Recevez la newsletter d'Aleteia chaque jour!
Commencez la journée de la meilleure des manières : recevez la newsletter d'Aleteia
Je m'inscris!

Les 4 articles les plus partagés

Vous ne souhaitez pas faire de don ?

Voici cinq façons d'aider Aleteia:

  1. Prier pour notre équipe et le succès de notre mission
  2. Parler d'Aleteia dans votre paroisse
  3. Partager les articles d'Aleteia avec vos amis et votre famille
  4. Désactiver votre bloqueur de pub quand vous êtes sur Aleteia
  5. S'abonner à notre newsletter gratuite et la lire tous les jours

Je vous remercie!
L'équipe d'Aleteia

 

Souscrire

Aleteia

Cannes : quels ont été les 10 derniers films primés par le jury œcuménique ?

MOVIE HIKARI
IMDb
"Hikari" de Naomi Kawase, le film primé en 2017 par le jury œcuménique.
Partager

Créé en 1974 par des catholiques et des protestants présents au festival de Cannes, le prix œcuménique récompense les films de qualité qui délivrent un message humaniste. Alors que "HIikari" de Naomi Kawase vient d'être récompensé par ce jury, Aleteia revient sur les 10 derniers lauréats.

2016 – Juste la fin du monde de Xavier Dolan

Le sixième film du jeune réalisateur canadien est une adaptation de la pièce de Jean-Luc Lagarce : un écrivain, de retour dans son village après des années d’absence, annonce sa mort prochaine. Par son retour, Louis, le fils prodigue, choisit d’insuffler l’amour et l’espoir à ses proches.

2015 – Mia madre de Nanni Moretti

Finesse, élégance et humour habitent le dernier film en date de Nanni Moretti. Le réalisateur italien, à qui l’on doit notamment La messe est finie, met en scène une réalisatrice, Margherita, en proie, en plein tournage, à des questionnements professionnels et personnels. Comment être à la hauteur dans son travail comme dans sa vie privée ?

2014 – Timbuktu de Abderrahmane Sissako

Le jury œcuménique a voulu « récompenser ce film d’une très grande beauté formelle, pour son humour et sa retenue. Ce film, tout en critiquant l’intolérance, éclaire l’humanité qui demeure en chaque homme. »

2013 – Le Passé de Asghar Farhadi

Le commentaire du jury œcuménique : « Comment assumer sa responsabilité pour les erreurs du passé ? Sous forme de thriller, le réalisateur montre la vie d’une famille recomposée, où les secrets de chacun et la complexité des relations se dénouent peu à peu. Un film dense, profond et attachant qui illustre bien ce verset : “La vérité vous rendra libres” (Jean 8, 32). »

2012 – La Chasse (Jagten) de Thomas Vinterberg

Après un divorce difficile, Lucas, 40 ans, s’applique à reconstruire sa relation avec Marcus, son fils adolescent. Mais quelque chose tourne mal. Une partie de chasse où le gibier est un homme bon, en proie à la méfiance et à la manipulation d’une communauté déchirée, à la recherche du pardon et de l’harmonie perdue.

2011 – This must be the place de Paolo Sorrentino

Sean Penn incarne avec brio une rock star déchue à la recherche de ses racines juives, de la maturité, de la réconciliation et de l’espérance.

2010 – Des hommes et des dieux de Xavier Beauvois

Un chef d’œuvre d’une grande beauté plastique, magnifiquement servi par des acteurs remarquables, dont Lambert Wilson et Michael Lonsdale. Le film retrace la vie et le sacrifice des moines de Tibhirine. La profonde humanité des moines, leur respect pour l’islam et leur générosité pour leurs voisins villageois ont motivé le choix du jury.

2009 – Looking for Eric de Ken Loach

Des qualités artistiques indéniables, de l’humour, de l’optimisme et de l’humanisme, c’est le cocktail des films de Ken Loach qui n’a pas son pareil pour croquer justement la société contemporaine en crise. Le film exalte des valeurs comme l’amitié, la solidarité, le sens de la famille, le dialogue intérieur et avec autrui. On se souviendra de la réplique du mythique Cantona : « La plus belle action dont je me souviens n’est pas un but, mais une passe ».

2008 – Adoration de Atom Egoyan

Simon, un adolescent à l’histoire familiale complexe, se cherche. C’est en se réconciliant avec son histoire qu’il parviendra à se construire. Un film pour mieux accueillir l’autre, étranger à notre culture, à notre religion.

2007 – De l’autre côté (Auf der anderen seite) de Fatih Akin

L’histoire de six personnages à la recherche du pardon et de la réconciliation au cours de voyages entre l’Allemagne et la Turquie. Un film qui aborde les relations humaines, la filiation, le sacrifice et la réconciliation.

Newsletter
Recevez Aleteia chaque jour. Abonnez-vous gratuitement
Aleteia vous offre cet espace pour commenter ses articles. Cet espace doit toujours demeurer en cohérence avec les valeurs d’Aleteia. Notre témoignage de chrétiens portera d’autant mieux que notre expression sera empreinte de bienveillance et de charité.
[Voir la Charte des commentaires]