Recevez la newsletter d'Aleteia chaque jour!
Démarrez la journée avec la newsletter d'Aleteia
Je m'abonne gratuitement !
Aleteia

« ePaul » : l’intelligence artificielle au service de l’évangélisation en exclu sur Aleteia

Aleteia
Partager

Aleteia lance cette semaine le premier robot évangélisateur au monde à l’occasion de la Journée mondiale des communications sociales.

Pour la plupart des catholiques, l’évangélisation — qui consiste à partager sa foi avec les autres — est freinée par de nombreux facteurs sociaux ou psychologiques… Et c’est bien normal ! Timidité, pudeur, gêne… L’esprit est ardent mais la chair est faible.

Afin d’y remédier, Aleteia s’est emparé des outils de communication 2.0 pour proposer au lecteur de l’aider dans sa navigation sur le site. À l’instar d’autres journaux, Aleteia a ainsi créé un chatbot pour rendre le partage de la Bonne nouvelle plus facile et plus amusant. Lancé lors de la Journée mondiale des communications sociales, ePaul est un chatbot — un agent conversationnel — conçu pour aider l’Église universelle à répondre à l’appel du pape François, et ainsi partager avec confiance la Bonne nouvelle, en diffusant de belles histoires d’espérance, de foi, de confiance et d’amour.

Le chatbot évangélisateur ePaul a été créé afin d’aider le lecteur de manière rapide, efficace et ludique, en lui posant des question sur ses attentes, ses espérances ce qui permet de cibler les contenus qui pourraient l’intéresser. Le principe est simple : l’internaute répond à des questions posées par le robot, qui sélectionne selon ses réponses les contenus qui pourraient le concerner, et faciliter ainsi leur partage avec d’autres.

Ce chatbot multilingue s’inspire de l’un des plus grands évangélistes de l’histoire de l’Église : saint Paul. Il a été programmé en s’inspirant du courageux apôtre. ePaul se veut un instrument de conversion à la hauteur de « l’apôtre des Gentils ».

Pour plus d’informations, rendez-vous sur la page web d’ePaul ou sur la page Facebook d’Aleteia (ePaul est présent à la fois sur Facebook Messenger, et sur le site d’Aleteia).