Aleteia

Donald Trump au Pape : « On a bien besoin de paix »

Alessandra Tarantino / POOL / AFP
Le président américain Donald Trump serre la main du pape François avant d'être accueilli pour une audience privée le 24 mai 2017, au Vatican. AFP PHOTO / POOL / Alessandra Tarantino
Partager
Commenter

Poignée de main et sourires devant les photographes avant une rencontre à huis-clos d'une trentaine de minutes entre le Pape et le président américain Donald Trump reçu ce matin au Vatican.

Revivez la rencontre entre le pape François et Donald Trump en images [cliquez sur la photo ci-dessous pour lancer le diaporama]

Le pape François a reçu en audience pour la première fois, ce 24 mai, au Vatican le président américain Donald Trump pendant une trentaine de minutes. Parmi les thèmes abordés durant cette visite : l’aide aux immigrés, la situation au Moyen-Orient, les efforts de paix dans le monde, et « l’engagement commun en faveur de la vie et de la liberté religieuse et de conscience », selon un communiqué du Saint-Siège paru dans la matinée. Avant de quitter le Saint-Père, Donald Trump a promis : « Je n’oublierai pas ce que vous avez dit », après avoir affirmé, en recevant les cadeaux du Pape : « On a bien besoin de paix ».

30 minutes d’entretien

Après avoir atterri mardi soir à Rome, le président américain est arrivé ce mercredi au Vatican à 8h20, pour sa première rencontre avec le pape François et les autorités du Saint-Siège. Le président et son épouse, Melania, ainsi que sa fille Ivanka et son gendre Jared Kuchner, ont été accueillis par le préfet de la maison pontificale, Mgr George Gänswein. Puis le couple présidentiel et les onze membres de sa suite, dont le chargé d’affaires américain près le Saint-Siège, ont rejoint la bibliothèque privée du Pape, où celui-ci s’est enfermé avec le président américain pour un entretien d’une trentaine de minutes environ.

Durant les discussions, souligne sans plus de détails le Saint-Siège, il a été question des « bonnes relations bilatérales » entre les États-Unis et le Vatican, et de « thèmes liés à l’actualité internationale, à la promotion de la paix dans le monde par la négociation politique et le dialogue interreligieux, en insistant tout particulièrement sur la situation au Moyen-Orient et la protection des communautés chrétiennes ».

Après leur rencontre, Donald Trump a présenté au Pape son épouse, sa fille Ivanka et son gendre. Puis de nouveau séance de photos avant de passer au traditionnel échange de cadeau.

Le président Trump a ensuite rencontré le cardinal secrétaire d’État Pietro Parolin et Mgr Paul Richard Gallagher, secrétaire pour les rapports avec les États. Les deux parties ont souhaité « une sereine collaboration entre l’État et l’Église catholique aux États-Unis, engagée au service des populations dans les domaines de la santé, de l’éducation et de l’aide aux immigrés », se limite à rapporter le Saint-Siège. Après quoi, le président américain a rejoint son épouse pour une visite de la chapelle Sixtine et de la basilique Saint-Pierre.

La visite de Donald Trump en Italie est la troisième étape d’un voyage à l’étranger qui l’a déjà conduit en Arabie saoudite ainsi qu’en Israël et dans les Territoires palestiniens et qui doit se poursuivre à Bruxelles pour un sommet de l’Otan et en Sicile où il assistera au G7 de Taormina.

Newsletter
Recevez Aleteia chaque jour. Abonnez-vous
Aleteia vous offre cet espace pour commenter ses articles. Cet espace doit toujours demeurer en cohérence avec les valeurs d’Aleteia. Notre témoignage de chrétiens portera d’autant mieux que notre expression sera empreinte de bienveillance et de charité.
[Voir la Charte des commentaires]