Recevez la newsletter d'Aleteia chaque jour!
Commencez la journée de la meilleure des manières : recevez la newsletter d'Aleteia
Je m'inscris!

Vous ne souhaitez pas faire de don ?

Voici cinq façons d'aider Aleteia:

  1. Prier pour notre équipe et le succès de notre mission
  2. Parler d'Aleteia dans votre paroisse
  3. Partager les articles d'Aleteia avec vos amis et votre famille
  4. Désactiver votre bloqueur de pub quand vous êtes sur Aleteia
  5. S'abonner à notre newsletter gratuite et la lire tous les jours

Je vous remercie!
L'équipe d'Aleteia

 

Souscrire

Aleteia

Le prix Écritures et Spiritualités distingue deux nouveaux lauréats

CHRISTINE JORDIS JEAN PHILIPPE DE TONNAC
Sacha Jordis - YouTube/ActesSud
Partager

Les livres de Christine Jordis et Jean-Philippe de Tonnac ont été récompensés.

Le Prix Écritures & Spiritualités récompense depuis 1979 des ouvrages empreints de spiritualité, dont l’écriture s’inspire ou non des grandes traditions religieuses. L’intérêt d’un tel prix littéraire est de permettre aux lecteurs en quête d’aventures spirituelles, sensibles à la qualité de la langue, de trouver une nourriture de grande qualité pour avancer et se constituer une bibliothèque actuelle porteuse de sens.

C’est une phrase d’Edith Stein qui a été choisie par l’association pour définir sa démarche : « Mon désir ardent de la vérité est mon unique prière ». Le jury s’est réuni le 9 mai pour distinguer deux ouvrages parmi la sélection pointue. François Sureau en est le président d’honneur, Karima Berger la présidente du jury, eux-mêmes entourés de Leili Anvar, Genevièveve Bouchiat, Catherine Chalier, Olivier Germain-Thomas, Monique Grandjean, Christophe Henning, Colette Nys-Mazure et Alain Vircondelet. Le 8 juin prochain les deux lauréats recevront leur prix dans les catégories littérature et essais, respectivement décernés à Jean-Philippe de Tonnac pour Azyme et Christine Jordis pour Paysage d’hiver. Voyage en compagnie d’un sage.

Azyme

Dans Azyme, la place de la femme est mise à l’honneur par son rôle dans le pain biblique. La nuit de son dernier repas, le Christ partage l’azyme pascal, il se fait pain de Vie. Mais qu’était ce pain par lequel les douze ont communié ? Qui l’avait panifié pour lui ? Azyme c’est le mariage de l’eau et de la farine, de l’histoire singulière d’Ahava, qui a pétri le pain du seder, et de l’histoire pluriséculaire judéo-chrétienne. Un récit, doux et grave, qui touche par son évidence et sa délicatesse. L’auteur s’attache pour la première fois à explorer la figure féminine dans son œuvre et promet de révéler au lecteur une autre manière d’approcher la question du pain vivant. C’est aussi une manière originale « de rendre à Dieu ce qui est à Dieu » après avoir publié son Dictionnaire universel du pain en 2010.

Paysage d’hiver

Paysage d’hiver invite à suivre les pas d’un  sage. Tout fascine dans la vie de Kim Jeong-hui : sa pensée, son art, la façon dont il sait lier action et contemplation, sa sérénité absolue atteinte au travers d’une vie déchirée. Habituée des prix littéraires, l’auteur a notamment été distinguée pour ses essais par le prix Médicis et celui de la Société des Gens de Lettres. Pourtant, cela ne suffisait pas à mettre en exergue la profondeur de son oeuvre. « Je suis très sensible à cette reconnaissance d’un travail souterrain de longue durée qui dépasse l’écriture du livre même, explique Christine Jordis. C’est en quelque sorte à la personne aussi bien qu’à l’auteur que s’adresse ce prix, il est ainsi plus large qu’un prix ordinaire, si prestigieux soit celui-là ».

Elle-même membre de plusieurs jurys littéraires (prix Baudelaire de la traduction, prix Femina, prix du meilleur Livre étranger), elle apprécie d’autant plus l’existence d’une telle récompense littéraire grâce à la hauteur de vue de son jury. « Pour moi, qui pendant longtemps, ai été classée comme spécialiste de la littérature anglaise, je suis particulièrement heureuse et reconnaissante de constater que le jury, me sortant de ce sympathique ghetto, a découvert ce qui constitue, en fait, le fil directeur de presque tous mes livres, en tout cas des derniers : la quête spirituelle. Merci au jury qui a bien voulu distinguer cette démarche ! », confie t-elle.

Les lecteurs peuvent aller se les procurer les yeux fermés, pour voyager un instant avec ces personnages profonds, tributaires du cheminement intérieur de longue haleine de leurs auteurs.

Aleteia vous offre cet espace pour commenter ses articles. Cet espace doit toujours demeurer en cohérence avec les valeurs d’Aleteia. Notre témoignage de chrétiens portera d’autant mieux que notre expression sera empreinte de bienveillance et de charité.
[Voir la Charte des commentaires]