opposants les forces loyalistes aux rebelles islamistes. Vêtu d’une chemise noire, le barbe en désordre, le prêtre y fait une longue déclaration dans laquelle il appelle le président Duterte à mettre fin aux bombardements qui frappent les terroristes.

Probablement réalisée sous la menace ou la contrainte, cette séquence constitue néanmoins une preuve de vie qui a provoqué un fort soulagement au sein de la communauté chrétienne locale. « Nous sommes heureux de constater que le père Teresito Soganub, vicaire de Marawi, est vivant mais nous avons peur que les otages — environ 200 civils en tout — soient maintenant utilisés comme boucliers humains », a précisé, à l’Agence Fides, Monseigneur Edwin de la Pena, l’évêque de Marawi.

Ce mardi également, les autorités philippines ont appelé à la reddition les islamistes qui affrontent militaires et policier depuis plus une semaine et se retrouvent dans une situation de plus en plus acculée, en dépit d’une résistance inattendue. Une situation qui peut laisser envisager un dénouement rapide, mais qui rend plus fragile encore la situation des otages. Près d’une centaine de personnes — dont 65 activistes islamistes — auraient trouvé la mort au cours des combats.

Newsletter
Recevez Aleteia chaque jour. Abonnez-vous gratuitement
Aleteia vous offre cet espace pour commenter ses articles. Cet espace doit toujours demeurer en cohérence avec les valeurs d’Aleteia. Notre témoignage de chrétiens portera d’autant mieux que notre expression sera empreinte de bienveillance et de charité.
[Voir la Charte des commentaires]