Aleteia logoAleteia logo
Aleteia
Vendredi 26 février |
Saint Alexandre
home iconArt & Voyages
line break icon

PhilOrient : « La culture vaincra Daesh »

Sylvain Dorient - Publié le 27/05/17

Cet été 2017, une quarantaine d'étudiants français et libanais vont suivre un programme concocté pour eux par PhilOrient, une nouvelle association qui entend créer un pont entre Orient et Occident.

Yousif Thomas Mirkis, archevêque catholique chaldéen de Kirkouk en Irak, affirmait : « La culture est le seul véritable antidote contre l’État islamique ». Un groupe d’anciens de l’institut Philantropos, ont pris cet appel à cœur et ont ainsi créé PhilOrient, une association qui propose des formations en art, philosophie, anthropologie et en histoire.

Pour chacune des formations, les regards croisées de professeurs venant de France ou du Moyen-Orient se complètent. Il ne s’agit pas seulement d’enseigner des savoirs, mais aussi de confronter les points de vue. Par exemple, en histoire de l’art, une iconographe libanaise, une spécialiste des vitraux et un archiviste de l’Église syriaque se succèdent en chaire.

Favoriser les rencontres

Les matinées sont consacrées à des cours magistraux, et les après-midi à des visites de villages, à la participation à des actions humanitaires ou tout simplement à du sport. Elisa Bureau, de l’équipe PhilOrient, explique : « Nous voulons que les étudiants tissent des liens, qu’ils réfléchissent collectivement à leurs enracinements ».

Rappelant la formule de Jean Paul II qui parlait des « deux poumons » de l’Église pour évoquer l’Église d’Orient et l’Église d’Occident, elle précise que les chrétiens libanais et français ont des vertus à se transmettre. Pour un chrétien libanais, la foi est une identité qu’on affiche comme un étendard, alors que les chrétiens français sont d’une discrétion qui confine à la timidité… Mais la foi est aussi souvent mieux appropriée et personnalisée en France qu’au Liban.

Les valeurs de l’enracinement

Un autre objectif mis en avant par PhilOrient (que l’on peut soutenir ici) est d’encourager les Libanais et les Français à bâtir leur pays. Les deux ont besoin de forces vives, et en mettant en valeur l’enracinement, à travers les cours, les organisateurs espèrent que les étudiants auront le désir de participer au destin de la terre de leurs ancêtres. C’est, bien entendu, tout particulièrement crucial au Liban, frappé par l’émigration de sa jeunesse. Mais, comme le note Elisa Bureau, on voit certains jeunes Libanais qui étaient partis travailler au loin, revenir malgré les difficultés, car il y a une prise de conscience de l’importance du Liban au Moyen-Orient « colonne vertébrale de la présence chrétienne en Orient » pour reprendre l’expression d’un autre pape, Benoît XVI.

Tags:
liban
Soutenez Aleteia !
A travers le monde, vous êtes des millions à lire Aleteia, pour y trouver quelque chose d'unique : une vision du monde et de votre vie inspirée par l’Évangile. On prétend qu'il est de plus en plus difficile de transmettre les valeurs chrétiennes aux jeunes d'aujourd'hui.
Et pourtant, savez-vous que plus de la moitié des lecteurs d'Aleteia sont des jeunes de 18 à 35 ans ? C'est pourquoi il est si important que Aleteia demeure un service quotidien, gratuit et accessible à tous. Cependant, un journalisme de qualité a un coût que la publicité est loin de couvrir. Alors, pour qu'Aleteia puisse continuer à transmettre les valeurs chrétiennes au cœur de l'univers digital, votre soutien financier demeure indispensable.
*avec déduction fiscale
Le coin prière
La fête du jour






Top 10
1
Philip Kosloski
La prière à l’Esprit saint que Jean Paul II récitait tous l...
2
ANMOL RODRIGUEZ
Ewa Rejman
Défigurée à l’acide, mannequin, Anmol livre une fabuleuse l...
3
Les moines bénédictins
Père Christian Venard
Une nouvelle abbaye bénédictine en France !
4
ANGELS
Marzena Devoud
Comment les anges communiquent-ils entre eux ?
5
Cerith Gardiner
En cas de besoin, la très efficace prière de 5 secondes de mère T...
6
BABY BOY
Mathilde de Robien
Ces prénoms de garçons qui portent en eux le sceau de Dieu
7
La rédaction d'Aleteia
Le pape François accepte la renonciation du cardinal Sarah
Afficher La Suite
Newsletter
Recevez Aleteia chaque jour. Abonnez-vous gratuitement