Aleteia logoAleteia logoAleteia
Samedi 22 juin |
Saint Thomas More
Aleteia logo
Perles du Web
separateurCreated with Sketch.

Prier ou conduire : aux Philippines, il faut choisir

PHILIPPINES ROSARY

Ted ALJIBE / AFP

La rédaction d'Aleteia - publié le 23/05/17

Les autorités de l'archipel veulent bannir des véhicules tous les objets de dévotion. Argument invoqué : la sécurité routière.

Aux Philippines, où 80% de la population est catholique, il n’est pas rare de voir un chapelet accroché au rétroviseur des voitures, comme encore parfois en France. Signe de dévotion, ce support de prière est aussi considéré par beaucoup comme un outil de protection. Pas par les autorités du pays cependant, qui considèrent au contraire que ces chapelets risquent de distraire les conducteurs et ont décidé de les interdire dans une loi baptisée Anti Distracted Driving Act (ADDA) ou “Loi anti-distraction au volant”.

Figurines, images et statuettes pieuses sont aussi concernées par la mesure qui doit entrer en vigueur ce vendredi, au grand dam des fidèles automobilistes et des autorités épiscopales. Tous ces objets, qui peuvent demeurer dans un vide-poche ou dans le coffre, doivent être éradiqués du champ de vision des conducteurs. Un porte-parole de la conférence épiscopale philippine auraient ainsi qualifié la mesure d’ “exagérée” rapporte l’AFP. Il faut dire que faire de la possession d’un chapelet une pratique aussi prohibée que l’alcool, le téléphone ou le maquillage au volant a de quoi surprendre.

Tags:
ChapeletPhilippinesRosaire
Vous aimez le contenu de Aleteia ?

Aidez-nous à couvrir les frais de production des articles que vous lisez, et soutenez la mission d’Aleteia !

Grâce à la déduction fiscale, vous pouvez soutenir le premier site internet catholique au monde tout en réduisant vos impôts. Profitez-en !

(avec déduction fiscale)
Gif-ecrire-sans-vous-NONPOP.gif
Le coin prière
La fête du jour





Top 10
Afficher La Suite
Newsletter
Recevez Aleteia chaque jour. Abonnez-vous gratuitement